La reproduction chez la souris

Illustration : "La reproduction chez la souris"

Votre souris ne vit pas très longtemps (rarement plus de 2 ans). Pourtant, sa descendance peut être bien plus importante qu’un être humain vivant 90 ans. La reproduction n’est pas un phénomène à prendre à la légère lorsqu’on dispose de tels rongeurs. Elle peut vite transformer votre demeure assez tranquille en un foyer à souris, même domestiques. Vous devez être prévenu.

Avez-vous assez de place pour garde les futures souris ? Disposez-vous de solutions pour les donner (personnes de confiance) ? Car avant toute reproduction de votre souris, il convient de l’anticiper par ces questions très simples, mais importantes. Votre souris femelle peut mettre bas dès la sixième semaine. Surtout, leurs chaleurs durent toute l’année et elles n’ont aucune période de repos après avoir accouché. Ainsi, elles peuvent obtenir, dans des conditions optimales, une quarantaine de nouveau-nés en un an. Heureusement, la ménopause intervient entre son 18e mois et ses deux ans. Limitant ses gestations.

Reconnaître un mâle d’une femelle

Avant toute reproduction, vous devrez sélectionner un mâle et une femelle. La sélection se fait en fonction de vos choix, de la race de la souris souhaitée, de son comportement, de sa couleur. Le mâle se détermine en fonction de la visibilité, ou non, de ses testicules. Sauf qu’avant de descendre complètement, elles peuvent rester bloquées. Dans ce cas, on s’attardera sur la distance séparant l’anus des organes génitaux. Chez le mâle, cette distance est plus importante que chez la femelle. D’ailleurs, chez cette dernière, on aperçoit des rangées de mamelles sur l’abdomen à partir du dixième jour.

La période de fertilité

Les mâles et les femelles peuvent se reproduire tout le temps. C’est encore plus vrai pour les mâles qui sont fertiles tout au long de leur vie. En revanche, votre femelle verra une ménopause intervenir au bout d’un an et demi de vie. Jusque-là, elle aura des chaleurs tout au long de l’année, au rythme d’une tous les 5 jours. Les chaleurs sont encore plus importantes durant la période estivale. La reproduction peut débuter entre la sixième et la neuvième semaine, lorsque leur maturité sexuelle est atteinte.

La saillie

L’accouplement est sportif chez les souris. La femelle repousse souvent dans un premier temps le mâle. Et quand la saillie a lieu, elle pousse des cris aigus. Pour avoir une chance de voir le couple se reproduire, vous pouvez les laisser tout le temps dans la même cage, ou simplement une semaine, car elle ovule tous les 5 jours. Cependant, il arrive que la femelle domine son congénère et, dans ce cas, elle refusera la fécondation. Dans le cas d’une saillie, les 2 souris vont se sentir l’arrière-train. Ils vont se lécher le museau puis le mâle passera par derrière. Il peut s’y reprendre à plusieurs fois avant de réussir. La saillie dure en général quelques secondes.

La gestation

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

En moyenne, elle dure une vingtaine de jours. Une femelle peut donner naissance à 6 voire 10 souriceaux. Elle peut avoir jusqu’à 8 portées dans l’année avec des conditions optimales (eau abondante, nourriture suffisante, environnement…). Ainsi, les grosses portées peuvent pousser la gestation à 23 jours environ. Lors de cette période, votre souris devra bénéficier d’espaces au sein de sa cage et devra bénéficier d’une nourriture à volonté. Elle préparera le nid de ses souriceaux environ une semaine avant la mise-bas. Plus la mise-bas approche, plus des poils clairsemés apparaissent autour des mamelles pour faciliter la tétée des souriceaux. Il est conseillé de bien séparer le mâle et la femelle, surtout à la fin de la gestation. Car sitôt qu’elle a mis bas, la femelle est apte pour une nouvelle fécondation.

La mise-bas

Généralement, la mise-bas a lieu la nuit. Elle peut durer jusqu’à 1h30 si la portée est importante. Les souriceaux naissent nus et les yeux fermés. Votre souris mangera le placenta et s’occupera de couper le cordon ombilical de chacun de ses bébés. N’allez pas déranger votre souris femelle qui prendra soin de ses bébés et les tiendra au chaud les 2 premières semaines.

Suite à l’accouchement, votre souris aura un fort besoin en protéines (croquettes pour chiot, jaune d’œuf, blanc de poulet). Puis, environ 4 semaines après leur naissance, les souriceaux doivent être séparés en fonction de leur sexe afin d’éviter une reproduction consanguine. Les mâles doivent être mis dans un lieu à part, alors que les femelles peuvent rester avec leur mère. Les souriceaux auront commencé à se débrouiller par eux-mêmes une semaine avant, en mangeant par leur propre moyen. Prémices d’un sevrage annoncé.

Le cannibalisme chez les souris

Parfois, il arrive que les souriceaux n’aient pas le temps de voir le jour qu’ils sont mangés par leur mère. Cela arrive dans certains cas.

A lire aussi : Soins et hygiène à apporter à sa souris

  • Votre souris femelle n’a pas assez à manger.
  • Il s’agit de sa première portée, elle a peur et panique.
  • Votre souris fait une erreur en mangeant davantage que le placenta de son bébé et attaque son ventre…
  • Elle possède un nombre de bébés trop élevé et elle va en manger quelques-uns.

Dans tous les cas, ce n’est pas un comportement anormal. Vous ne devez pas vous inquiéter et laisser faire la nature.

En résumé

La reproduction chez votre souris est assez classique. Elle peut féconder dès la sixième semaine, et jusqu’au dix-huitième mois environ. Elle peut avoir jusqu’à 8 portées par an, et 6 à 10 bébés par portée. La durée de sa gestation est d’une vingtaine de jours, légèrement plus en cas de grande portée. Elle construira elle-même son nid pour accueillir ses nouveau-nés et s’occupera d’eux lorsqu’ils naitront. Et ce durant une période de 2 semaines.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation