Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La reproduction chez la Gerbille


Warning: Illegal offset type in /home/woopets_fr/http/www/pages/actualites/actualite.php on line 529

Warning: Illegal offset type in /home/woopets_fr/http/www/pages/actualites/actualite.php on line 529

Warning: Illegal offset type in /home/woopets_fr/http/www/pages/actualites/actualite.php on line 529

Warning: Illegal offset type in /home/woopets_fr/http/www/pages/actualites/actualite.php on line 529

Warning: Illegal offset type in /home/woopets_fr/http/www/pages/actualites/actualite.php on line 529
Illustration : "La reproduction chez la Gerbille"

La reproduction d’une gerbille n’est pas un acte anodin. Cela se prépare, s’anticipe. Il ne s’agit pas de donner naissance à des objets. Ce sont des êtres pour lesquels il faut avoir le plus grand soin. On doit savoir quoi en faire, à qui les donner, comment les garder. On doit savoir comment se déroule une gestation, quelles sont les étapes à respecter. Nous vous donnons nos conseils.

Les règles à savoir

La reproduction de gerbilles est la conséquence d’un savoir-faire en la matière, et d’une réelle volonté de voir votre femelle être gestante. C’est une expérience unique.

  • Ne reproduisez pas sans savoir

Faire reproduire des gerbilles n’est pas donné à tout le monde. D’ailleurs, il est conseillé de laisser ce processus à un éleveur professionnel. Il ne faut pas se lancer dans la reproduction par hasard. Ayez une bonne raison et posez-vous les bonnes questions : pourquoi ? Quelles sont mes motivations ? Que vais-je faire, par la suite, des petits ? Les donner ? Est-ce que je dispose d’assez d’espaces pour tous les garder ? Ma cage est-elle assez grande ? Combien dois-je en racheter ?

  • Réduisez le nombre de portées

Ne multipliez pas les portées. En effet, limitez-vous à une ou deux par an, jamais plus. Sinon, vous risquez d’affaiblir drastiquement la femelle qui doit se remettre de sa première portée, surtout si elle l’a faite très jeune.

  • Faire attention à l’incompatibilité du couple

Comme chez de nombreux rongeurs, vos gerbilles mâles et femelles peuvent ne pas s’entendre. Il ne faut pas forcer la nature et les séparer dans le cas où il y a une hostilité manifeste. Car si vos gerbilles en arrivent à se battre, cela peut dériver jusqu’à la mort de l’une d’entre elles. Aucune des 2 ne fera de complexe et la plus faible devra subir les assauts répétés de la plus forte. C’est la loi de la nature. De fait, seul un couple qui s’entend peut copuler et devenir parents.

  • Connaître les antécédents du couple

Forcément, il n’est pas question de faire copuler 2 gerbilles de la même famille. Cela favoriserait le développement d’une consanguinité contre laquelle luttent les éleveurs. Idéalement, vous devez opter pour 2 gerbilles qui ne présentent aucun signe de maladie héréditaire, qui n’en ont aucune dans leur lignée, et qui n’ont surtout pas de tare. Là encore, il est question de la survie d’une espèce fragile et parfois sous-estimée lorsqu’il s’agit de la reproduire.

La fécondation, à partir de quand ?

La maturité sexuelle de votre gerbille dépend de son sexe. Peu après ses 2 mois pour les femelles et à environ 3 mois pour les mâles. Evitez de rendre votre femelle gestante trop rapidement, car cela pourrait compromettre sa santé. Surtout, elle peut compter jusqu’à 6 portées par an. Mais encore une fois, plus elle multipliera les gestations, plus il y a un risque qu’elle ne décède.

Aucune période n’est plus propice qu’une autre pour tomber en gestation. Ainsi, votre gerbille peut être fécondée n’importe quand, selon un cycle d’ovulation tous les 4 à 6 jours et durant 12 à 18 heures.

La durée de la gestation peut aller de 24 à 28 jours. Pour les gestations suivantes, on peut même pousser à 48 jours, ce qui est énorme. A noter qu’une portée peut contenir jusqu’à 10 nouveau-nés mais qu’ils sont en moyenne 5 ou 6.

Reconnaître un mâle d’une femelle

Avec l’habitude, c’est assez simple de distinguer un mâle d’une femelle. Tout se passe au niveau de l’anus et de l’organe urinaire. Les 2 sont bien espacés dans le cas d’un mâle. En revanche, ils sont quasiment collés chez la femelle. De plus, lorsqu’il a atteint la maturité sexuelle, les testicules du mâle sont bien visibles.

Il y a également la méthode des tétines. Après environ 10 jours de vie, les bébés femelles laissent apparaître quelques petits trous sur un pelage qui prend de l’épaisseur. Il n’y a aucun trou chez le mâle. Cependant, ne manipulez pas la gerbille plus de 5 minutes à cet âge, car elle pourrait être repoussée par sa mère.

La saillie

La copulation débute traditionnellement par une parade, ou danse, nuptiale. Le mâle va chercher à conquérir sa belle en la poursuivant dans la cage. Cette dernière jouera avec son mâle. Elle peut pousser quelques cris quand le mâle peut taper des pattes pour montrer son impatience. Dans tous les cas, cette parade est importante dans la déroulement de la saillie.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Puis, vient l’acte en lui-même. La femelle peut accepter ou décliner la « chasse » du mâle. Elle présentera son arrière-train pour que le mâle la pénètre. L’acte ne dure qu’une à 2 secondes. C’est largement suffisant pour mettre en gestation la femelle. Puis, les 2 se nettoieront leur partie génitale puis repartiront chacun de leur côté pour se reposer.

La gestation

Difficile de savoir si votre gerbille est enceinte avant plusieurs jours. En effet, un faut au moins une semaine et demi pour apercevoir les premiers changements. La gerbille sera de plus en plus ronde, surtout à partir de la troisième semaine. En la pesant, et non en la manipulant (trop dangereux), vous vous apercevrez que votre rongeur prendre du poids. De plus, peu de temps avant l’accouchement, vous remarquerez que les bébés bougent à l’intérieur de son ventre.

A 2 jours de la mise-bas, les tétines de votre gerbille gonflent. Puis, comme beaucoup de rongeurs, la mise-bas sera effective à partir du moment où votre gerbille ne pourra plus bouger, ne pourra plus se déplacer.

Lors de l’accouchement, il est particulièrement déconseillé de séparer le mâle et la femelle. Car le mâle sera d’une grande aide pour la femelle, un peu comme chez l’octodon. Le père pourra s’occuper des petits qui tenteraient de se faire la malle, ou bien reconstruire le nid.

La mise-bas

Comme nous l’avons vu, la mise-bas a lieu au bout du 28e jour généralement, jamais plus tard car la femelle pourrait être en danger de mort, et ses petits avec. Elle ne se déplace plus et doit donc accoucher. Une mise-bas qui a en général lieu à l’aube. Elle ne dure pas plus de 2 heures et rarement moins d’une demi-heure. Bien évidemment, tout dépend du nombre de petits dans la portée.

La femelle se mettra en boule. Elle aide les petits à sortir en tirant sur leur poche. Puis, elle mangera le placenta et coupera le cordon ombilical elle-même. Elle procède par la suite à la toilette de ses nouveau-nés. A noter que, contrairement à l’octodon ou même au chinchilla, le bébé gerbille né totalement nu, aveugle et présente les oreilles fermées. Il ne pèse que 3 grammes à la naissance. Ce qui en fait un être extrêmement fragile. Vous ne devez en aucun cas le manipuler. Il peut être rejeté par sa mère.

Les nouveau-nés sont sous la coupe de leurs parents. Ces derniers les réchauffent, les nourris et s’en occupent à la perfection. Le père a un instinct très paternel.

Pour éviter une nouvelle gestation

Sitôt qu’elle a mise bas, la femelle est apte à une nouvelle fécondation. Pour éviter cela, vous devez impérativement séparer le mâle et la femelle très provisoirement après l’accouchement. Cependant, vous devez éviter qu’ils se perdent de vue. Le contact olfactif est également très important, car le mâle pourrait être rejeté par la femelle à son retour. Un retour qui doit s’opérer environ 2 jours après la mise-bas. Puis, vous laisserez la petite famille tranquille jusqu’à la fin du sevrage (environ 6 semaines). A ce stade, les mâles et les femelles seront à séparer pour éviter toute consanguinité.

Des cas de cannibalisme

Le cannibalisme arrive parfois chez les Gerbilles. Quelques circonstances amènent ces rongeurs à manger leurs petits à la naissance.

A lire aussi : "Soins et hygiène à apporter à sa gerbille"

  • Si un petit est mort-né.
  • S’il existe un fort sentiment de stress. La femelle panique.
  • Si la femelle décèle une pathologie qui pourrait affaiblir son petit.
  • Si elle ne reconnaît plus son petit, car il a été manipulé par vous.

En résumé

Il n’y a guère plus simple qu’une reproduction de la gerbille. La gestation ne dure pas éternellement, 2 fois voire 3 fois moins que chez l’octodon, et il y a moins de risque de complications, pour la mère comme pour les petits. La gerbille peut être fécondée tout le temps à partir de son deuxième mois de vie. C’est dire s’il est nécessaire de séparer, au bout de 2 mois, les mâles et les femelles d’une même portée, pour ne pas favoriser la consanguinité.

Votre gerbille femelle peut avoir jusqu’à 10 bébés dans une portée, et avoir 6 portées par an. Bien évidemment, vous devez tâcher de réduire ce nombre de portées pour ne pas mettre en danger la vie de votre femelle.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation