Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Combien coûte un chien ?

Posséder un chien a un certain coût. Ce n’est pas qu’une question d’acquisition, loin de là. Vivre avec un chien demande quelques sacrifices financiers tout au long de votre vie. Cela part de la simple nourriture à la santé, en passant par son confort. Nous vous proposons de balayer l’ensemble des postes de dépense de votre chien.

Acheter, adopter un chien et lui offrir la possibilité de vivre dans de bonnes conditions, cela a un coût. Le prix d’acquisition n’est, en effet, que « l’investissement » de départ. De nombreuses et importantes dépenses sont à prévoir au quotidien et le budget annuel peut varier sous l’influence de plusieurs facteurs. En moyenne, les Français consacrent 1% de leur budget à leur chien. Acheter un chien ne doit pas être une décision prise à la légère.

La taille de l’animal, sa race, sa provenance, son état de santé et ses besoins spécifiques font partie de ces données qui déterminent le volume des frais à lui consacrer régulièrement. Avant d’adopter ou d’acquérir un chien, il convient donc de prendre tous ces critères en compte afin de voir si, oui ou non, on peut permettre à son animal de vivre décemment en fonction de ses revenus.

Le prix d’acquisition d'un chien

Lorsque l’on s’apprête à acheter ou adopter un chien, on pense bien sûr tout de suite à la somme que l’on va débourser au moment de son acquisition. Ce montant va dépendre de divers facteurs, comme les origines et la provenance de l’animal, ainsi que sa race.

Il existe plusieurs façons de posséder un chien, toutes avec des coûts différents :

  • Passer par une animalerie. Le prix sera plus bas que pour l’achat d’un chiot en élevage. Il faut cependant souligner que la qualité de vie des chiens n’est pas ce qu’il y a de mieux pour eux. De fait, vous devrez sans doute dépenser davantage en frais de santé par la suite.
  • Les particuliers. S’ils sont libres de fixer eux aussi leur prix, ils ont en général des frais moindres qu’un éleveur professionnel. De fait, le prix sera légèrement plus abordable. Reste à l’acheteur de s’assurer de la bonne qualité de vie du chien avant l’achat. De façon à ce que, là aussi, il ne faille pas se rendre aussitôt chez le vétérinaire pour récupérer une santé précaire.
  • Les vendeurs (éleveurs) professionnels. Ils sont généralement passionnés par les chiens. Si vous payez plus cher, assurez-vous que la qualité de vie de votre futur chien ait été convenable. Attention à ne pas tomber sur des usines à chiens, ou sur des vendeurs peu scrupuleux.
  • Un refuge. C’est peut-être la plus belle des façons de rendre un chien heureux tout au long de sa vie. Les refuges sont bien souvent des associations loi 1901 à but non lucratif. Elles ont comme leitmotiv la défense des animaux. Si elle n’est pas gratuite, une telle adoption coûte bien évidemment moins cher que via un particulier ou un éleveur professionnel. Il vous faudra vous acquitter d’une contribution à la structure en question, généralement de l’ordre de 150 à 200 €.

L’achat d’un chien de race commune (Labrador, Boxer, etc.) coûte un peu plus cher, entre 200 et 500 euros. Les prix sont généralement plus élevés lorsqu’il s’agit de chiot, surtout ceux de race.

La qualité de l’ascendance, l’historique des parents (s’ils ont remporté des concours ou des prix, par exemple) et la réputation de l’élevage font également monter le coût à l’achat. Si le chien est inscrit au LOF et s’il est très rare, le prix peut parfois atteindre les 2000 euros.

Les accessoires utiles au quotidien

Après la « valeur marchande » du chien viennent les dépenses liées à l’achat du matériel dont le chien aura besoin au quotidien.

Si le chien est appelé à vivre dans une niche à l’extérieur, comptez entre 100 et 200 euros selon le modèle. Les plus bricoleurs peuvent la fabriquer eux-mêmes, mais il faut bien s’assurer que la niche est surélevée, imperméable, isolée et assez spacieuse pour l’animal.

S’il vit à l’intérieur, le chien doit avoir :

A lire aussi : "Acheter un chien à un particulier"

  • un couchage confortable et bien à lui. Il peut s’agir d’un grand panier (une centaine d’euros) ou d’une petite corbeille (à partir de 30 euros), en fonction de la taille de l’animal.

Le chien a aussi besoin :

  • d’une gamelle pour ses repas : on peut soit en acheter une (15 à 25 euros), soit lui allouer un récipient. Celui-ci doit être suffisamment profond et évasé pour contenir la quantité nécessaire de nourriture et en faciliter l’accès au chien.
  • plusieurs jouets pour s’amuser et d’un os à mâcher pour les changements de dents chez les chiots de 4 à 7 mois. Les jouets coûtent une dizaine d’euros et l’os autour de 3 euros.

Pour l’entretien :

  • la brosse est un outil indispensable. Comptez, là aussi, 10 euros en moyenne. Quant au shampoing spécial chien, il est tarifé autour de 7 euros.
  • le collier et la laisse coûtent une trentaine d’euros, alors que la muselière, obligatoire pour les chiens classés dans les catégories 1 et 2 (American Staffordshire Terrier, Pitbull, Tosa, Rottweiler…), coûte entre 5 et 20 euros.

Les dépenses alimentaires

Certains maîtres optent pour une alimentation maison pour leurs chiens, tandis que d’autres préfèrent se tourner vers des produits industriels (croquettes, boîtes…).

Une alimentation préparée chez soi est composée d’un tiers de riz ou de pâtes, d’un second tiers de légumes et d’un troisième tiers de viande. Pour les proportions, comptez environ 30 grammes par kilo (du poids du chien) pour chacun de ces ingrédients.

Pour les croquettes, vérifiez bien la qualité de celles-ci. Il en existe de toutes sortes et à tous les prix (de 30 à plus de 50 €). Il vaut peut-être mieux acheter plus cher pour des produits de qualité et d’éviter un détour chez votre vétérinaire.

Plus un chien est grand, plus il va consommer, plus il va vous revenir cher. Vous pourriez également pencher pour la préparation fait-maison de ses repas. Néanmoins, veillez à respecter le régime alimentaire de votre chien, sous peine de lui infliger des problèmes digestifs à n’en plus finir. L’alimentation se compose de riz, pâtes, de légumes et de viande.

Les dépenses liées aux soins

Un chien qui ne connaît pas de problème de santé spécifique coûte en moyenne entre 100 et 300 € par an. L’écart est significatif en fonction de la race également. Un Chihuahua coûte en moyenne 250 € par an, alors qu’un Saint-Bernard approchera du millier d’euros. Des sommes qui commencent à être particulièrement importantes.

Les frais vétérinaires seront à prévoir tout au long de la vie du chien et ils peuvent être nombreux et assez coûteux :

  • s’il s’agit d’un chiot qui n’a pas encore été identifié, il faudra lui faire poser une puce électronique à 70 euros. Le tatouage, lui, coûte un peu moins cher (60 euros).
  • les vaccins (maladie de Carré, hépatite, parvovirose, leptospirose, rage) rythmeront toute la première année de votre chien, avec plusieurs rappels. A chaque consultation, vous devrez débourser entre 30 et 60 €. Le calendrier de vaccination doit être suivi très minutieusement. Si un rappel est loupé, vous devrez reprendre la procédure depuis son commencement…
  • la castration (200 euros)
  • la stérilisation (300 euros) sont facultatives, mais permettent d’éviter bien des désagréments liés aux chaleurs.
  • l’emploi du vermifuge (7 euros) permet de prévenir le développement de vers dans le système digestif du chien.

Les chiens âgés de petite taille ont aussi besoin de détartrages (entre 50 et 70 euros). Les éventuelles consultations vétérinaires pour diverses maladies se facturent entre 50 et 200 euros en fonction des soins administrés. Certaines de ces dépenses peuvent toutefois être couvertes par une assurance ou une mutuelle.

Pour résumer, le budget annuel pour un chien se situe dans une fourchette allant de 500 à 2000 euros (à titre indicatif).

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !