Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

1673 lapins et rongeurs sauvés suie à la découverte d'une usine à reproduction

Publié le 08/01/2019 à 09h53

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Actualités

En Haute-Loire, fondations et associations ont découvert une usine à rongeurs où étaient enfermés plus de 1 500 spécimens. Tous ont été sauvés de ces murs qui viennent de fermer. Les animaux ont été confiés à des structures où ils seront remis en bonne santé avant d’être placés à l’adoption. Une vie meilleure les attend sans aucun doute.

Fin décembre, la Fondation 30 Millions d’Amis, les fondations Assistance aux Animaux et Brigitte Bardot et une trentaine d’autres structures ont mis fin au supplice de 1673 lapins et rongeurs. Ils étaient entassés, mélangés dans une gigantesque usine à Polignac, en Haute-Loire.

A lire aussi : "La reproduction chez le lapin"

Cette usine à rongeurs fournissait les animaleries de Lapte, une commune voisine. Sur le site de 30 Millions d’Amis, on apprend que les femelles étaient quasiment toutes gestantes, engendrant une surproduction très dangereuse. Arnauld Lhomme, de la Fondation, confirme : « La densité était telle que les animaux se mordaient entre eux, d’où les très nombreuses blessures constatées. »

Une prise en charge même jusqu’aux Pays-Bas

Les lapins et des rongeurs en tout genre (cobayes, gerbilles, lapins et lapins nains, hamsters, cochons d'Inde, octodons, rats et souris) ont été confiés à plusieurs structures. Même jusqu’aux Pays-Basl’association Kuufke s’est proposée. 170 animaux ont ainsi pu regagner ce pays et la ville de Dalstraat, comme le confie Monique de Lange, bénévole : « Le transport s'est très bien passé. […] Malheureusement, l’un des animaux n’a pas survécu, mais trois bébés sont nés entre temps ». Un moindre mal.

Tous ces animaux vont être choyés avant d’être mis à l’adoption. De son côté, l’usine a fermé ses portes. Le propriétaire ayant été interpellé pour d’autres faits également répréhensibles.

A propos de l'auteur :

1321 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !