Hépatite chronique active chez le chien

Illustration : "Hépatite chronique active"

L'hépatite est une maladie qui atteint le foie de l'être humain, mais aussi des animaux et notamment les chiens. L'hépatite chronique active, appelée également hépatite chronique lobaire ou lymphoplasmocytaire, a des signes cliniques variables en fonction du stade de la maladie. Un diagnostic précis permettra un traitement ciblé de votre chien.

Dans ce qui va suivre, nous nous pencherons sur une analyse des causes et des conséquences de cette maladie, ses symptômes et ses traitements.

Hépatite chronique active chez le chien: causes et conséquences

Le foie est un organe vital chez l'être vivant (humains et animaux). Il remplit des fonctions essentielles à la vie comme :

  • La conversion des aliments en substances utiles comme les protéines.
  • Le foie permet la synthèse des facteurs de coagulation et lutte ainsi contre les hémorragies. Il effectue aussi l’hématopoïèse extra médullaire, c'est-à-dire, la synthèse de cellules sanguines.
  • Contribuer au maintien de certaines fonctions comme la lutte contre les infections et l'absorption des vitamines et de certaines graisses.
  • Neutraliser et décomposer les substances toxiques.
  • Le stockage du glycogène, des lipides, des minéraux et leur libération dans le sang selon les besoins.

Un endommagement ou une infection du foie engendrera alors une atteinte à ces fonctions. L'hépatite chronique active chez le chien est une maladie grave du foie qui se caractérise par une inflammation et une nécrose (dégradation et dysfonctionnement prématurés des cellules) pouvant évoluer jusqu'à la fibrose et même la cirrhose. Les races les plus prédisposées à cette maladie sont le Doberman et le Labrador-Retriever, le West Highland White Terrier et le Springer Spaniel.

Les causes possibles d'une hépatite chronique active chez le chien sont :

  • Des causes d'origine infectieuse ou bactérienne. Elles sont les plus fréquentes chez le chien ;
  • Des causes d'origine toxique, comme l'usage à long terme de certains médicaments ou l'accumulation du cuivre dans les tissus hépatiques ;
  • Des causes d'origine tumorale. Il s'agit des tumeurs qui prennent origine dans le foie ou qui se développent sur un autre organe et s'étendent au foie.

Hépatite chronique active chez le chien: symptômes

Le foie se caractérise par une remarquable capacité de résistance et de réserve, d'où l'apparition souvent tardive des signes cliniques. En effet ils n’apparaissent que lorsque 75% du foie est endommagé. Il faut noter que les symptômes que nous allons avancer peuvent être les signes d'une autre maladie. Cependant, vous ne devez pas hésiter à consulter votre vétérinaire.

Les signes les plus classiques de l'hépatite chronique active chez le chien sont :

  • Le manque d'appétit
  • La perte de poids
  • La léthargie
  • La polyuro-polydipsie (augmentation de la soif et des urines)
  • Vomissements et diarrhée accompagnée, dans certains cas, du sang
  • Gonflement de l'abdomen à cause de l'accumulation du liquide (ascite) et de l’hépatomégalie (augmentation de la taille du foie)
  • Ictère (muqueuses jaunes)
  • Fièvre
  • Des troubles dans la coagulation du sang suite au dysfonctionnement de la fabrication des protéines
  • Douleur abdominale

Hépatite chronique active chez le chien: diagnostic et traitements

Après l'étude des signes que nous venons de citer, des examens et des tests médicaux seront nécessaires pour être certain de l'atteinte. Parmi ces examens, nous citons :

  • Les analyses de certains paramètres biochimiques, comme les acides biliaires, permettent de diagnostiquer une insuffisance hépatique.
  • La radiographie abdominale : elle permet de déterminer la taille du foie.
  • L'examen échographique est l’examen de choix car il permet de déterminer la taille, la forme et la structure du parenchyme hépatique et la répartition des lésions ainsi que la structure des canaux biliaires et des vaisseaux sanguins.
  • Les biopsies et l'examen histologique.

Plus le diagnostic est précis, plus le traitement sera ciblé et donc efficace. Ce dernier s'étend sur une période de 3 à 6 mois au minimum.

Les traitements possibles pour cette maladie sont :

  • Traiter la cause initiale de la maladie (toxines, infections, tumeurs...) si cette cause est identifiable, malheureusement chez le chien, l’hépatite est souvent idiopathique, c’est-à-dire qu’on ne connaît pas sa cause.
  • L’ascite (le liquide dans la cavité abdominale doit être éliminé par des diurétiques.
  • Des médicaments (antibiotiques préventifs, antiacides contre les ulcères gastro-intestinaux, antioxydants, médicaments liés aux métaux lourds comme le cuivre et le zinc...)
  • Modifications du régime alimentaire pour réduire la production d’ammoniac. L’alimentation devra contenir des protéines de bonne qualité et devra être distribuée en plusieurs repas par jour (4 à 6 repas). Si la cause de l’hépatite est une surcharge en cuivre, il faudra opter pour une alimentation pauvre en cuivre.

Révision vétérinaire

Clémence Leblanc

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !