Torsion gastrique chez le chien

Illustration : "Torsion gastrique"

Survenant surtout chez les chiens de grande taille, la torsion gastrique est une affection très grave, l’animal touché pouvant décéder en quelques heures.

La torsion gastrique chez le chien, ou torsion / dilatation de l’estomac, est un syndrome pour lequel la prise en charge vétérinaire doit être extrêmement rapide. Sans une intervention chirurgicale réalisée dans les plus brefs délais, le chien risque de mourir. C’est dire l’urgence de la situation et la nécessité d’en reconnaître les symptômes le plus vite possible.

La torsion gastrique chez le chien : de quoi s’agit-il ?

La torsion gastrique chez le chien survient majoritairement chez les races canines de grande taille et celles géantes. Cela va du Boxer au Saint-Bernard, en passant par le Berger Allemand, le Dogue Allemand ou encore le Labrador-Retriever.

Le syndrome de torsion / dilatation de l’estomac se produit lorsque, dans cet élément du tube digestif, s’accumulent d’importantes quantités de gaz et de liquide, en même temps que la nourriture consommée par le chien.

Cette accumulation fait que l’estomac voit son volume augmenter considérablement, puis devient sujet à un phénomène de torsion – on parle aussi de retournement – interdisant le passage de la matière (gaz, liquides et aliments) qu’il contient vers les intestins.

Dès lors, le pronostic vital du chien est engagé. Il doit être pris en charge par le vétérinaire en urgence, car l’animal n’a alors plus qu’une poignée d’heures d’espérance de vie.

Savoir reconnaître les symptômes pour une prise en charge rapide

Il est donc capital de réagir vite et donc d’identifier les symptômes associés à la torsion gastrique chez le chien. Les signes suivants doivent vous alerter et vous conduire à emmener votre chien sans plus attendre chez le vétérinaire :

  • Votre chien essaie de vomir sans succès
  • Une hypersalivation (une salivation excessive, caractérisée par de la mousse)
  • Une augmentation du volume de son abdomen
  • Un abattement inexpliqué
  • Des manifestations de douleur abdominale, votre chien se tiendra avec le dos voussé

Contactez immédiatement votre vétérinaire, faites-lui part des symptômes observés et conduisez le chien à son cabinet sans perdre une seule seconde.

L’intervention chirurgicale est la seule solution si la torsion gastrique est confirmée. Sachez qu’une opération sur 2 se solde par le sauvetage du chien.

Elle consiste à réduire la torsion et à redonner à l’estomac une position correcte. Le vétérinaire peut également être amené à procéder à l’ablation de la rate si celle-ci a subi des dommages lors de la torsion. Dans la plupart des cas, une gastropexie est réalisée : il s’agit d’attacher l’estomac à la paroi abdominale, prévenant d’éventuelles torsions ultérieures et donc des récidives.

Les causes de la torsion / dilatation de l’estomac

Les origines profondes du syndrome de torsion gastrique chez le chien sont encore méconnues, mais il est indéniable qu’il existe un facteur héréditaire, certaines races (notamment les plus grandes) y étant plus prédisposées.

Parallèlement, il existe des événements qui déclenchent la crise, comme l’ingestion rapide et en grande quantité d’aliments par le chien, le fait qu’il soit soumis au stress pendant un repas ou encore l’absorption d’un certain volume d’air ou de liquide. Soumettre le chien à un exercice physique soutenu à l’issue du repas constitue également un danger pour l’animal. Méfiez-vous donc si votre chien est glouton ou est très actif aux alentours des heures de repas.

Les précautions à prendre

Quelques mesures préventives permettent d’éviter la survenue d’une telle crise, surtout si votre chien fait partie des races grandes ou géantes.

  • S’il a l’habitude d’ingérer rapidement ses repas, fractionnez-les : au lieu d’un seul repas quotidien, partagez la même portion en 2 ou 3 prises. Vous pouvez aussi investir dans une gamelle anti-glouton si votre chien mange très rapidement.
  • Attendez 2 à 3 heures après le repas avant de promener votre chien ou lui faire faire n’importe quel effort.
  • Faites en sorte que le repas se fasse dans le calme, sans aucune source de stress, ni compétition. Si vous avez plusieurs chiens, il serait préférable qu’ils mangent séparément.
  • Préférez les aliments solides (croquettes) aux préparations humides.
  • Surélevez sa gamelle de nourriture et son bol d’eau pour réduire l’absorption d’air durant les repas.

Révision vétérinaire

Mathilde Decuyper

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !