Poule Orpington

3.4/5

La Orpington est la poule fermière par excellence. Élégante et d’une grande robustesse, elle est de grande taille et dispose d’un plumage abondant qui la rend capable d’affronter tous les climats et changements climatiques.

Photo : poule de race Poule Orpington sur Woopets
Famille Famille Phasianidae
Ponte Ponte 180/230
Cri Cri caquette, claquète, glousse ou crételle
Bruit Bruit faible pour la poule, assez fort pour le coq
Poids Poids Coq : de 4,0 kg à 4,8 kg
Poule : de 3,0 kg à 3,6 kg
Naine : de 1,3 kg à 2,0 kg
Taille Taille De 35 cm à 70 cm
Espace nécessaire Espace nécessaire 8 m2
Volant Volant non
Espérance de vie Espérance de vie De 9 à 10 ans

Particularités physiques

Les Orpingtons ont un plumage doux et abondant, qui cache presque leurs pattes. C'est une grande poule cambrée avec une petite tête. Ses plumes duveteuses lui donnent l’air d’être encore plus grande et dodue qu'elle ne l’est. Les Orpingtons naines sont également disponibles dans de nombreuses variantes de couleurs.

Gabarit des œufs : 55/60g. Naine 40g. Coquille de couleur crème, parfois presque brune. 

  • Plumage : fauve (plus répandu), blanc, noir coucou, hermine, perdrix lavande.
  • Yeux : iris rouge.
  • Bec : petit, arqué, couleur corne, légèrement rosée.
  • Crête : simple, bien droite et assez petite, elle suit la courbure de la nuque. De couleur rouge.
  • Poitrine : profonde, large et arrondie.
  • Oreillons : rouges, de taille moyenne, comme les barbillons.
  • Tarses : moyens, partiellement couverts par son abondant plumage, de couleur corne légèrement rosée.

Comportement et caractère

Les Orpingtons sont tout simplement adorables. Extrêmement calmes et sympathiques, elles ont tendance à se lier à leurs propriétaires beaucoup plus facilement que les autres races. Elles sont douces et parfaites si vous avez des enfants. Cette docilité leur permet de s'adapter à une basse-cour classique, au poulailler comme au libre parcours à la ferme, mais aussi bien aux jardins de ville ou de lotissement. Comme ce sont des oiseaux plutôt passifs, ils ne se comportent pas bien dans les élevages mixtes qui comprennent des races plus agressives, comme la Rhode Island Red ou la Brahma. Ce sont des exploratrices correctes, capables de se procurer toute la nourriture qu'on peut trouver dans l’herbe.

Les coqs de race Orpington sont eux aussi d'une douceur inhabituelle.

Inscrivez-vous et recevez tous nos conseils sur le Poule Orpington

Alimentation

Les Orpingtons apprécient particulièrement la nourriture et certaines s'assoient toute la journée près de la mangeoire pour ne pas avoir à aller loin pour manger. Les poules de cette race qui ont la possibilité de vivre dans un grand parcours herbeux ont tendance à explorer et à trouver des friandises savoureuses dans la terre, mais les poules qui sont confinées à un petit enclos peuvent être plus enclines à picorer très souvent à la mangeoire.

Bien qu'il soit préférable de laisser aux poules le choix d’une alimentation continue, les Orpingtons peuvent devenir obèses, et vous devrez peut-être les soumettre à une restriction alimentaire.

La vue d’une poule dodue peut être attachante, mais l'obésité entraîne de nombreux problèmes de santé chez une poule, notamment une diminution du nombre d'œufs et une augmentation des risques de prolapsus ou de blocage des œufs dans le cloaque.

Reproduction

L’Orpington atteint la fertilité vers 8 mois. Bonne couveuse, il n’est pas rare de la voir s’attarder dans le nichoir. Son instinct maternel est tellement développé qu’elle peut même couver des œufs qui ne sont pas les siens. Elles font également d'excellentes mères, très protectrices.

Les Orpingtons sont aussi très résistantes au froid et peuvent donc pondre pendant les hivers glaciaux et les journées courtes et sombres.

Santé

L’Orpington est une race ancienne qui existait avant la production industrielle moderne. Elle est donc plus résistante et plus saine que ses homologues hybrides industriels.

Ces poules prospèrent dans le froid, elles sont donc peu sujettes au rhume. Mais des températures très chaudes peuvent leur faire beaucoup de mal si elles ne bénéficient pas d'ombre et d'une bonne ventilation. Ces poules ont un plumage dense qui peut recueillir les poux et les acariens. Veillez à ce qu’elle ait l’opportunité de faire des bains de poussière pour se débarrasser des nuisibles.

En grande gourmande, l’Orpington peut aussi être sujette à l'obésité si elle n’a pas l’occasion de faire suffisamment d'exercice.

Lieu de vie

Le plumage épais de l’Orpington, qui la garde au chaud pendant les mois d'hiver, la rend idéale pour un élevage en plein air. Excellente poule pour les climats froids, elle peut aussi tolérer la chaleur si on lui donne de l'ombre pendant la partie la plus chaude de la journée. Comme c’est une poule rustique, elle a tendance à présenter les comportements classiques tels que l’exploration du sol à la recherche de nourriture et les bains de poussière. Il vaut donc mieux lui en donner la possibilité en lui aménageant un enclos avec une zone herbeuse. Elle ne vole pas, donc nul besoin de clôtures immenses, une barrière de 1,20 m suffit.   

Les Orpingtons standard sont des volailles assez grandes, que vous achetiez un poulailler ou que vous en construisiez un, vous devrez penser à lui faire de la place pour vous assurer qu'elle soit logée confortablement. Avec leurs plumes pelucheuses, elles semblent plus grandes qu'elles ne le sont en réalité, mais elles peuvent quand même peser jusqu'à 3,6 kg pour les poules et 4,55 kg pour les coqs : le perchoir doit être relativement solide.

Historique de la race

L'Orpington noire a été la première de sa race, créée en 1886 par William Cook d'Orpington (d'où leur nom), dans le comté du Kent, en Angleterre.

Elle est issue d’un croisement des races Minorque, Langshan et Plymouth Rock.  Elle a été exposée pour la première fois au salon de l’agriculture britannique, le Dairy Show, en 1894. Si le plumage noir est bien le premier à être répertorié, d'autres couleurs ont rapidement proliféré. Elle sera offerte à la reine Victoria pour son jubilé de diamant (60 ans de règne) en 1897. Elle devient alors la poule préférée de la famille royale, où l’Orpington fauve occupe encore la basse-cour.

William Cook est mort en 1904, juste au moment où les Orpingtons commençaient vraiment à s’exporter et à gagner en popularité. Elles seraient arrivées en France dans les années 1900.

Aujourd'hui, la couleur fauve est la plus courante. La version naine de l'Orpington a été développée en Allemagne au début du 20e siècle.

Races similaires

Articles en relation

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter la fiche de race Poule Orpington !
  • Image de profil