Poule Coucou de Rennes

4.0/5

Après avoir pratiquement disparu, la poule Coucou de Rennes se développe à nouveau aujourd’hui grâce au Club National des Éleveurs de Volailles de Races Bretonnes. C’est une poule pleine de qualité et particulièrement jolie, avec son plumage moucheté. Bonne couveuse et bonne pondeuse, ses belles plumes sont très douces, tout comme son caractère. 

Photo : poule de race Poule Coucou de Rennes  sur Woopets
Famille Phasianidae
Ponte 140/200
Cri caquette, claquète, glousse ou crételle
Bruit moyen pour la poule, fort pour le coq
Poids Coq : de 3,0 kg à 3,5 kg
Poule : de 2,5 kg à 3,0 kg
Taille De 45 cm à 60 cm
Espace nécessaire 8/10 m2
Volant peu
Espérance de vie De 10 à 12 ans

Particularités physiques

La Coucou de Rennes possède un cou fort et une tête relativement fine. Ses œufs sont d’un gabarit minimum de 60 g, de couleur crème tirant sur le roux.

  • Plumage : gris bleuté, un plumage dit coucou pour cette variation de couleur (plumes noires mouchetées de blanc) qui rappelle celui du coucou gris. Le coq est plus clair que la poule. Leurs plumes sont soyeuses et abondantes, très serrées, collées au corps.
  • Yeux : rouge orangé.
  • Bec : assez fin et court, il est de couleur beige clair, semblable à une corne.
  • Crête : simple, rouge.
  • Poitrine : large et bien développée.
  • Oreillons : rouges.
  • Tarses : ils sont clairs et plutôt épais, de longueur moyenne. De couleur blanc rosé, parfois tachetée de gris brun.

Comportement et caractère

Facile à vivre, la Coucou de Rennes se sent rapidement chez elle. C’est une poule de nature très docile qui cohabite aisément avec tous les animaux de basse-cour.

Amoureuse des grands espaces, cette poulette bretonne peut cependant vite devenir agitée, voire bagarreuse, si elle se trouve étriquée. Elle est donc une poule à privilégier si vous disposez d’assez de place pour qu’elle se sente libre de ses mouvements.  

Inscrivez-vous et recevez tous nos conseils sur le Poule Coucou de Rennes

Alimentation

En bonne rustique, la Coucou de Rennes se satisfait d’une nourriture simple. Privilégiez les céréales concassées (blé, maïs, orge, colza, tournesol) qui seront plus adaptées que les granulés classiques pour pondeuse. Ces céréales composent environ 75 % de leur nourriture, le reste peut être directement glané par votre poule (herbes, insectes, vers…) dans le jardin, mais vous pouvez aussi leur donner des épluchures ou d’autres restes dont elles se délecteront. Sachez également que certains éleveurs traditionnels vont jusqu’à donner du petit lait aux Coucous de Rennes, la légende raconte qu’il donnerait du goût aux œufs.

Reproduction

La Coucou de Rennes est une poule à croissance lente, c’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont failli causer sa perte. Elle commence à pondre à 6 mois et n’est donc pas fertile avant. Elle est à contrario une assez bonne couveuse qui donnera naissance à de beaux poussins coucous si vous avez également un coq. En outre, le Club National des Éleveurs de Volailles et de Races Bretonnes, dont la mission a pour objet de sauvegarder la Coucou de Rennes, encourage l’élevage amateur, et fournit aux éleveurs de leur club un appui technique. Il organise aussi un concours et la vente de reproducteurs.

Santé

Sa croissance lente permet à la Coucou de Rennes d’avoir de meilleures bases pour vivre longtemps. C’est une poule rustique et résistante qui ne vous fera pas passer votre temps chez le vétérinaire. Ces qualités ne permettent pas pour autant de passer outre les traitements nécessaires à la bonne santé de votre poule. Vermifugez vos poules une fois par an, ou tout au long de l’année par une cure de produits naturels (ail, vinaigre, terre de diatomée). Vous pouvez aussi la faire vacciner pour la prémunir de quelques maladies communes chez les poules comme la coccidiose, la typhose ou encore la maladie de Marek.

Lieu de vie

La Coucou de Rennes est comme son nom l’indique d’origine bretonne, elle s’adapte donc sans problème à des régions au climat humide et même au vent, ce qui est assez rare chez les poules pour être signalé. Les éleveurs professionnels allouent 10 m2 par poules à minima, il est donc fortement conseillé de laisser à la Coucou de Rennes assez de place en extérieur pour vaquer aisément à ses occupations. Elle n’est pas une grande voleuse, nul besoin d’installer un filet protecteur sur toute la surface que vous lui rendez disponible, de simples barrières d’au moins 1m20 de haut feront l’affaire pour éviter un saut malencontreux.  

Pour le poulailler, autant d’espace n’est pas nécessaire, un enclos classique avec nichoir et pondoir sera parfait. Il en existe des versions en kit, mais vous pouvez évidemment le construire vous-même. L’important est que vos poules soient protégées du soleil durant l’été ainsi que du froid durant l’hiver.

Historique de la race

La race Coucou de Rennes est développée dès 1880 en région Bretagne, aux environs de Rennes (Ille-et-Vilaine) par le docteur Ramé et sera tout de suite plébiscitée par les éleveurs bretons. Son standard sera homologué le 31 mars 1914. Cette volaille était particulièrement appréciée sur les marchés rennais à la fin du 19e et au début du 20e siècle, mais elle était presque éteinte dans les années 50, tant les éleveurs privilégiaient d’autres races plus productives et ayant une croissance plus rapide.

En 1988, à l’initiative de Jean Luc Maillard, l’Écomusée du Pays de Rennes décide de sauver et de réhabiliter la Coucou de Rennes. Des recherches sont menées et les dernières survivantes de cette race sont trouvées près d’Angers. Quelques volailles sont alors cédées et l’écomusée réunit des éleveurs susceptibles de permettre au Coucou de Rennes de perdurer. L’écomusée — dont la vocation et de participer à la connaissance et à la conservation des races locales — pratique depuis une politique de conservation génétique et d’élevage encadré qui a permis à la Coucou de Rennes de se développer à nouveau. Il en existait 500 à 600 spécimens en 2006.  

0 partage 

Races similaires

Articles en relation

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter la fiche de race Poule Coucou de Rennes !