Dysplasie de la hanche chez le chien

Illustration : "Dysplasie de la hanche"

La dysplasie de la hanche chez le chien fait partie des vices rédhibitoires pour lesquels l’acquéreur d’un animal peut exiger un remboursement. C’est dire si cette affection articulaire est pénalisante pour le quadrupède.

Affection rencontrée surtout chez les chiens de grande et moyenne tailles, la dysplasie de la hanche peut être particulièrement gênante et douloureuse pour les animaux atteints. Il est toutefois possible de la prendre en charge médicalement ou chirurgicalement et ainsi soulager ces chiens.

Dysplasie de la hanche : de quoi s’agit-il et quelles conséquences sur la vie du chien ?

La dysplasie de la hanche chez le chien est caractérisée par le maintien insuffisant ou anormal de la tête du fémur dans la cavité de l’os du bassin où elle est censée être logée.

Dans ce cas de figure, le ligament devant normalement assurer le maintien et la solidarité du fémur et de ladite cavité, appelée glénoïde, se relâche. Ce phénomène a pour conséquence une souplesse exagérée (hyperlaxité) de l’articulation de la hanche.

Pour le chien atteint par cette affection articulaire, les effets au quotidien peuvent être désastreux. La dysplasie de la hanche provoque, en effet, de vives douleurs. Par ailleurs, elle engendre une arthrose et rend difficiles les déplacements de l’animal. Il peut même avoir du mal à tenir sur ses pattes.

La dysplasie de la hanche chez le chien affecte donc à la fois la qualité de vie et la mobilité du quadrupède.

Des origines héréditaires, mais pas seulement

Les origines principales de la dysplasie de la hanche chez le chien sont héréditaires. De manière générale, les races de chiens de grande taille et celles de taille moyenne sont les plus concernées par cette affection articulaire héréditaire. Ainsi, les cas les plus fréquent sont recensés parmi des variétés canines telles que le Saint-Bernard, le Terre Neuve, le Rottweiler, le Bouvier Bernois, le Dogue Allemand, le Berger d’Anatolie, le Berger Allemand, le Labrador-Retriever ou encore le Golden Retriever.

Toutefois, le caractère héréditaire de cette affection n’est pas le seul à mettre en cause. D’autres origines peuvent également entrer en compte dans son apparition et son développement, comme les exercices trop soutenus imposés au chiot, des traumatismes consécutifs à des chutes ou chocs, ainsi qu’une alimentation faite d’excès ou de carences. Pendant sa croissance, un chiot soumis à des efforts physiques intenses, comme les montées d’escaliers fréquents, et recevant une alimentation déséquilibrée (trop d’apports énergétiques ou trop de calcium, par exemple), risque davantage de souffrir de dysplasie de la hanche par la suite.

Symptômes et diagnostic

Les signes les plus courants conduisant à suspecter une dysplasie de la hanche chez le chien sont une démarche et une course anormales, une raideur, des muscles fessiers insuffisamment développés, des os saillants au niveau des hanches et des difficultés à tenir sur les pattes.

Pour établir le diagnostic, le vétérinaire recourt à une radiographie et examine la mobilité du chien, ainsi que ses caractéristiques orthopédiques.

Traitements

La prise en charge médicamenteuse de la dysplasie de la hanche consiste principalement à administrer au chien un anti-inflammatoire pour lutter contre la douleur. D’autres médicaments peuvent être prescrits pour empêcher l’arthrose de s’aggraver.

La prise en charge chirurgicale peut prendre différentes formes, selon les spécificités du chien (âge, taille, gravité, autres maladies, etc.) à opérer : ostéotomie du bassin (double ou triple), pose de prothèse de hanche, résection de la tête et du col du fémur, dénervation de la capsule articulaire, etc.

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !