La propriétaire d'un chat disparu lors de l'explosion de sa maison espère un miracle en y retournant une semaine plus tard

Dès sa sortie de l’hôpital, une femme est revenue à son domicile soufflé par une explosion de gaz dans l’espoir d’y retrouver son chat, perdu lors de l’incident. Même si les chances de survie du félin paraissaient faibles, elle refusait de baisser les bras.

Illustration : "La propriétaire d'un chat disparu lors de l'explosion de sa maison espère un miracle en y retournant une semaine plus tard"

Un chat a miraculeusement survécu à l’explosion de la maison de ses maîtres et est réapparu près d’une semaine plus tard, rapportait le New York Post le lundi 20 mars.

Le lundi 13 mars, une explosion due à une fuite de gaz s’était produite dans une maison de Morriston, près de Swansea dans le sud du pays de Galles. Plusieurs habitations avaient été touchées.

L’incident avait, hélas, coûté la vie à un voisin âgé de 68 ans. Claire Griffiths-Bennett, 49 ans, y avait survécu avec son fils Ethan, 14 ans, ainsi que leur chat Fern et leur chien. Le félin et le canidé avaient été retrouvés et soignés peu après. Le 3e animal de la famille, lui, avait totalement disparu.

Teddy, un Ragdoll mâle à poil long et d’assez grande taille, manquait à l’appel malgré tous les efforts faits pour le retrouver. Des secouristes ont cru l’apercevoir sur le site de l’explosion le lendemain, mais le quadrupède n’a plus été vu nulle part par la suite.

Illustration de l'article : La propriétaire d'un chat disparu lors de l'explosion de sa maison espère un miracle en y retournant une semaine plus tard
Claire Griffiths Bennett / Facebook

Les jours passaient, et l’équipe de la RSPCA (Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals) locale le croyait décédé.

Claire Griffiths-Bennett, qui avait été transportée aux urgences avec son fils, attendait de quitter l’hôpital pour pouvoir se lancer à la recherche de son chat. La dernière chose dont elle se souvenait, c’était que l’animal était assis à ses côtés jusqu’à la déflagration. Quand son hospitalisation a pris fin le dimanche 19 mars, elle s’est tout de suite rendue aux abords de son domicile sinistré.

« Couvert de poussière et un peu contrarié », mais indemne

Elle a sifflé, comme elle avait l’habitude de le faire pour appeler Teddy, et ce dernier a aussitôt surgi des décombres. Une émotion incommensurable s’est emparée de la mère de famille, qui pouvait enfin prendre à nouveau son chat dans les bras.

Teddy était « couvert de poussière et un peu contrarié », d’après la RSPCA, mais sain et sauf. Il est de retour auprès des siens et se remet doucement de sa mésaventure.

3 jours après l’explosion, depuis son lit d’hôpital, Claire Griffiths-Bennett avait rendu hommage à Keith Morris, agent municipal qui avait été le premier à entrer dans la maison soufflée pour porter secours à la famille.

A lire aussi : Une bénévole déterminée tente de gagner la confiance de chatons méfiants dont un à la santé très fragile

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil