Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Perruche à collier

Nom scientifique : Psittacula krameri

0 partage

3.5/5 0 avis

Psittacidé pouvant vivre 30 ans en moyenne, la Perruche à collier est reconnaissable à son beau plumage vert, à sa longue queue aux reflets bleutés, à son bec rouge et noir, ainsi qu’à son collier, justement, mais qu’on ne retrouve que chez le mâle. Discrète, mais affectueuse, elle est un agréable compagnon au quotidien.

Photo : oiseau de race Perruche à collier sur Woopets
Famille Psittacidae
Genre Psittacula
Poids 117 gr
Taille De 40 cm à 41 cm
Espérance de vie 30 ans

L'espérance de vie moyenne de la Perruche à collier est d'environ 30 ans.

Zone géographique

La Perruche à collier est originaire d’Afrique et d’Asie, peuplant les savanes arborées et les zones de cultures tropicales.

De nombreux oiseaux de cette espèce ont été introduits en Europe et un peu partout dans le monde, et une partie s’est retrouvée dans la nature en parvenant à s’échapper ou à la suite d’abandons. On les retrouve donc aujourd’hui assez couramment en France, en Italie, en Grande-Bretagne ou encore en Belgique, notamment dans les parcs.

La Perruche à collier s’est tellement bien adaptée à ces environnements qu’elle n’est pas considérée comme menacée aujourd’hui.

Historique de la race

La description de la Perruche à collier a été réalisée par le naturaliste italo-autrichien Giovanni Antonio Scopoli en 1769. Le nom scientifique qu’il a attribué à l’espèce, Psittacula krameri en l’occurrence, fait référence au naturaliste allemand Wilhelm Heinrich Kramer.

Inscrivez-vous et recevez tous nos conseils sur le Perruche à collier

Particularités physiques

Avec une envergure de 47 cm, la Perruche à collier est caractérisée par un plumage dont la couleur dominante est le vert. Cet oiseau possède une longue queue portant de belles nuances de bleu. Des tons jaunâtres se trouvent sur l’abdomen et le dessous des ailes. De la base du bec jusqu’aux yeux, on note la présence d’une ligne noire. Le bec est bicolore ; la mandibule supérieure est rouge, celle inférieure est noire.

Le collier dont il est question dans son appellation est observable chez le mâle. Il est noir et associé à une bande rouge sur la nuque. Les jeunes oiseaux de moins de 3 ans et les femelles ne possèdent pas cet attribut.

En captivité, une multitude de mutation existent : lutino, turquoise, albinos, cinnamon, lacewing, buttercup…

Comportement et caractère

A l’état sauvage, les Perruches à collier constituent de grands groupes qui passent leurs nuits sur des arbres et ne les quittent que le matin pour chercher de la nourriture.

La Perruche à collier émet un cri bien particulier, appelé sifflement ou jacassement.

En captivité, c’est un oiseau assez simple à élever. Réputée moins démonstrative que d’autres espèces de perruches, celle à collier reste assez affectueuse et joueuse. Elle a tout autant besoin d’être stimulée par des jeux et des interactions.

La majorité des Perruches à collier élevées de nos jours appartiennent aux sous-espèces P. k. manillensis, rarement P.k. borealis et P. k. krameri.

Alimentation

La Perruche à collier se nourrit d’une très grande variété de végétaux. Cela va des graines aux pousses, en passant par la verdure, les céréales (riz, quinoa…), les fleurs et de nombreux fruits (baies) et oléagineux (amandes, noix…).

Reproduction

Chez la Perruche à collier, la période de reproduction débute au mois de mars ou d’avril pour prendre fin à l’automne, lorsqu’elle est à l’état sauvage.

La femelle pont généralement entre 2 et 6 œufs à la fois, qu’elle couve durant 21 jours. Les oisillons sont nourris jusqu’à atteindre l’âge de 40 jours.

Santé

Oiseau plutôt robuste, la Perruche à collier est néanmoins susceptible de souffrir de quelques maladies. Il s’agit principalement de la chlamydiose et de la maladie de pacheco, cette dernière étant associé à un herpès virus et pouvant, dans certains cas, donner lieu à des atteintes hépatiques graves.

Mode de vie

L’idéal pour l’élevage des Perruche à collier est de leur consacrer une spacieuse volière, plutôt qu’une simple cage. Elle peut d’ailleurs être placée à l’extérieur, à condition de prévoir un abri permettant de fournir une protection efficace contre les intempéries.

A l’intérieur, et outre les indispensables mangeoires et abreuvoirs à remplir et nettoyer quotidiennement, il est essentiel de disposer des accessoires permettant aux Perruches à collier de jouer, de s’occuper et de s’exercer : perchoirs, branches, etc.

0 partage

Autres races

Articles en relation

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter la fiche de race Perruche à collier !