Poule Cou nu

Autre nom : Cou nu du Forez

3.6/5

Fidèle à son nom, la poule Cou nu se démarque au premier abord par la nudité et le peu de plumes qui ornent sa grande tête. La génétique a en effet décidé qu’il n’y aurait pas de plumes sur son cou rouge vif, à l’exception d’une petite touffe au milieu de celui-ci. Cependant, elle porte toujours un fringant postiche sur la tête, sous la forme de quelques plumes éparses. Vous pouvez penser que quelque chose ne va pas chez elle. Mais soyez tranquille, cette race éclectique a naturellement 50 % de plumes en moins que la plupart des poules.

Photo : poule de race Poule Cou nu sur Woopets
Famille Famille Phasianidae
Ponte Ponte 120/150. Du Forez : 130/180
Cri Cri caquette, claquète, glousse ou crételle
Bruit Bruit moyen pour la poule, fort pour le coq
Poids Poids Coq : de 2,5 kg à 3,5 kg
Poule : de 2,0 kg à 2,8 kg
Taille Taille De 40 cm à 60 cm
Espace nécessaire Espace nécessaire 4 m2
Volant Volant très peu
Espérance de vie Espérance de vie De 9 à 11 ans

Particularités physiques

La Cou nu manque également de plumes dans un autre endroit, plus privé : le derrière. Ne soyez donc pas gêné si vous constatez que l’arrière de votre poulette rappelle celui d’un babouin. Pour couronner le tout, les plumes de leur queue sont fièrement dressées et se déploient tel un éventail.  

Gabarit des œufs : minimum 55 g

  • Plumage : Il est entièrement blanc chez la poule Cou nu du Forez, totalement noir chez celle venue de Transylvanie, tantôt roux, fauve ou gris chez les plus communes.
  • Yeux : iris rouge orangé
  • Bec : assez fin, il est de la couleur du plumage, donc noir pour la poule Cou nu de Transylvanie et blanc pour celle du Forez.
  • Crête : simple ou perlée
  • Poitrine : large et bien développée
  • Oreillons : rouges, rouge pâle pour les rousses
  • Tarses : très clairs chez la Cou nu du Forez, d’un gris plus foncé chez les autres variétés.

Comportement et caractère

La poule Cou nu fait partie des races les plus sociables et n’a aucune crainte de l’homme, elle peut s’avérer idéale, notamment si vous avez des enfants. Ces dames sont rarement couveuses et pas casanières pour un sou, elles préfèrent de loin gambader dans le jardin, picorer à loisir et jouer avec leurs amis, humains ou à plumes.

Leur activité de prédilection est la quête de nourriture. Si vous la surprenez à farfouiller dans l’herbe à la recherche d’insectes, ce n’est pas pour autant le signe que vous ne la nourrissez pas assez, elle aime simplement subvenir à ses besoins toute seule. 

Inscrivez-vous et recevez tous nos conseils sur le Poule Cou nu

Alimentation

Qu’elle vienne du Forez ou bien de Roumanie, la Cou nu est une vraie poule rustique qui ne demande pas d’aliments spécifiques. Les portions classiques de granulés complets, de blés ou de maïs feront tout à fait l’affaire. Elle se délectera aussi de vos restes de cuisines. Il a d’ailleurs été prouvé que leur particularité génétique améliore la taille de leurs poitrines et leur permet un gain de poids corporel ainsi qu’un meilleur taux de conversion des aliments.

Reproduction

Comme chez toutes les poules, un œuf fécondé éclot au bout de 21 jours de couvaison. Mais contrairement aux Orpingtons ou aux Gâtinaises, qui adorent réchauffer les œufs et prendre soin de leurs petits, les Cous nus s’en moquent complètement.

En fait, la plupart des poules Cous nus ne se soucient pas d’élever leurs propres poussins. À l’exception des Cous nus du Forez, qui doivent tirer leur instinct maternel de leur parenté avec la poule Gâtinaise.  

Donc, si vous souhaitez voir se reproduire cette race excentrique sous votre toit, prévoyez d’investir dans une couveuse pour faire le travail.

La Cou nu française est peu répandue, ses éleveurs sont rassemblés au sein du «Club Cou-nu du Forez».   

Elles pondent environ un œuf tous les 2 ou 3 jours, ce qui est raisonnable. Il est de couleur blanche, parfois jaune.

Santé

Aussi étrange que cela puisse paraître, les poules Cou nu sont en fait exceptionnellement résistantes. Beaucoup de gens pensent que ces oiseaux au nombre de plumes réduit sont soit en mue soit malades, mais en fait cette race peut survivre aux plus rudes étés comme aux hivers glacials. La résilience de la poule Cou nu en fait l’un des meilleurs oiseaux à élever en plein air, car cette race peut résister à tout. Son manque de plume faciliterait la baisse de la température corporelle en été, et leurs gènes confèrent une grande résistance à leur organisme, si bien qu’elles sont rarement malades.     

Elles ne sont pas pour autant immortelles. Les soins d’usage sont importants (vaccins, traitement antiparasites…) et votre vigilance est toujours requise. C’est une poule très active, une certaine apathie doit d’autant plus vous alerter. En outre, la crête de la poule Cou nu peut être sensible aux gelures.

Lieu de vie

Il n’est jamais facile de garder vos poules saines et sauves, tant elles aiment faire des bonds de quelques battements d’ailes afin d’explorer de nouveaux territoires. Cependant, vous n’aurez jamais à vous inquiéter pour les Cous nus, car ces poulettes ont justement beaucoup de mal à voler ! Elles vous facilitent donc la gestion des poules en plein air et conviennent donc à tous les jardins.

Dans le poulailler, elles n’ont pas besoin d’énormément d’espace. Il est important de noter que même si les Cous nus peuvent résister aux climats froids, il reste essentiel de veiller à ce que vos poules aient un poulailler chaud, peu humide et sans courant d’air, surtout l’hiver.

De la même manière, ce n’est pas parce que la poule Cou nu est particulièrement résistante que vous êtes dispensé de changement de litière pour autant, elle doit être renouvelée au minimum 1 à 2 fois par semaine.   

Historique de la race

La Cou nu est une volaille commune que l’on estime originaire de Transylvanie. Cette race fut répertoriée pour la première fois en Allemagne et en Roumanie.   

Les poules blanches aux cous nus n’ont quant à elles aucun lien avec la Transylvanie. Elles nous viennent du Forez, issues d’un croisement entre une poule du cru et une Gâtinaise qui a eu lieu peu après la Seconde Guerre mondiale.

À l’origine, la croyance populaire était que la poule à cou nu était un croisement entre une dinde et une poule. Aujourd’hui encore, certains pensent qu’elle est un hybride des deux espèces. Cependant, il est biologiquement impossible pour une poule de se reproduire avec un dindon, donc bien que cette hypothèse ait un certain mérite visuel, elle est complètement fausse. La Cou nu est une poule à 100 % et l’a toujours été. Son cou sans plumes résulte en fait d’une mutation génétique qui provoque la surproduction d’une molécule (BMP12) bloquant les plumes.

La mutation est apparue pour la première fois chez des poules domestiques dans le nord de la Roumanie il y a des centaines d’années.

Cette hypothèse a été vérifiée lorsque les scientifiques ont traité des embryons de poules de race standard avec la BMP12 en laboratoire : les jeunes poules n’ont développé aucune plume sur leur cou.

Races similaires

Articles en relation

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter la fiche de race Poule Cou nu !
  • Image de profil