Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Il retrouve son chat un an et demi après sa disparition

Publié le 18/01/2019 à 10h59

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Il retrouve son chat un an et demi après sa disparition" Photo d'illustration

Stephen avait perdu espoir. Celui de retrouver son chat, disparu il y a un an et demi. Lui le Mayennais expatrié à Nantes pour ses études l’avait appris de sa mère, par téléphone. Ses recherches pour le retrouver avaient été infructueuses. Finalement, au détour d’un article de presse, il a reconnu la bouille de son félin, gardé par la SPA. Un dénouement heureux.

L’année 2019 ne pouvait pas mieux commencer pour Stephen. Ce jeune homme sont Trésor, sans jeu de mots aucun. Son chat avait disparu il y a plus d’un an et demi. Et c’est en lisant la presse que l’étudiant retrouve la trace de son félin.

A lire aussi : "Reprendre un chaton après la mort de son chat"

Un chat qui avait pris la poudre d’escampette. À la fin de l’année scolaire 2016-2017, Stephen reçoit un coup de fil de sa maman. Lui le Mayennais était monté à Nantes pour étudier en classe préparatoire. Les nouvelles ne sont malheureusement pas bonnes. « Elle me dit que mon chat, Trésor, est parti. On avait l'habitude de ne pas le voir rentrer certains soirs. Mais là, ça faisait plusieurs jours qu'on ne le voyait plus », se souvient-il chez nos confrères de France Bleu Mayenne.

Une simple photo lui permet de le retrouver

Pendant tout l’été 2017, Stephen passe les associations d’animaux et la SPA pour le retrouver. En vain. Il devient fataliste. « Au fil des mois, on perd un peu l'espoir, on commence à se faire à l'idée de ne plus le voir. »

Et puis, la presse régionale publie une photo de Trésor dans son édition du 12 janvier, transmise par la SPA qui recherche ardemment le propriétaire. Il s’appelle Stephen et assure avoir « explosé de joie » envoyant la bouille de sa boule de poils. « Je prends la route depuis Nantes et je vais à la SPA. Quand je l’appelle, il vient vers moi. » Comme s’il n’était jamais parti. Un an et demi sans le voir et, pourtant, une relation fusionnelle. Au plus grand bonheur du futur ingénieur qu’est Stephen.

2442 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !