Poule rousse

3.8/5

La poule rousse est la championne des pondeuses. Au fil des nombreux croisements qui lui ont donné naissance, la poule rousse a développé une productivité et une robustesse hors du commun. C’est la raison pour laquelle elle est la poule la plus répandue tant dans les élevages industriels que chez les particuliers. Elle est aussi appelée la poule fermière.

Photo : poule de race Poule rousse sur Woopets
Famille Phasianidae
Ponte 250/300
Cri caquette, claquète, glousse ou crételle
Bruit moyen pour la poule, fort pour le coq
Poids Coq : de 2,5 kg à 3,0 kg
Poule : de 2,0 kg à 2,5 kg
Taille De 45 cm à 60 cm
Espace nécessaire 4 m2
Volant peu
Espérance de vie De 5 à 7 ans

Particularités physiques

Issue de différentes lignées, la poule rousse ou poule fermière n’a pas de caractéristiques physiques vraiment standardisées. Comme beaucoup de métis « hybrides F1 », il existe des centaines de variétés différentes de poules rousses (Warren, Bovans, Lohman, ISA Brown, Goldline…) avec autant de particularités physiques.     

Gabarit des œufs : 55/60g.  Coquille de couleur crème, parfois presque brune.

  • Plumage : de roux foncé à roux clair, crème avec quelques plumes blanches sur la queue.
  • Yeux : iris rouge orangé.
  • Bec : petit, arqué, couleur corne ou plus foncée.
  • Crête : simple ou frisée, assez petite, centrée sur sa tête, de couleur rouge.
  • Poitrine : menue.
  • Oreillons : rouges, petits, comme les barbillons.
  • Tarses : assez long et fins, de couleur corne ou jaune.

Comportement et caractère

Les poules rousses ont une nature très curieuse et vous divertiront certainement par leurs pitreries. Ce sont des poules idéales pour les nouveaux éleveurs, en particulier les familles avec de jeunes enfants.

Elles sont très amicales et faciles à apprivoiser. Cette poulette se fera un plaisir de vous manger dans la main dès qu'elle vous connaîtra.  

Si vous recherchez une poule qui pond toute l’année et facile à élever, la poule rousse est certainement celle qu'il vous faut. Élevés pour leur docilité, ce sont des gallinacés vraiment très amicaux et confiants qui suivront leur propriétaire partout. De toutes vos poules, elle sera toujours la première à venir vous saluer en courant. À tel point que ce tempérament jovial pourrait la mettre en danger dans un environnement totalement libre ou elle pourrait vagabonder hors des limites de votre jardin.

Inscrivez-vous et recevez tous nos conseils sur le Poule rousse

Alimentation

Les races hybrides comme la poule rousse ont été élevées pour pondre de grandes quantités d'œufs tout en ne consommant que de petites quantités de nourriture. Cela les rend moins chères à nourrir que les autres races, notamment les poules anciennes. Elles ont donc un excellent rapport alimentation/ponte, bien qu'en raison de l'énorme quantité d'œufs qu'elles pondent, leur alimentation peut devenir très importante pour leur permettre de maintenir cette production élevée.

Prévoyez environ 150 grammes par jour et par poule, d’un mélange de céréales classiques (blé, tournesol, maïs...) et de protéagineux (avoine, soja, poix…), sans oublier d’ajouter une part de calcium pour former de belles coquilles. Vous pouvez aussi opter pour des granulés spéciaux pour pondeuse.

Reproduction

Ce n’est pas particulièrement une bonne couveuse. Une poule rousse n’aura pas forcément le réflexe naturel d’aller couver ses œufs, même fécondés. Prévoyez d’investir dans une couveuse électrique si vous souhaitez qu’elle ait des petits.

En revanche, sachez que le sexe peut être déterminé par la couleur du duvet lors des premiers jours d’un poussin issu d’une poule rousse. Renseignez-vous alors auprès de l’éleveur pour savoir qui du coq ou de la poule avait le plumage le plus foncé et comment le reconnaitre.

Santé

Les poules hybrides sont les oiseaux idéaux pour les débutants, elles sont habituellement vaccinées (ce qui n’est pas toujours le cas pour les races anciennes) et sont généralement robustes.

Pour garder votre poule rousse en bonne santé, le plus important sera l’hygiène. Veillez à ce que la litière soit propre en renouvelant régulièrement les copeaux de bois et vermifugez votre poule une fois par an (de préférence au printemps), pour garder son intestin libre de tout parasite.  Malheureusement, la poule rousse n’a pas une espérance de vie très élevée. Les nombreux croisements et la sélection génétique qui en découle ne jouent pas en sa faveur. Les éleveurs industriels gardent rarement les poules plus de 3 ans, choisir des individus pour leur longévité n’est donc pas logique de ce point de vue.

Lieu de vie

En sa qualité d’hybride, la poule rousse n’a pas besoin de beaucoup de place pour vivre. Elle est tout à fait prête à partager son perchoir avec d’autres poules afin de se tenir chaud la nuit. Mais votre fermière sera bien sûr ravie de pouvoir gambader dans un vaste enclos si vous lui permettez. Le plus important est d’avoir un poulailler assez bien isolé des courants d’air et de l’humidité, pour éviter que vos poules ne tombent malades.

N’oubliez pas que votre jardin ou l’enclos dans lequel vos poules vivent doit être clôturé. La poule rousse n’a pas forcément conscience du danger et pourrait vite se retrouver sur la route ou bien chez votre voisin s’il n’y a aucune entrave pour l’en empêcher. De même, elle est assez vulnérable aux prédateurs, veillez à ce qu’elle soit en sécurité chez elle.

Historique de la race

Il est assez ardu de retracer avec exactitude l’histoire de la poule rousse.

On peut dire que cette dernière est née lors du début des hybridations. Ces croisements, impliquant plus que deux races, ont été motivés par la production intensive d’œufs, intimement liée à l’industrialisation d’après-guerre. Le développement des poules hybrides n'a commencé que dans les années 50. Avant cela, il était courant de garder des races pures dans les fermes, même si certains éleveurs de poules de basse-cour croisaient deux races parfois pour mêler leurs qualités.    

Les poules rousses sont issues de croisements entre de nombreuses races particulièrement productives, comme la Sussex, la Rhode Island Red ou la Leghorn. Si la poule rousse n’est pas une race à proprement parler, elle porte plusieurs noms, parfois très spécifiques, comme aux États-Unis (Warren, ISA Brown, Goldline ou encore Gold Star). Toutes ces races sont en fait des poules rousses.

0 partage 

Races similaires

Articles en relation

1 commentaire