N'ayant pas les moyens de faire opérer son chat à la patte cassée, une étudiante reçoit une aide inattendue

Nina Sandovall était face à un dilemme. Son chat était blessé à la patte et elle voulait le sauver, mais cela allait lui coûter des milliers de dollars. Somme qu’elle n’avait pas. Lorsqu’un vétérinaire et une association ont pris connaissance de son histoire, ils n’ont pas hésité à lui venir en aide.

Illustration : "N'ayant pas les moyens de faire opérer son chat à la patte cassée, une étudiante reçoit une aide inattendue"

Etudiante, Nina Sandovall ne dispose pas de ressources financières importantes. Elle n’a pourtant pas hésité à emmener son chat Syre aux urgences vétérinaires quand elle a vu que celui-ci était souffrant, rapportait Eagle Valley News.

Le félin avait sauté de son lit et s’était ensuite mis à miauler de manière inhabituelle. Il ne pouvait plus s’appuyer sur l’une de ses pattes, clairement endolorie.

Illustration de l'article : N'ayant pas les moyens de faire opérer son chat à la patte cassée, une étudiante reçoit une aide inattendue
Nina Sandovall

A la clinique vétérinaire de Kelowna, en Colombie-Britannique (Canada), la radiographie a coûté 300 dollars à la jeune femme. Ce qui représentait déjà une dépense faramineuse pour elle. On lui a annoncé que Syre s’était fracturé le fémur et qu’il devait être opéré. Le coût de l’intervention atteignait les 3000 dollars.

Par ailleurs, Nina Sandovall a appris ce soir-là que son chat était atteint d’une « faiblesse génétique » rendant son fémur vulnérable. « Je ne savais rien quand je l’avais sauvé, lui et son frère », dit l’étudiante.

Illustration de l'article : N'ayant pas les moyens de faire opérer son chat à la patte cassée, une étudiante reçoit une aide inattendue
Nina Sandovall

Elle était désespérée. Elle voulait sauver son chat à tout prix, mais elle ne pouvait pas se permettre une telle dépense. « Je ne savais pas quoi faire, ces chats sont tout mon monde », poursuit Nina Sandovall.

Son histoire a touché le Dr Oz, vétérinaire à la clinique Rose Valley. Il lui a proposé d’opérer Syre à un tarif réduit. Parallèlement, elle a reçu le soutien de l’Okanagan Humane Society. Cette association de protection animale avait mis en place un programme destiné aux propriétaires d’animaux de compagnie en difficulté financière, contribuant à leurs soins à d’autres besoins.

« Je dois vraiment beaucoup au Dr Oz et à la Humane Society »

Le chat a ainsi pu être opéré. L’intervention s’est parfaitement déroulée, et Syre s’en remet actuellement. D’après sa propriétaire, il se porte de mieux en mieux.

A lire aussi : Un chaton atteint de nanisme débarque avec son air renfrogné au refuge et bouleverse sa famille d’accueil

Illustration de l'article : N'ayant pas les moyens de faire opérer son chat à la patte cassée, une étudiante reçoit une aide inattendue
Nina Sandovall

Nina Sandovall est extrêmement reconnaissante envers le vétérinaire et l’association. « Je dois vraiment beaucoup au Dr Oz et à la Humane Society, ils m'ont tous les deux traitée avec énormément de respect, confie-t-elle. Ils voulaient des photos et m'ont contactée tous les jours après l'opération. Ils se souciaient vraiment et donc je leur dois tout ».

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil