Mon chien est-il surdoué ?

Illustration : "Mon chien est-il surdoué ?"

C’est la question que de nombreux propriétaires de chiens se posent. Toutefois, si elle est légitime, elle ne doit pas être une fin en soi, ni conditionner l’amour et l’affection qu’on lui porte.

S’ils ne peuvent ni lire, ni écrire pour passer des tests classiques, les chiens peuvent, en revanche, être évalués sur leurs actes et leur manière de trouver des solutions à des problèmes qui leur sont posés. Plusieurs travaux sur l’intelligence de nos amis à 4 pattes ont été menés, mais ceux considérés comme une référence aujourd’hui sont les recherches du professeur Stanley Coren. On peut se baser sur sa méthode pour savoir si nos chiens jouissent de facultés d’analyse et d’adaptation particulières. Toutefois, cela ne doit pas virer à l’obsession. Tous les chiens sont dotés d’une intelligence, mais certains sont plus doués dans des domaines bien définis, tandis que d’autres demandent plus de temps à apprendre. Comme on le verra au fil de ces lignes, les prédispositions que possèdent les chiens ne suffisent pas ; ces derniers doivent être stimulés régulièrement et de manière variée pour exprimer leurs capacités.

Différents types d’intelligence

Le chercheur américain Stanley Coren, spécialisé en psychologie et en neuropsychologie, a effectué divers travaux autour des capacités intellectuelles et cognitives des chiens. Ainsi, ses recherches l’ont notamment amené à conclure que nos amis canidés avaient l’intelligence d’un bébé humain de 2 ans.

D’après le professeur Stanley Coren, les chiens sont capables de comprendre 165 mots en moyenne. Les meilleurs dans ce domaine peuvent retenir et réagir à près d’un millier d’expressions.

Il a également identifié 3 types d’intelligences chez le chien : l’intelligence instinctive, l’intelligence d’adaptation à des situations et l’intelligence de travail. Ce qui signifie donc que, outre les prédispositions avec lesquelles naissent les chiens, ce sont aussi l’environnement et les activités régulières qu’on leur propose qui façonnent leurs aptitudes. Le professeur Coren avance même des chiffres dans ce sens, estimant que l’intelligence canine dépend à 49 % de l’environnement dans lequel il évolue, les 51% restants relevant purement de la génétique.

En clair, quelle que soit la race de votre chien, faites lui faire de l’exercice, proposez-lui des activités variées, apprenez-lui régulièrement de nouvelles choses, et vous développerez son intelligence.

Intelligence canine : des races mieux nanties ?

Puisque le sujet des races a été évoqué, il est indéniable que celles-ci jouent un rôle important – mais pas déterminant – dans l’intelligence des chiens, de par le patrimoine génétique que chacune apporte.

Certaines variétés canines ont notamment plus de facilités à apprendre et à analyser les situations. Là encore, nous nous référons aux travaux du professeur Coren, qui a mis au point tout un protocole de tests et d’évaluations pour aboutir à un classement par races des chiens les plus intelligents.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

A la tête de ce dernier se place le Border Collie. Ce chien de berger originaire de Grande-Bretagne cumule les qualités : excellent travailleur, agile, protecteur, enthousiaste… Il n’y a qu’à le voir à l’œuvre lorsqu’il rassemble les troupeaux ou lors des concours d’agility et d’obéissance pour s’en rendre compte. Il est talonné au classement par le Caniche, le Berger Allemand, le Golden-Retriever et le Dobermann. Les Berger des Shetland, Labrador-Retriever, Epagneul Papillon, Rottweiler et Bouvier Australien complètent ce top 10 des chiens les plus intelligents établi par Stanley Coren. Vous pouvez découvrir le classement intégral en cliquant ici.

Comment évaluer l’intelligence de son chien ?

Et donc, comment savoir si son chien possède une intelligence supérieure à la moyenne ? Tout simplement en le soumettant à des tests où il doit déployer ses aptitudes analytiques et d’adaptation.

Par exemple, cachez une friandise ou son jouet préféré quelque part et voyez à quelle vitesse il les retrouve. Bien entendu, le flair joue ici une fonction prépondérante, mais c’est aussi et surtout la manière avec laquelle l’animal procède dans sa recherche qui donne un indice sur ses capacités.

A lire aussi : Les états d'âme du chien

Le temps d’apprentissage des nouveaux tours est tout aussi révélateur de son intelligence. Plus vite il peut intégrer ces exercices et les maîtriser, plus son intelligence peut être considérée comme élevée.

Enfin, parmi les critères sur lesquels l’on peut baser l’évaluation de l’intelligence des chiens, il y a aussi la réaction du chien aux mots qu’on lui adresse. On peut ainsi dire à son animal une suite de termes qu’il ne connaît pas, mais parmi lesquels se trouve un ordre qu’il a préalablement bien maîtrisé (assis, par exemple), puis voir s’il l’exécute en l’entendant au milieu de la séquence.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation