Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une enquête pour retrouver la trace d’un serial-killer de lapins

Publié le 05/11/2018 à 10h27

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Une enquête pour retrouver la trace d’un serial-killer de lapins" Photo d'illustration

Un serial-killer de lapins est activement recherché dans les Côtes-d’Armor. En l’espace de plusieurs mois, il aurait tué plus d’une centaine de lapins. Les 2 derniers en date, chez un propriétaire qui a déjà subi le même sort auparavant. Une plainte a été déposée et la gendarmerie du secteur lance un appel à témoins.

Dans les Côtes-d’Armor, c’est la chasse…au chasseur de lapins. Depuis plusieurs mois, un homme renommé « serial-killer de lapins » ne cesse de tuer ces rongeurs. Jeudi dernier, jour de Toussaint, il a tué 2 nouveaux spécimens du côté de Pommerit-Jaudy. Cela porte son total à plus d’une centaine.

A lire aussi : "Les troubles digestifs chez les lapins"

Les propriétaires des 2 lapins tués avaient déjà été touchés récemment. « Il y a une semaine, il a déjà tué huit de mes lapins. Donc au total, ça fait dix. J’habite dans une impasse et je suis le seul à avoir des lapins dans le quartier. C’est quelqu’un qui connaît les lieux », assure-t-il à nos confrères du Télégramme.

15 faits chez 10 propriétaires différents

Et c’est au petit matin qu’il a découvert le drame : « Je dormais quand mon chien a commencé à faire du bruit. Il était 6 h. Je suis descendu, je suis resté à la porte et j’ai vu deux chiens en divagation. J’en suis resté là. Et juste après midi, en allant nourrir mes lapins, j’ai vu qu’il y en avait deux sur trois de morts. »

Sur son compte Facebook, la gendarmerie du secteur diffuse un appel à témoins. Elle annonce déplorer « 15 faits, une centaine d'animaux abattus, chez 10 propriétaires différents ». D’ailleurs, l’homme de 61 ans, dernière victime connue, a déposé plainte à Tréguier. L’enquête se poursuit, même si elle ne mène pour le moment à personne. Quoi qu’il en soit, il est possible de contacter le 02 96 92 32 17 pour aider les enquêteurs à faire le tri. Et ainsi sauver des lapins du secteur qui pourraient être en danger de mort…

1011 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !