Maîtriser un chien agressif

Illustration : "Maîtriser un chien agressif "

Que faire lorsqu'on se retrouve face à un chien faisant preuve d'agressivité ? Ce genre de situation est redoutée tant des propriétaires canins que des personnes susceptibles de subir une agression.

Maîtriser un chien agressif c’est tout d’abord comprendre l’agressivité du chien en question : pourquoi est-il agressif ? Quels sont les éléments déclencheurs ? Quelles situations engendrent l'agressivité ? Envers qui ? Envers quoi ?

Sans les réponses à ces questions, il ne faudra pas espérer maîtriser quoique ce soit. Si on ne se met pas un minimum dans la tête du chien, on ne pourra pas trouver les solutions adaptées pour parvenir à le calmer.

Pour bien maîtriser son chien, le plus important est donc de le connaître, de l’observer et d’apprendre à identifier les situations qui posent problème.

Comprendre les différents types d'agressivité chez le chien

Suite aux observations et éventuellement de l’aide d’un professionnel du comportement canin, vous pourrez comprendre dans quel type d’agression se trouve votre chien :

  • L’agressivité compétitive : qui concerne principalement l’accès aux ressources (espace, nourriture et contact)
  • L’agressivité prédatrice : qui concerne la prédation d’animaux, bien entendu, mais également d’objets en mouvement, particulièrement par les chiens de chasse.
  • L’agressivité territoriale : qui concerne les chiens ayant un instinct de garde très développé.
  • L’agressivité par irritation : qui concerne les chiens poussés à bout (souvent par des enfants).
  • L’agressivité par peur : qui est malheureusement l’une des agressivités les plus difficiles à combattre car elle est imprévisible et est liée à une émotion que le chien ne parvient pas à contrôler.
  • L’agressivité maternelle : qui concerne les femelles, comme son nom l’indique, à la suite d’une portée.
  • L’agressivité par douleur : qui concerne les chiens âgés, malades ou blessés.

Comme évoqué précédemment, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour qu’il puisse vous aider à comprendre l’agressivité de votre chien, pour ensuite vous permettre de mieux maîtriser et canaliser votre animal.

Le sujet de l’agressivité étant délicat, il ne faut pas se contenter de lire des articles pour se faire sa propre théorie. Je dirais que se renseigner sur l’agressivité canine est un premier pas, mais qu’une aide extérieure professionnelle est souvent nécessaire.

Toutefois, dans de nombreux cas, les quelques conseils qui vont suivre permettent de mieux maîtriser son chien et d’avoir un meilleur contrôle sur lui, qu’il soit agressif ou non d’ailleurs.

Prévenir l'agressivité du chien

Commençons tout d'abord par deux premiers conseils préventifs très importants pour éviter qu'un chien ne devienne agressif :

Conseil préventif n°1

Par nature, les chiens tenteront toujours d’éviter un conflit plutôt que de le provoquer, ils envoient alors une multitude de signaux pour apaiser une situation. Si la personne ou le chien en face n’est pas en mesure de les interpréter correctement, alors il y aura conflit. Il est donc essentiel de savoir parler chien.

Pour nous humains, il est important de connaître les signaux pouvant précéder une agression : léchages de truffe rapides et répétés, grognements, « sourires », aboiements, etc. Mais aussi tous les signaux qui traduisent un inconfort : bâiller, tourner la tête, reculer, fuir, etc.

Pour les chiens, il n’est pas forcément inné de savoir parler chien. Pour apprendre à un chien à parler chien, il faut le socialiser avec des chiens adultes équilibrés dès son plus jeune âge.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Conseil préventif n°2

Toujours dans ce même processus de socialisation, il est important que le chien vive diverses expériences positives et régulières avec plusieurs espèces notamment entre ses 3 et 12 premières semaines de vie (c’est la période durant laquelle le chiot se constitue un disque dur de données pour le reste de sa vie). Si, lors de cette période, le chien est habitué à vivre régulièrement de nouvelles expériences positives, alors il sera plus apte à gérer la nouveauté et n’aura donc pas peur de vivre des expériences nouvelles.

Que faire en présence d'un chien agressif ?

Passons maintenant aux conseils "pratico-pratiques" lorsque vous vous retrouvez confronté à un comportement agressif :

Désamorcer la situation

Lorsque vous vous retrouvez dans une situation où un chien vous montre un inconfort et que vous sentez que l’agression est proche, n’hésitez pas à « parler chien » à votre tour en communiquant avec des gestes et des postures qui lui parleront : bâillez, tournez la tête/le corps, plissez les yeux, etc. Ces signaux permettront au chien de comprendre que vous ne souhaitez pas entrer en conflit avec lui.

Anticiper

En tant que maître d’un chien potentiellement agressif, vous devez connaître se qui viendra déclencher l’agressivité de votre chien pour parvenir à anticiper et donc contrôler la situation.

Par exemple, si vous savez que votre chien ne gère pas bien du tout la foule, ne l'emmenez pas tous les mercredis au marché ! Si vous savez que votre chien a eu un passé difficile avec des enfants par exemple, ne le laissez pas en liberté dans un parc. Si vous avez un mâle entier qui ne se contrôle plus lorsqu'il est en présence d'autres mâles, évitez les rencontres. L'idée n'est pas de fuir le problème mais de permettre à votre chien de ne pas entrer dans un état émotionnel catastrophique et difficilement contrôlable. C'est une question de bon sens...

Rééquilibrer la relation maître / animal

En tant que maître, toujours, il est parfois bon de remettre les points sur les « i » comme on dit, afin de permettre un rééquilibre dans la relation que vous entretenez avec votre animal. Cela se fait par le biais de plusieurs règles de vie à mettre en place au quotidien. En voici quelques unes :

A lire aussi : Maîtriser un chien mangeur d'objets

  • Soyez toujours à l’initiative des contacts, ne permettez pas à votre chien d’entrer en contact avec vous ou d’autres personnes de sa propre initiative. S'il le fait (en apportant un jouet, en sautant, en aboyant, etc.) ignorez-le, attendez qu'il passe à autre chose et ensuite appelez-le pour initier un contact.
  • Demandez à votre chien d’attendre avant de manger et ne lui laissez pas sa gamelle en libre service.
  • Apprenez à votre chien à aller à sa place sur demande et n’acceptez pas qu’il monopolise la vôtre (canapé/fauteuil/lit) sans votre accord préalable.
  • Mettez en place régulièrement de courtes et positives leçons d’éducation afin de renforcer votre relation, d’une part, de répondre à ses besoins, d’autre part, mais surtout de renforcer son obéissance et donc vous permettre de mieux maîtriser votre animal si nécessaire.
  • Répondez quotidiennement aux besoins de votre chien : sortez-le tous les jours en dehors du jardin, jouez avec lui, stimulez-le mentalement et permettez lui de mettre à profit ses qualités olfactives.

L’ensemble de ces petites règles permet de poser un cadre et instaurer des limites tout en créant / renforçant la relation entre un maître et son chien.

Mais c’est aussi permettre au chien de comprendre qu’il est entre de bonnes mains et qu’il peut avoir confiance en son maître car il saura le protéger, et qu’il n’aura donc pas besoin de se protéger tout seul en adoptant des comportements agressifs.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation