Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Une compagnie aérienne ne respecte pas le protocole pour sauver la vie d’une chienne en détresse respiratoire

Une compagnie aérienne ne respecte pas le protocole pour sauver la vie d’une chienne en détresse respiratoire

Publié le 11/07/2018 à 14h05

Ecrit par Alexandre Dieu

Lors d’un vol entre la Floride et le Massachusetts, aux États-Unis, une propriétaire d’une chienne a vu cette dernière avoir la langue toute bleue. En réalité, le canidé souffrait d’une détresse respiratoire. Le bon réflexe du steward de la compagnie aérienne a permis de sauver la vie de l’animal, au plus grand soulagement de sa maîtresse.

Normalement, les compagnies aériennes autorisent la présence d’animaux en cabine si leur poids est inférieur à un certain seuil. Ainsi, la petite Darcy eut le droit de suivre sa maîtresse Michele en cabine lors du voyage de cette dernière de Floride jusque dans le Massachusetts.

A lire aussi : "Comment bien choisir son vétérinaire pour chien ?"

Sauf que le vol ne s’est pas forcément passé comme espéré. Le Bouledogue français a commencé à avoir la langue bleue, ce que n’a pas manqué de remarquer Michele. Immédiatement, la femme a saisi sa chienne qui se trouvait dans une cage sous le siège pour la placer sur ses genoux. Et pour cause, Darcy se trouvait en détresse respiratoire.

Les bons réflexes du steward

L’équipage de la compagnie JetBlue a tout de suite pris conscience de la gravité des événements. Loin de rappeler à l’ordre la dame, le steward Renaud Fenster décide d’agir, comme il le raconte à ABC.

« Je passais à travers la cabine pour vérifier un passager, et j'ai remarqué [un autre] passager, qui avait sorti le chien de sa caisse et le chien n'avait pas l'air bien… Et je crois que le chien s'était évanoui. J'ai appelé le capitaine, et je lui ai dit : « Je pense que je dois utiliser de l'oxygène », et il a répondu : « Vas-y ». »

De l’oxygène a donc été donné à Darcy qui a pu se remettre de ses émotions en quelques instants. Grâce à son visage assez rond, le museau a parfaitement pu s’emboîter dans le masque. Michele, elle, pouvait être soulagée comme elle le confiait à WHDH : « C'était impossible de ne pas remarquer la façon dont changeait son regard. Je sais que ce n'est pas un enfant ou une personne, mais elle est un membre de la famille. Je me sentais très reconnaissante. »

0 partage

3 commentaires