Un homme écope de près de 10 500 euros d’amende pour avoir tiré au fusil sur un chien de chasse

Les faits se sont déroulés le 21 octobre 2019. Patrick Alexandre et sa chienne Jessie se trouvaient dans les bois en train de chasser lorsqu’un homme a délibérément tiré sur cette dernière. Le tribunal a rendu son jugement au mois de juillet 2022.

Illustration : "Un homme écope de près de 10 500 euros d’amende pour avoir tiré au fusil sur un chien de chasse"

Patrick Alexandre vit à Saint-Marc-du-lac-long dans le Témiscouata au Canada avec ses 3 chiens de chasse. Le 21 octobre 2019, l’homme et sa chienne Jessie étaient en train de poursuivre un gros gibier.

La chienne, qui n’était pas tenue en laisse, est partie devant son aître à la recherche d’une piste. À ce moment, Patrick a entendu des crissements de pneus d’un véhicule tout-terrain puis plusieurs coups de feu.

Plus inquiétant encore, si les aboiements de Jessie étaient audibles à plusieurs mètres jusque-là, ce n’était plus le cas. Patrick s’est donc mis à la recherche de sa fidèle compagne de chasse. Il l’a retrouvée quelques minutes plus tard allongée au sol. Elle était atteinte de 2 balles dans les pattes.

Patrick a par conséquent conduit Jessie dans la hâte à la clinique vétérinaire. Laquelle l’a opérée dans les plus brefs délais. Plusieurs mois de convalescence (et plusieurs rendez-vous médicaux) ont été nécessaires pour que la jeune chienne se remette totalement.

Une plainte et une condamnation

Patrick Alexandre a porté plainte auprès de la police locale. Il souhaitait que le tireur soit puni pour ses actes et qu’il s’affranchisse des frais vétérinaires de la malheureuse ainsi que des pertes financières engendrées par les jours de repos forcés de son maître pour la veiller.

Au procès, le contrevenant a expliqué avoir pensé que le canidé était sauvage et qu’il visait le gibier qui se trouvait à son côté.

Les jurés n’ont pas été convaincus par les allégations de l’accusé. Si Patrick Alexandre réclamait la somme de 15 000 euros de dommages et intérêt, la cour a assigné une amende de près de 10 500 euros, car Jessie n’était pas tenue en laisse.

L’homme est tout même satisfait de la sanction et est bien décidé à oublier toute cette histoire pour profiter pleinement de ses 3 toutous.

A lire aussi : Ils adoptent un chien sourd au refuge sans se douter du bien qu'il ferait à leur fils atteint du même handicap

2 commentaires