Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

Le débat, organisé par Mars Petcare et animé par Katia Renard, rédactrice en chef du magazine 30 Millions d'amis, a permis de réfléchir une nouvelle fois sur la place de nos compagnons à fourrure dans les espaces urbains. 4 invités ont exposé divers exemples de pratiques pour intégrer les animaux de compagnie dans les villes françaises.

Illustration : "Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens"

Que faire de son chien ou de son chat en cas de longue absence ?

L'un des freins à la possession de l'animal en ville, s'avère l'impossibilité de l'emmener sur son lieu de travail. De nombreux propriétaires sont contraints de le laisser seul, parfois pendant 8 heures d'affilée...

Les bienfaits d'amener son animal de compagnie sur son lieu de travail

Quelques villes encouragent la présence des animaux de compagnie dans les bureaux.

Pour Béatrice de Lavalette, adjointe à la mairie de Suresnes, cette initiative offre une meilleure qualité de vie au travail. En plus d'agir comme des anti-stress, chiens et chats permettent aux employés de se concentrer plus facilement, de favoriser les échanges entre collègues, de se sentir plus créatifs et de prendre davantage de plaisir à venir travailler.

Avant que les salariés de la municipalité suresnoise aient pu se présenter avec leurs amis à fourrure, un important dialogue social a été mis en place. L'ensemble des employés ont été consultés, ainsi que les syndicats.

Illustration de l'article : Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

À la suite de discussions et de la signature d'un accord entre les parties, les locaux de la mairie ont ouvert grand leurs portes aux quadrupèdes. Coussins, gamelles, caresses, ces derniers sont accueillis comme à la maison.

Depuis cette démarche pionnière, des agents de la communauté de Suresnes ont même adopté un chien à la SPA.

Illustration de l'article : Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

Propriétaires et amoureux des animaux se serrent les coudes

18 millions de Français aimeraient adopter un chien, mais ne le peuvent guère. La raison principale ? Le temps passé en entreprise et dans les transports. Thibaut Pfeiffer a décidé d'enlever ce frein en cofondant la plateforme Emprunte mon Toutou.

Illustration de l'article : Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

L'objectif est simple : aider les propriétaires à prendre soin de leur chien en leur absence, tout en donnant la possibilité aux amoureux de l'espèce canine d'apporter de l'amour.

Les « emprunteurs » s'inscrivent sur le site web ou l'application mobile, afin de proposer bénévolement leurs services. Ils rencontrent les animaux de compagnie de leurs voisins, pour les promener ou les garder. Les bénévoles deviennent de véritables amis pour ces boules de poils en quête d'affection !

Illustration de l'article : Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

Les animaux de compagnie, des citoyens comme les autres ?

Lors de cette troisième édition du Rendez-vous de l'Animal en ville, un autre frein a été pointé du doigt : l'éducation. Comme n'importe quel autre citoyen, le chien doit adopter un comportement correct et être adapté à la vie dans l'espace urbain.

Des éducateurs canins à l'écoute des citoyens

Pour pallier les éventuels problèmes d'éducation, la ville de Grenoble a recruté un éducateur et comportementaliste canin. Cette initiative prouve que la municipalité a intégré l'animal dans ses rangs en tant que citoyen comme un autre.

Illustration de l'article : Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

À l'heure actuelle, Laetitia Reichl se charge de cette mission. La jeune femme propose des cours gratuits à destination des Grenoblois et de leurs canidés. Le but des séances, collectives ou individuelles, est de déceler les besoins de chacun et d'améliorer le binôme humain-animal au sein de la commune.

Les compétences de la salariée rayonnent bien au-delà de la sphère éducative. En effet, Laetitia Reichl a également un rôle de sensibilisation, de prévention et de médiation. Si les propriétaires recherchent d'autres services, une liste de confrères, de petsitters ou encore de pensions canines et félines leur est transmise.

Illustration de l'article : Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

L'Office du Toutourisme accueille les chiens comme des rois

En France, une vingtaine de collectivités ont adhéré au label Toutourisme, inauguré en 2007 par la ville de Troyes.

Pour Sandrine Martin, chargée d'animation numérique à l'office de tourisme de Troyes, cette démarche permet de personnaliser et de valoriser l'accueil des propriétaires d'animaux de compagnie dans les zones urbaines, ainsi que sur les sites touristiques. Elle favorise également la cohabitation entre eux et les résidents.

Illustration de l'article : Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

A lire aussi : Une femme perd son chien subitement et décide de lui rendre hommage avec un tatouage des plus touchant

Un pack est remis aux maîtres, dans lequel écuelle, friandises, jouets et guide pratique facilitent leur séjour. Les voyageurs de passage ont la possibilité de recevoir un plan avec des circuits à effectuer avec leur compagnon à 4 pattes. Canisites, parcs, vétérinaires, SPA sont également recensés.

En outre, des « toutou bars » sont mis en place, çà et là, pour que les chiens puissent s'abreuver. Ces derniers sont vraiment considérés comme des membres de la famille à part entière.

Illustration de l'article : Le troisième « Rendez-vous de l'Animal en ville » met en exergue les moteurs et les freins de la possession animale pour les citoyens

1 commentaire