Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les différents types de sports canins

Au-delà de l’aspect purement sportif, un sport canin est destiné à faire progresser votre chien sur plusieurs plans : physique, mental et relationnel. Il s’agit d’un excellent moyen de renforcer votre complicité, de répondre à ses besoins de dépense énergétique, d’écouter son corps. Il existe de nombreux sports canins. Vous ne savez pas lequel choisir ? Petit tour d’horizon.

Un sport canin, c’est totalement bénéfique pour votre chien. Cela développera ses capacités physiques et intellectuelles. Cela renforcera votre complicité et votre entente. Une activité canine est un moment à part dans une relation maître-chien. C’est un moment de plaisir que vous accordez à votre chien. C’est aussi un moment de détente pour vous. Cela permet d’apprendre quelques ordres à votre canidé sans qu’il ne s’en rende compte. Le sport canin est un exercice à part entière dans l’apprentissage, l’éducation et la socialisation de votre animal de compagnie. Certains sont même meilleurs que d’autres méthodes éducatives plus strictes ou sérieuses. Un chien débordant d’énergie peut se canaliser selon le sport pratiqué. D’autres, peu adeptes de la vie en communauté, peuvent apprendre l’échange et l’entraide avec des congénères dans une course de relais.

L’Agility

C’est le sport le plus connu, le plus populaire et le plus apprécié. Il renforce la relation maître-chien. En effet, ce dernier doit franchir plusieurs obstacles grâce à l’aide de son propriétaire. Ainsi, votre chien doit s’affranchir de haies qui se dressent sur son passage, ou encore de petits murs. Il doit ramper sous les tunnels, passer sans encombre des passerelles. Ce sport requiert de la souplesse, de l’Agility et de la vitesse. Votre objectif est d’encourager votre protégé tout au long du parcours, ce qui peut se révéler assez fatigant si votre animal a dû mal à vous obéir. En France, les chiens qui souhaitent participer aux concours d’Agility sont répartis dans 4 catégories selon leur taille du garrot : moins de 37 cm, plus de 37 cm, moins de 47 cm, plus de 47 cm.

Le Canicross

Vous êtes reliés à votre chien par le biais d’un élastique d’environ 2 mètres. Accroché à votre taille et à son harnais, cet élastique va vous permettre d’évoluer en parfaite osmose. Le but est de parcours une certaine distance (un cross) attaché l’un à l’autre. La dimension physique prend toute sa place. Il vous faudra une capacité au moins aussi importante que celle requise pour votre chien. En plus de courir, vous devrez encourager votre animal qui se trouvera toujours devant vous. En effet, il est interdit de le tracter ni même de le porter. La complicité s’en trouve forcément renforcée. A noter qu’il est possible de pratiquer le Canicyclocross qui est une variante…en vélo !

A lire aussi : "Les jeux pour chien en intérieur"

Le Flyball

Il s’agit d’un sport à pratiquer en relais. Votre chien devra sauter un parcours composé de 4 haies à toute vitesse. Puis, une fois arrivé au bout, il doit appuyer sur une sorte d’automatisme pour déclencher l’éjection d’une balle qu’il devra rattraper au vol, avant de la ramener à son maître. Cela demande de la coordination, une certaine intelligence, des capacités d’adaptation et un entraînement de tous les instants. Bien évidemment, le fait que ce sport se pratique en équipe doit permettre à votre chien de se socialiser. Il développe ses réflexes et sa capacité à sauter, donc sa dextérité.

L’Obé rythmée

Votre chien devra allier obéissance à une danse rythmée. Ce sport, qui nous vient tout droit du Nord de l’Europe, connaît un certain succès. A tel point que des championnats d’Europe et du monde ont déjà vu le jour. Vous devrez former avec votre chien un parfait couple de danseurs, sur fond de musique. La chorégraphie doit être originale, faite de figures plus difficiles les unes que les autres et sans fausse note. Cela développe le dressage de votre chien, son obéissance, sa réflexion, sa souplesse. De plus, du fait d’un public souvent nombreux, votre chien développera sa socialisation.

Le Disc dog ou Frisbee dog

Au lieu d’emmener votre frisbee sur la plage l’été, apprenez à votre chien à le manier, à le rattraper et à allier quelques figures de style toujours appréciées du jury. En effet, le Frisbee dog consiste à envoyer un disque le plus loin possible. Le destinataire, votre chien, devra le rattraper de manière assez spectaculaire. Une petite chorégraphie est appréciable. Ce sport, pratiqué en binôme, doit mettre aux prises un chien en excellente forme physique, qui est capable de se propulser haut sur ses pattes.

Le Ring

C’est un sport canin complet, qui associe plusieurs exercices de mordant et d’obéissance. Le tout se pratique dans un espace clos, d’où son nom. Ce sport comporte 3 échelons : Ring I, II et III. Il est nécessaire que votre chien dispose d’un Brevet de Chien de Défense pour accéder à l’échelon I. Il est demandé une maîtrise complète de votre chien dans ces 2 domaines de prédilection. Le jury évalue les performances de votre canidé dans ses positions, sa capacité à ramener, ses assouplissements, ses sauts et son mordant.

Le traîneau

C’est un sport très populaire dans les régions polaires. D’ailleurs, avant de devenir un sport, il s’agissait du moyen de déplacement de ces habitants. Aujourd’hui, il permet d’accentuer la socialisation des chiens entre eux, de leur apprendre à courir ensemble, à s’écouter. Toutes les races ne sont pas prédestinées aux courses de traîneau. Ainsi, il sera plus facile pour l’alaskan husky, le greyster, le groenlandais, le husky de Sibérie, le malamute d’Alaska ou encore le samoyède de s’adonner à la pratique de cette discipline. Ils devront parcourir, avec leur maître une très longue distance que l’on appelle « raid ».

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !