Un couple condamné pour avoir élevé des Bouledogues destinés à la vente dans des conditions « épouvantables »

C’est la fin d’un calvaire pour ces 12 chiens. Ils n’auront plus à subir la négligence de leur propriétaire, car un signalement a permis de les secourir. Si 5 d’entre eux ne sont plus de ce monde à cause de leurs anciennes conditions de vie, les autres auront la possibilité de se reconstruire au sein de foyers aimants.

Illustration : "Un couple condamné pour avoir élevé des Bouledogues destinés à la vente dans des conditions « épouvantables »"

Dominic Fouracre et Rachel Lewis ont été mis en cause devant la justice pour avoir détenu 12 chiens de race Bouledogue Anglais dans des conditions exécrables. 4 canidés ont dû être euthanasiés, tandis que les 8 autres ont rejoint un refuge pour être réhabilités et adoptés.

Tout commence le 10 juin 2022, lorsque le Hope Rescue, organisme de protection animale basé à Llanharan (Royaume-Uni), a reçu une plainte concernant plusieurs chiens. Ceux-ci, 3 adultes et 9 chiots, vivaient avec Dominic Fouracre et Rachel Lewis. Lesquels les élevaient pour les revendre sur internet par la suite.

Ils se vantaient du pédigrée de leurs animaux

D’après les éléments de l’enquête, partagés par Wales Online, Dominic aurait vanté les mérites de ses chiens sur les réseaux sociaux. Pourtant, la réalité était tout autre. En apprenant l’existence des canidés, Hope Rescue a envoyé les autorités locales pour enquêter. Sur place, les agents ont fait face à l’horreur.

Vous êtes :

Le sol était tapissé d’excréments, tout comme le pelage des malheureux. Il arrivait d’ailleurs qu’ils s’en nourrissent, en plus de morceaux de papier, puisqu’ils n’avaient rien d’autre à se mettre sous la dent. Leur gamelle d’eau était tout aussi vide. La plupart étaient enfermés, recroquevillés les uns sur les autres.

Illustration de l'article : Un couple condamné pour avoir élevé des Bouledogues destinés à la vente dans des conditions « épouvantables »

Hope Rescue / Facebook

Après un examen médical, un vétérinaire leur a détecté de multiples problèmes de santé : sous-poids, malformation de la colonne vertébrale, difficultés respiratoires, troubles moteurs, parvovirus... La liste était interminable. 4 d’entre eux ont été euthanasiés à cause de leur état, et un autre a perdu la vie quelque temps après son sauvetage.

Une cruauté condamnable

Dominic Fouracre et Rachel Lewis ont dû répondre de leurs actes devant la justice. La femme a avoué à demi-mot qu’elle avait perdu le contrôle de la situation. Ils ont été condamnés à plusieurs mois de prison avec sursis ainsi que des heures de travaux d’intérêt général. Chacun a aussi reçu une amende d’environ 4 600 euros, et Rachel n’a plus le droit de posséder d’animaux pendant 8 ans.

A lire aussi : Un couple souhaite offrir une seconde chance à des animaux abandonnés et réalise un acte d'amour qui change leur vie

De leur côté, les 7 chiens restants sont entre les bonnes mains de Hope Rescue. Ils rejoindront des propriétaires aimants lorsqu’ils seront remis sur pattes.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil