Les chiens célèbres et leurs races

Illustration : "Les chiens célèbres et leurs races"

Voici une sélection de quelques chiens inscrits pour toujours dans la mémoire collective, qu’ils soient issus de la fiction ou qu'ils aient véritablement existé

Héros fictifs ou réels, ces personnages canins sont célèbres partout dans le monde pour leurs exploits ou leurs traits de caractère. Certains sont connus pour leur courage, d’autre pour leur côté "clown". Protagonistes de bandes dessinées ou de romans, souvent adaptés aux petit et grand écrans, ils contribuent autant à véhiculer quelques clichés autour des chiens qu’à asseoir leur popularité auprès du public.

Belle

La fidèle amie du garçonnet dans la saga qui porte leurs noms, Belle et Sébastien, est parfois décrite, à tort, comme étant un Saint-Bernard. Or, son apparence se rapproche davantage à celle d’un Chien de Montagne des Pyrénées, ou Patou.

Née le même jour que Sébastien, qui avait perdu sa mère à sa venue au monde, elle l’accompagne partout où il va depuis qu’il lui a sauvé la vie quand des villageois la pourchassaient.

N’oublions pas non plus le petit Poutchi, le minuscule toutou que Sébastien garde toujours dans la poche de sa veste. Adorable et plein d’énergie, il est reconnaissable à sa robe très fournie et à ses longues oreilles pendantes. Sa race n’est pas précisée.

Lassie

Paradoxalement, la plus célèbre des Colleys femelles a toujours été interprétée par des mâles à la télévision. La raison avancée par les producteurs de la série est que les chiennes perdent davantage de poils et ne peuvent donc pas se présenter avec leurs plus belles robes lors des tournages tout au long de l’année.

Le personnage, créé par le romancier Eric Knight en 1940, est donc une Colley à la fidélité et à l’intelligence hors normes. Il a été rendu célèbre par la série télévisée tournée de 1954 à 1974, puis sa suite (Les Nouvelles Aventures de Lassie) de 1989 à 1992.

Rintintin

Le personnage canin de la série de westerns en noir et blanc (1954-1959) est directement inspiré d’un chien qui a véritablement existé. D’ailleurs, certains des descendants du Rintintin historique ont tenu ce rôle dans les productions télévisées.

Ce Berger Allemand avait été recueilli par un soldat américain en France alors qu’il n’était encore qu’un tout jeune chiot. Il avait survécu au bombardement d’un chenil à Flirey, en Meurthe-et-Moselle, à la fin de la Première Guerre mondiale. Aux Etats-Unis, Rintintin a enchaîné les spectacles où il a fait étalage de sa grande agilité.

Chien acteur, il a son étoile sur Hollywood Boulevard.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Milou

Malgré sa petite taille et son apparente vulnérabilité, ce Fox Terrier à poil dur entièrement blanc (une caractéristique plutôt rare dans la réalité) ne manque ni de vivacité, ni de roublardise. Son intuition lui permet d’ailleurs de pressentir les dangers qui guettent son reporter de maître.

L’inséparable ami de Tintin et du Capitaine Haddock les accompagne au fil de leurs aventures partout dans le monde. Des récits savamment ficelés et dessinés par Hergé (Georges Rémi, 1907-1983) dans des albums et des dessins animés qui ont marqué l’enfance et la jeunesse chez de nombreuses générations.

Rantanplan

Moins brillant que les autres chiens célèbres, Rantanplan est l’archétype du personnage de fiction dont la "stupidité" prête à sourire et même à rire.

Sa truffe exagérément grosse et sa démarche n’arrangent pas cette image dont Morris (Maurice de Bevere, 1923-2001), le créateur de Lucky Luke, l’a affublé. Moqué par Jolly Jumper, le cheval du cow-boy qui tirait plus vite que son ombre, il complète ce trio poursuivant inlassablement les Dalton.

La race n’est pas précisée, mais ses caractéristiques physiques (tête allongée, robe marron à manteau noir, « chaussettes » blanches…) font penser à un mélange de Chien de Saint-Hubert, de Berger Allemand et peut-être aussi de Lévrier Anglais.

Snoopy

Avec son maître Charlie Brown, il est l’un des 2 principaux protagonistes de la très célèbre bande dessinée Peanuts, œuvre de l’Américain Charles M. Schulz (1922-2000).

Présenté sous la forme d’une représentation anthropomorphique d’un Beagle, il devient de plus en plus « humain » au fil du déroulement du comic strip, tenant debout et s’asseyant comme un homme pour philosopher et faire part de ses pensées.

A lire aussi : Quelle race de chien choisir ?

Hachiko

Son histoire, portée à l’écran en 1987 par Seijiro Koyama (Hachiko Monogatari) et Lasse Hallström en 2009 (Hatchi), a ému de très nombreuses personnes au Japon et partout ailleurs dans le monde.

Né le 10 novembre 1923 et mort le 8 mars 1935, cet Akita Inu avait l’habitude d’attendre son maître à l’extérieur de la gare de Shibuya à Tokyo. Mais un jour, celui-ci n’est jamais revenu, car décédé au travail, ce qui n’a pas empêché Hachiko de patienter au même endroit pendant les 7 années qui ont suivi.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation