Les expressions faciales de la souris en disent long sur elle ! Comme pour l'Homme, elles seraient le reflet de ses sentiments

Publié le 28/08/2020 à 12h31

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Actualités

Illustration : "Les expressions faciales de la souris en disent long sur elle ! Comme pour l'Homme, elles seraient le reflet de ses sentiments"

Des chercheurs ont pu identifier, chez les souris, des expressions faciales correspondant à autant d’émotions. C’est une première, quand on sait qu’on n’observe cela que chez très peu d’espèces, principalement l’Homme et les primates.

On en apprend toujours un petit peu plus à propos de nos amis rongeurs, notamment les souris. En avril dernier, une étude les concernant a été publiée dans la revue Science, comme le rapporte le Daily Geek Show.

Menée par Nadine Gogolla et ses collègues de l’Institut de Neurobiologie Max Planck, en Allemagne, elle s’est focalisée sur les expressions faciales chez la souris. Jusqu’ici, ces dernières n’ont pu être observées de manière évidente que chez les êtres humains et les singes, essentiellement via des grimaces ou encore des sourires. Des mimiques que l’on ne retrouve pas chez les petits rongeurs, mais les souris en emploient d’autres. Il s’agit surtout de mouvements subtils des vibrisses, des oreilles ou du museau.

Afin d’établir des correspondances entre ces expressions faciales et les émotions exprimées, les auteurs de l’étude ont fait réagir des souris à une variété de substances servant de stimuli : la quinine pour susciter le dégoût, le saccharose pour le plaisir ou encore le chlorure de lithium pour le malaise.

Nadine Gogolla explique ainsi que « les souris qui ont léché une solution sucrée quand elles avaient soif ont montré une expression faciale beaucoup plus joyeuse que les souris rassasiées ». Elle précise toutefois que les réactions observées chez ces souris étaient nuancées. En d’autres termes, toutes ne réagissaient pas avec la même intensité.

Le but de ces travaux n’est pas seulement de mieux comprendre comment fonctionnent les émotions chez les animaux. Il s’agit aussi d’obtenir « des indices sur la façon dont les émotions surviennent chez l’Homme ». Des éléments qui pourraient permettre, à terme, d’avoir une compréhension plus poussée de la dépression, de l’anxiété et d’autres émotions négatives ressenties par l’humain, afin d’élaborer des traitements plus efficaces.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation