Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Suite aux mauvais traitements qu'il a subis, ce chien reste effrayé à l'idée même de sortir de sa cage

Publié le 24/06/2020 à 14h35

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Sauvetages

La réaction du chien apparaissant dans la vidéo dont il est question ici en dit long sur le calvaire qu’il a longtemps vécu. Il ne connaissait jusque là que la vie en cage et est resté perplexe quand il a enfin eu l’opportunité d’être libre. Ce cauchemar était celui de nombreux Beagles en Inde, jusqu’à l’entrée en vigueur d’une loi les protégeant.

Début 2016, une nouvelle réglementation adoptée en Inde obligeait désormais les laboratoires à réhabiliter les chiens qu’ils utilisaient et à leur trouver un foyer. Le pays avait ainsi « effectué un grand pas vers l’objectif final qui est de mettre fin aux expérimentations sur les chiens », s’est félicitée Dr Shiranee Tettamanti Pereira, en charge de la campagne pour l’association Cruelty Free International.

Peu après la mise en application de la directive, un groupe de 64 chiens ont été libérés de l’un de ces laboratoires, d’après The Dodo. Tous étaient des Beagles. Une libération vécue comme une énorme victoire pour les militants pour les droits des animaux en Inde.

La réaction de l’un de ces quadrupèdes a marqué les esprits à l’époque. La scène a été filmée par une bénévole, Chinthana Gopinath, qui l’a ensuite postée sur Facebook. Le Beagle en question était dans une cage de transport posée par terre, et dont la porte était ouverte. Lui qui ne connaissait pas la liberté, avait tout d’un coup la possibilité de sortir, mais il avait trop peur de le faire.

A lire aussi : "L'histoire de ce chien miraculé et guéri d'une gale sévère a bousculé les lois contre la cruauté envers les animaux"

Comme ses congénères, ce chien n’avait connu jusque là que l’enfermement. Il leur a fallu beaucoup de temps pour apprendre à mener une vie normale. Une vie libre

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation