Une clinique vétérinaire mobile se déplace dans les refuges de sans-abris pour offrir des soins à leurs animaux de compagnie

Certaines personnes sans domicile fixe trouvent de la compagnie et du réconfort auprès d’un animal. L’amour inconditionnel qui les unit leur permet de surmonter la dure réalité de la vie dans la rue. Malheureusement, ces propriétaires ne sont pas toujours en capacité de faire soigner leur ami à 4 pattes. Pour les aider, des vétérinaires américains ont mis en place une clinique mobile.

Illustration : "Une clinique vétérinaire mobile se déplace dans les refuges de sans-abris pour offrir des soins à leurs animaux de compagnie "

Plus de 370 mille euros ont été débloqués par le comté de Sacramento, en Californie (États-Unis), pour financer la première clinique mobile de l’État, PAWS. Cette dernière, dirigée par la vétérinaire Cynthia Metcalf, visitera les différents camps et refuges de sans-abris pour fournir des soins gratuits aux animaux dans le besoin.

Relayée par Cap Radio, Cynthia a affirmé que le gouvernement n’avait jamais accordé de subventions à un tel programme auparavant. Il s’agit donc d’un projet inédit.

Illustration de l'article : Une clinique vétérinaire mobile se déplace dans les refuges de sans-abris pour offrir des soins à leurs animaux de compagnie

Fred Greaves / Solving Sacramento

Un service complet

La clinique PAWS n’est pas différente des autres, si ce n’est qu’elle se déplace. À l’intérieur, on retrouve des balances, des cages de différentes tailles, et même un bloc opératoire : « Nous avons dans notre caravane à peu près tout ce que vous verriez dans une clinique physique » précisait Cynthia. Divers médicaments d’urgence sont aussi à disposition.

Les soignants ont pour objectif de stériliser et vacciner un maximum d’animaux. Ils procureront aussi des soins plus ou moins importants aux boules de poils malades et blessées, le tout gracieusement.

Un rendez-vous ponctuel

Cynthia et son équipe ont mis en place un calendrier précis des interventions, qui peut être consulté sur internet. De manière générale, PAWS se déplacera 2 fois par semaine dans les refuges de sans-abris du comté et une fois hebdomadairement dans les campements. De quoi se rendre régulièrement disponibles pour les patients.

Avec le temps, le dispositif s'étendra probablement au grand public, selon Cynthia. Des vaccinations gratuites pourraient être proposées, mais aussi des contrôles de santé et des poses de micropuces.

A lire aussi : Un chien disparu 8 mois plus tôt mobilise toute une communauté à 2000 kilomètres de l'endroit où vit sa famille

Illustration de l'article : Une clinique vétérinaire mobile se déplace dans les refuges de sans-abris pour offrir des soins à leurs animaux de compagnie

Fred Greaves / Solving Sacramento

1 commentaire