Ichtyose chez le chien

Illustration : "Ichtyose"

Maladie héréditaire de la peau, l’ichtyose du chien n’est pas une affection inquiétante. Elle rend simplement nécessaires des soins d’hygiène plus approfondis et plus fréquents.

Courante chez le Golden Retriever et présente, dans une moindre mesure, chez plusieurs autres races, l’ichtyose est une maladie de peau qui se manifeste par la production excessive de pellicules de grande taille. Si le fond de ce trouble congénital de la kératinisation ne peut être traité, il est possible d’agir efficacement sur ses symptômes et permettre ainsi au chien de mener une vie tout à fait normale.

Qu’est-ce que l’ichtyose ?

L’ichtyose fait partie des génodermatoses, autrement dit des maladies dermatologiques à caractère héréditaire. Elle correspond à un trouble de la kératinisation, phénomène qui donne lieu à l’accumulation excessive de pellicules ou squames à la surface de la peau du chien qui en est atteint.

Gorgées de kératine à cause de l’ichtyose, les couches superficielles de l’épiderme du chien subissent une transformation progressive, laissant place à de la couche cornée.

La mutation d’un gène, dont la transmission est autosomique récessive, est à l’origine de cette maladie. Seul le chien porteur de 2 allèles mutés manifeste les symptômes de l’ichtyose. S’il n’en a qu’un, aucun signe n’apparaît chez lui et on parle alors de porteur sain. En revanche, il peut le transmettre à sa progéniture.

L’ichtyose chez le chien, une maladie touchant surtout le Golden Retriever

La race de chien la plus concernée par l’ichtyose est le Golden Retriever. On estime, en effet, aujourd’hui qu’en Europe, un Golden Retriever sur 2 est porteur de la mutation génétique à l’origine de l’ichtyose.

Ce n’est toutefois pas la seule race à être concernée par ce problème. On cite aussi le Bull Terrier, le Colley à poil long, le Cavalier King Charles Spaniel, le Dogue Allemand, le Jack Russell Terrier, le Norfolk Terrier, le Pinscher Nain, le Rottweiler, le Setter Irlandais Rouge, le Springer Anglais, le West Highland White Terrier et le Yorkshire Terrier parmi les variétés canines pouvant être touchées par l’ichtyose.

Les symptômes de l’ichtyose chez le chien

Chez le chien atteint d’ichtyose, on observe l’apparition de grandes pellicules principalement au niveau du dos et du ventre. Ces squames peuvent présenter une coloration soit blanchâtre, soit tendant vers le noir. Parallèlement, la peau du chien a tendance à s’assécher et présente une texture rugueuse et parfois une coloration rouge.

La présence de pellicules liée à l’ichtyose peut amener à la confondre avec d’autres maladies de la peau dont les manifestations sont assez proches, notamment la dermatite atopique et la cheylétiellose, cette dernière étant d’origine parasitaire.

En ce qui concerne l’ichtyose, on ne relève pas de démangeaison chez le chien en règle générale.

Ces symptômes varient énormément d’un chien à un autre, tant au niveau de leur intensité que du moment où ils commencent à apparaître. Ils peuvent, en effet, se déclarer chez le chiot d’un mois comme chez l’adulte de 18 mois.

Quel traitement ?

Le traitement de l’ichtyose consiste à agir sur les symptômes de la maladie. On cherche ainsi à réduire la formation de squames et à assurer l’hydratation de la peau du chien.

Les soins consistent à appliquer, à un rythme hebdomadaire ou bihebdomadaire, un shampoing spécialement conçu, dont l’action est à la fois émolliente et modulatrice de kératine. A cela s’ajoutent les brossages réguliers du chien et éventuellement, l’utilisation de sprays émollients non gras.

Le traitement de l’ichtyose possède aussi un volet alimentaire, puisque l’accent est mis sur les apports d’acides gras essentiels.

Il convient de rappeler que le chien ne guérit pas de l’ichtyose. Ses symptômes perdurent tout au long de sa vie.

Signalons enfin qu’il est possible, depuis une dizaine d’années, d’effectuer un test de dépistage pour les races suivantes : Golden Retriever, Cavalier King Charles et Norfolk Terrier. Ainsi, si un éleveur compte un ou plusieurs chiens porteurs de la mutation du gène, il lui est recommandé de ne pas en faire des reproducteurs.

Révision vétérinaire

Florine HACHE

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !