Poule Brahma

Autre nom : Coq Brahma

5.0/5

La poule Brahma a beau être d’origine chinoise, c’est aux États-Unis qu’elle est née d’un croisement entre la Cochin et le Combattant malais. C’est une cocotte particulièrement imposante (jusqu’à 4.5 kg selon le standard de la race), seule la géante de Jersey est plus grande qu’elle. Il existe aussi une Brahma naine, une poulette qui a beaucoup de succès en tant que poule ornementale, idéale pour les petits jardins.

Photo : poule de race Poule Brahma sur Woopets
Famille Phasianidae
Ponte 120/170
Cri caquette, claquète, glousse ou crételle
Bruit peu pour la poule, assez fort pour le coq
Poids Coq : de 3,2 kg à 5,0 kg
Poule : de 3,0 kg à 4,5 kg
Naine : de 0,8 kg à 0,9 kg
Taille De 50 cm à 75 cm
Espace nécessaire 6 m2
Volant non
Espérance de vie De 8 à 10 ans

Particularités physiques

Les Brahma ont une grande tête avec un front légèrement en surplomb.

Leur plumage est constitué de plumes très serrées les unes contre les autres, ce qui les rend denses, mais très douces et volumineuses. Les plumes s'étendent le long des tarses et couvrent les deux orteils extérieurs.

Il y a eu quelques autres variations de plumage au fil des ans (herminé noir ou bleu, fauve herminé noir ou bleu ou encore unicolore), mais elles n'ont pas été officiellement acceptées.

Les Brahma naines ont un plumage noir, clair, chamois ou noir et blanc. Les couleurs noires et blanches sont considérées comme rares.

Gabarit des œufs : 50/55g (naine 35g), coquille jaune, rousse ou marron.

  • Plumage : perdrix (motifs dorés, argentés ou bleus), camaillé (noir à camail doré, et bleu à camail doré) ou blanc herminé noir sur le cou.
  • Yeux : rouge orangé, enfoncés dans leurs orbites, lui donnant un air mécontent.
  • Bec : court et fort, de couleur corne avec la pointe foncée.
  • Crête : courte, trois dents, de couleur rouge vif, avec une tendance à tomber sur les yeux.
  • Poitrine : large, profonde et développée.
  • Oreillons : rouges, fins et petits, tout comme les barbillons.
  • Tarses : plutôt long et fins, de couleur jaune. Quatre orteils.

Comportement et caractère

Malgré sa taille, la Brahma est une poule très douce, docile et affectueuse. Un vrai animal de compagnie qui adore se faire câliner. Elle convient bien aux débutants ou aux familles. Si vous avez des enfants, c’est la poule idéale.   

Ce ne sont pas de bonnes glaneuses, elles n’explorent donc pas beaucoup le sol. Mais lorsqu'elles ont faim, elles peuvent intimider leurs compagnons de basse-cour. En raison de leur gabarit imposant, elles sont généralement assez haut placées dans l’ordre de picage et les races plus petites n'ont du coup pas tendance à les déranger.

Inscrivez-vous et recevez tous nos conseils sur le Poule Brahma

Alimentation

La Brahma est une poule très gourmande. De plus, elle aura beaucoup de mal à s’alimenter sans vous. Elle ne fait pas partie des gallinacés experts dans l’exploration du sol en quête d’insectes. Elle picore essentiellement la nourriture qu’on lui donne.

Essayer de rationner un Brahma peut être difficile, c'est pourquoi il est préférable de la nourrir souvent pour qu’elle soit heureuse. Leur tendance à piquer les autres membres du poulailler est aussi un argument. Nous recommandons l'alimentation continue avec des granulés pour pondeuse. Elles auront aussi besoin d'un peu plus de protéines lorsqu'elles commenceront à muer. Il se peut que la facture d'alimentation devienne vite élevée. La meilleure solution est de les laisser en liberté, car cela occupera leur temps et réduira le volume de nourriture nécessaire.

Reproduction

La Brahma est plutôt d’une fertilité tardive. Elle peut prendre 7 mois avant de commencer à pondre. Mais elle reste apte à la ponte assez longtemps et produira 3 à 4 œufs par semaine. Bonne couveuse, la Brahma n’a besoin d’aucune aide pour faire éclore et protéger ses beaux petits poussins.  

Une autre chose agréable avec ces cocottes est le fait qu'elles préfèrent pondre pendant les mois les plus frais. La période de ponte dure tout l'hiver et ralentit lorsque le printemps arrive. Un timing parfait si des poules d’autres races occupent votre poulailler, car c’est au début des beaux jours que la plupart commencent à pondre.

Santé

Dans l'ensemble, ce sont des oiseaux robustes et en bonne santé. Les poules Brahma les plus communes ne nécessitent qu'une attention aux parasites tels que les poux, les acariens et les vers. Comme leurs pattes sont pleines de plumes, les acariens responsables de la gale des pattes peuvent également être un problème, alors gardez un œil sur ces tarses.

Un autre problème courant chez les poules aux pattes à plumes est l'accumulation de boue ou de terre sur les orteils. En hiver, les amas de terre humide peuvent provoquer des gelures et, dans les cas les plus graves, la perte des orteils. Essayez donc de garder la Brahma à l’abri de la boue et veillez à ce que les enclos soient aussi propres que possible. Si d’aventure vous constatez que votre poule a de la terre gelée sur les orteils, faites tremper ses pattes dans de l'eau chaude.

Lieu de vie

La Brahma est une poule de grande taille qui peut se sentir plus vite à l’étroit que les poules classiques. Il vaut mieux avoir un enclos avec un parcours herbeux à sa disposition, mais c’est surtout dans le poulailler que la Brahma aime être à l’aise. Il est recommandé de prévoir 1m50 à 2m2 pour chaque poule dans le poulailler. Ne descendez pas en dessous, car un espace réduit entraîne des comportements agressifs tels que le picage et l’arrachage de plumes. Veillez aussi à disposer d’un perchoir solide et peu élevé.

Pour l’enclos, pas besoin de clôtures hautes, malgré ses ailles puissantes, la Brahma ne parvient pas à soulever son poids et ne vole donc pas.

Son plumage très fourni peut rendre sa vie compliquée en cas de fortes chaleurs. Pendant les mois d'été, il faut donc veiller à lui fournir de l'ombre et de l'eau.

Historique de la race

La majestueuse Brahma est une race ancienne dont les racines remontent loin dans le temps. Comme pour de nombreuses races multicentenaires, les origines exactes de cette poule sont inconnues.

Les premières traces écrites de ce noble oiseau remontent aux années 1800. Des historiens sont parvenus à reconstituer ses origines probables à partir d'indices laissés dans les livres et journaux.

Elle est évoquée pour la première fois sous le nom de "Shanghai". Cette souche de la race a alimenté la "fièvre aviaire" aux États-Unis et au Royaume-Uni dans les années 1850.

La "Shanghai" est présentée comme un croisement entre un Coq malais (combattant) et une poule Cochin. C’est donc la Brahma, avec son nom de l’époque issu du fait que les marins qui l’ont amenée aux États-Unis par bateau avaient visité la ville chinoise de Shanghai, le nom est resté pendant un certain temps. Il faudra attendre 1853 pour qu’elle débarque en Angleterre, puis en France. La Brahma blanche au cou herminé noir était la poule de prédilection outre-Atlantique jusqu'à l'arrivée des nouvelles races de production dans les années 1930.

La Brahma noire a quant à elle été développée au Royaume-Uni à partir de stocks de Brahma clair importés des États-Unis.

La version naine de la Brahma est, elle, beaucoup plus récente (environ 50 ans), née de sélections en Allemagne et en Angleterre.

Races similaires

Articles en relation

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 08/07/21

    J'ai acheté un couple de Brahmâ et je suis très intéressé et passionné par cet élevage.Pour cela, j'ai absolument besoin de votre appui, assistance technique et financière.Merci

     Répondre  Signaler