Un Teckel destiné au commerce de la viande se voit offrir une seconde chance de vivre

Illustration : "Un Teckel destiné au commerce de la viande se voit offrir une seconde chance de vivre"

Biscuit n'a pas connu une vie facile. D'abord utilisée comme simple « outil » de reproduction, la chienne a échappé de peu au commerce de la viande en Chine. Une association l'a heureusement sauvée et l'a placée dans sa nouvelle maison, en Angleterre.

En Chine, Biscuit a été contrainte de se reproduire, encore et encore. Une fois que ses bourreaux l'ont jugée trop vieille, ils lui ont réservé un destin funeste. La femelle Teckel devait être abattue dans le cadre du commerce de la viande de chien. Mais le plan ne s'est pas déroulé comme prévu.

D'après un article publié par Echo le 18 janvier 2022, l'association DMT Dachshund Rescue and Support Group est intervenue à temps pour sauver la malheureuse boule de poils. Après des années de servitude, Biscuit a intégré un foyer aimant à Hadleigh, en Angleterre. C'est Sally Maclean, administratrice de l'organisme, qui lui a ouvert les portes de sa maison et de son cœur en avril 2020.

© Echo

« Elle est en sécurité, aimée et vit sa meilleure vie »

La femme, âgée de 57 ans, a grandi avec des Teckels, une race de chien qu'elle apprécie énormément. Aujourd'hui, elle chouchoute Biscuit et l'aide à s'épanouir.

« Bien qu'elle soit heureuse, elle est toujours timide et nerveuse à l'égard des gens, elle tressaille au moindre bruit fort et n'est pas confiante en présence de chiens qu'elle ne connaît pas, a déclaré la quinquagénaire, je ne peux imaginer les horreurs dont elle a été témoin et la vie horrible qu'elle a menée, mais maintenant, elle est en sécurité, aimée et vit sa meilleure vie. »

Sally a depuis accueilli un deuxième Teckel, Florence, pour éviter à sa petite protégée de se sentir seule. Biscuit a, effectivement, vécu constamment entourée de congénères.

Sa mère adoptive ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Elle ambitionne de secourir et d'adopter d'autres chiens au passé douloureux.

A lire aussi : Un chien infesté de puces et blessé s'introduit dans un sanctuaire pour animaux dans l'espoir de trouver de l'aide

© Echo

En 2020, la ville de Shenzhen (province du Guangdong, sud de la Chine) a été la première à interdire complètement la consommation de viande de chien et de chat. Zhuhai lui a emboîté le pas la même année.

Photo de Mango Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

5 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 20/01/22

    Mais quand est-ce que ce marché de la honte va s'arrêter !!! mille mercis d'avoir sauvé la pauvre BISCUIT (en espérant qu'il y en aura d'autres) et que la dame l'ait adopté (ainsi qu'un autre teckel) !!! sois enfin heureux BISCUIT

      Répondre (2)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 23/01/22

    Heureusement que nous avons des humains avec un GRAND coeur. Les animaux sont les victimes de ce monde égoïste. Quelle tristesse.

      Répondre   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 25/01/22

    Quand les touristes arrêterons d'y aller ils mangent du chien dans les restaurants et ils sont contents

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 21/01/22

    Merci aà vous Madame pour avoir sauvé ce magnifique teckel d'une mort certaine. Belle et longue vie à vous !

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 25/01/22

    Voilà la plus grande technologie au monde la chine et ils bouffent les chiens ils sont écœurant ses gens de vrais barbares à qu'elle politique je n'irais jamais dans ces pays car je pense que dans les restaurants les touristes mangent du chien.

      Répondre   Signaler


  • Image de profil