Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Val-d’Oise : Un homme transporté aux urgences par hélicoptère après avoir été attaqué par son chien

Val-d’Oise : Un homme transporté aux urgences par hélicoptère après avoir été attaqué par son chien

Publié le 18/07/2017 à 11h58

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Val-d’Oise : Un homme transporté aux urgences par hélicoptère après avoir été attaqué par son chien"

L’après-midi du 14 juillet, un homme de 56 ans a été mordu par son propre chien, un Dogue de Bordeaux, lors d’une banale promenade entre Ménouville et Labbeville (95). La victime, qui souffre de blessures graves, ne parvient toujours pas à s’expliquer la cause de cette attaque.

Il peut arriver qu’un chien morde son propre maître ou, tout du moins, manifeste de l’agressivité à son égard et ce, parfois, sans la moindre explication et sans prévenir. Un tel incident peut également survenir alors même que l’on a affaire à un chien n’appartenant pas à une race dite « dangereuse » et qui a bénéficié d’une éducation correcte.

L’explication se trouve peut-être dans une sorte d’accès de folie passager, de pulsion soudaine et irrépressible, comme cela peut arriver chez certains humains. C’est une thèse parmi tant d’autres que la science pourra peut-être confirmer ou infirmer un jour. Pour les maîtres de ces animaux en tout cas, l’incompréhension se mêle au choc et à la douleur.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

C'est ce qui est arrivé à un homme de 56 ans, habitant Ménouville dans le département du Val-d’Oise. D'après Le Parisien, le vendredi 14 juillet, aux alentours de 18 heures, il avait emmené son chien, un Dogue de Bordeaux, pour une promenade entre sa commune et celle de Labbeville.

Soudain, sans crier gare et sans raison apparente, le quadrupède l’a attaqué, lui infligeant des morsures aux mains et aux jambes. L’agression lui a causé de graves blessures, nécessitant son transport par hélicoptère jusque sur la D 927, pour être ensuite conduit au centre hospitalier Georges-Pompidou dans le 15e arrondissement de Paris.

De son côté, le Dogue de Bordeaux a été placé en fourrière. Pour rappel, les chiens de cette race ne sont pas classés dans les catégories 1 et 2, et ne sont donc pas considérés comme « dangereux » au regard de la loi.

839 partages

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !