Les aliments dangereux pour l’octodon

Le régime alimentaire de votre octodon se rapproche de celui du chinchilla. L'octodon est un rongeur herbivore. Quelques extras sont possibles, mais ils doivent rester minimes pour assurer à cet animal une longévité à toute épreuve et une vie sans souci majeur de santé. Que devez-vous éviter de lui donner ? Nous regardons cela de plus près.

Illustration : "Les aliments dangereux pour l’octodon"

Votre octodon doit suivre un régime strict à base de foin et de granulés. Pour le reste, il n’a besoin que de protéines végétales, très peu de lipide et de sucre. Ainsi, tout aliment trop riche en glucides pourrait lui conférer des soucis digestifs, comme des diarrhées ou des constipations. Cela favoriserait, en outre, son embonpoint, voire développerait son obésité.

En plus de cela, quelques fruits et légumes peuvent lui être administrés. Ils doivent être bien lavés, mais devront être offerts avec parcimonie. En effet, trop de fruits ou de légumes d’un coup pourrait avoir un impact négatif sur son organisme. Et puis, tous ne sont pas bons à la consommation, en raison de leur taux de sucre ou simplement de leur toxicité.

Les fruits et légumes à interdire

Avant toute chose, votre octodon ne doit manger sous aucun prétexte les agrumes comme le citron, l’orange ou le pamplemousse. Ils sont bien trop acides et aussi trop sucrés.

De plus, il convient d’éviter les aliments suivants : la banane, la betterave, les cerises, l'oseille, les choux, les fruits riches en sucre, les oignons, l'ail, les fruits secs (gland, raisin, etc.), les haricots, l'avocat, les pois et les pommes de terre.

De plus, l’aubergine est aussi toxique, car elle contient trop de solanine. L’acidité de la rhubarbe, des bettes et de la figue est dangereuse également. Enfin, la prune peut provoquer des diarrhées, comme le pruneau. Les radis ont aussi un effet néfaste et doivent être, au même titre que l’asperge, bannis de son alimentation.

Notez que les fruits et les légumes chargés en eau, comme la salade, engendrent des désordres intestinaux.

Les bois et plantes interdits

De nombreux bois ne sont pas comestibles pour votre octodon. Ainsi, il devra éviter d’avaler du bois d’acacia, d’acuba, d’arbres à fruits avec des noyaux, d’arbres tropicaux, de bouleau, de châtaigner, de chêne, de citronnier, d’eucalyptus, de ficus, d’if, de troène, de laurier-rose, de néflier, de noyer, de sureau et de vigne.

Cela nous amène à évoquer les plantes toxiques pour ce rongeur. Ainsi, si vous en possédez en intérieur, il convient de les mettre hors de portée de votre animal, sous peine de vivre un accident dramatique.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les plantes suivantes sont à éloigner de votre octodon : l'absinthe, l'aconit, le cactus, le buis, le chèvrefeuille, l'anagallis, la belladone, mais aussi le bouton d’or, la colchique, le coquelicot, le datura, la digitale, la jonquille, le crocus, l'euphorbe, la féverole.

D'autres plantes comme les fleurs d'automne, la fougère, le jusquiame, le lupin, l'azalée ou encore le muguet, le narcisse, la tulipe, le géranium, la glycine, l'hortensia, l'iris, le lys, le pavot, la primevère et le renoncule sont à oublier.

Les autres interdits

La viande et les œufs ne sont, bien évidemment, pas utiles pour votre octodon, qui n’a pas besoin de protéines animales. Ces dernières peuvent venir dérégler son organisme.

Par ailleurs, vous éviterez toutes les boissons gazeuses comme les sodas ; ainsi que l’alcool, forcément, qui n’a pas sa place dans la gamelle d’eau de votre octodon (ou son biberon).

Le café et le thé sont des excitants qui occasionneront des dommages irréversibles sur le système nerveux de votre octodon. Le lactose, que contient notamment le lait, n’est pas digéré et peut donner de sérieux troubles intestinaux, voire urinaires. Fuyez donc les produits laitiers.

Oubliez tout aliment sucré, comme les bonbons, le chocolat, les gâteaux, les viennoiseries, le miel ; mais aussi la nourriture pour chat ou chien, voire pour d’autres rongeurs. Elle n’est pas adaptée à celle de l’octodon, qui doit suivre son propre régime alimentaire et recevoir des granulés spécialement conçus pour lui.

Enfin, ne lui apportez pas non plus de champignons, de maïs, de pop-corn ou du pain.

A lire aussi : Les besoins en eau de l'octodon

Dans le cas d’une intoxication alimentaire...

N’attendez pas que d’autres symptômes se manifestent. Dès les premiers, comme des vomissements ou une diarrhée, courez chez un vétérinaire. Une intervention rapide permettra de prévenir au mieux les chances de survie de votre animal.

En effet, on parle bien de survie quand votre octodon ingère des aliments toxiques. Cette toxicité peut occasionner des troubles bénins, mais peut aussi mettre sa vie en danger. Une léthargie, des étourdissements et des pertes d’équilibre doivent être considérés comme une urgence vitale.

Parfois, il n’y a malheureusement rien à faire, car les organes vitaux ont subi des dégâts trop importants. N’oubliez pas que votre rongeur est un être fragile, petit, et que la moindre entorse à son régime alimentaire doit se faire avec sérieux, sous peine de la payer cher !

15 commentaires