Pour quelles raisons gagne-t-on à souscrire à une assurance pour son chien ?

Pourquoi souscrire à une assurance pour son chien ? L’utilité d’une telle démarche se vérifie à plus d’un égard.

Illustration : "Pour quelles raisons gagne-t-on à souscrire à une assurance pour son chien ?"

Notre assurance santé nous aide à faire face à nos dépenses liées aux soins et aux médicaments. Celle appliquée à nos animaux de compagnie en fait de même. Qu’il s’agisse d’actes vétérinaires réguliers ou d’interventions rendues nécessaires par des situations d’urgence, disposer d’une assurance pour couvrir ces frais permet d’alléger considérablement le budget alloué à son chien. Plus d’une raison peut motiver le recours à l’assurance santé pour son animal de compagnie.

Qu’est-ce que l’assurance animaux ?

L’assurance animaux permet de bénéficier du remboursement intégral ou partiel des frais engagés dans la santé de son animal de compagnie. Le fonctionnement de l’assurance santé chien est proche de celui d’une mutuelle classique.

En voici les principales étapes :

  1. Le propriétaire du chien l’emmène chez le vétérinaire pour une consultation routinière, une maladie ou une urgence. Une fois l’examen et les éventuels soins terminés, le praticien fournit au maître les ordonnances et la feuille de soin remplie et signée. Ce dernier règle la consultation et les médicaments.
  2. Le propriétaire transmet ensuite tous ces documents (feuille de soin, ordonnances et justificatifs d’achat de médicaments) à l’assureur qui étudie le dossier.
  3. Le maître de l’animal reçoit alors le remboursement.

Il existe différents types de formules, selon le niveau de protection et de couverture souhaité. L’assurance chien ou chat peut prendre en charge uniquement les dépenses liées aux accidents ou couvrir aussi les maladies, voire les vaccins et les traitements antiparasitaires.

Une variété d’aspects doit être prise en compte au moment de choisir son assurance animaux. Y’a-t-il une limite d’âge ? Les frais de stérilisation peuvent-ils être pris en charge ? Lors d’un séjour à l’étranger, l’animal est-il couvert ? Quelle est la disponibilité de l’assureur en cas de problème ou de besoin d’information (agences, assistance téléphonique…) ?

Parce que le chien n’est pas à l’abri d’un accident

On a beau prendre soin de son chien en permanence et faire en sorte qu’il vive dans l’environnement le plus sûr et sain possible, il n’est jamais totalement à l’abri d’un accident. Les aléas de la vie touchant nos amis à 4 pattes sont non seulement des épreuves difficiles à vivre, mais occasionnent en plus d’importantes dépenses.

S’il est renversé par une voiture, par exemple, la radiographie est indispensable pour évaluer la nature et la gravité des lésions. Le tarif moyen pour une radio se situe autour de 40 euros.

Vient ensuite le soin à proprement parler. Le coût d’une opération pour une fracture peut dépasser le millier d’euros, mais le montant peut aisément augmenter en fonction de la complexité de la lésion et des moyens mis en œuvre lors de l’intervention.

L’hospitalisation de l’animal alourdit aussi la facture. Les frais sont très variables selon les cliniques, on peut passer d'une dizaine d'euros à plus de 80 euros / jour.

Profiter de remboursements dans ces cas, c’est une véritable bouffée d’oxygène.

Illustration de l'article : Pour quelles raisons gagne-t-on à souscrire à une assurance pour son chien ?

Parce que le suivi de sa santé est essentiel, mais coûteux

Savoir son chien heureux et en bonne santé, cela n’a évidemment pas de prix. Toutefois, en réalité, cela représente tout de même un coût qui peut facilement peser lourd dans le budget familial.

Le suivi vétérinaire de l’animal est indispensable, et ce, durant toute sa vie. Il passe notamment par les visites annuelles. Le praticien peut ainsi s’assurer que le chien se porte bien après un examen global.

Ces consultations régulières lui permettent également de détecter précocement d’éventuels problèmes ou maladies, comme les grosseurs. Il peut ainsi agir rapidement et faire en sorte que les chances de guérison soient optimales pour l’animal.

Ces visites et les soins routiniers ne sont pas gratuits. Le tarif moyen pour la consultation vétérinaire est de 30 euros. Chez un spécialiste (comportementaliste, par exemple), il est de l’ordre de 90 euros. Le praticien peut demander des analyses en laboratoire, qui sont généralement facturées entre 50 et 100 euros.

Là encore, l’assurance animaux permet de contrôler ses dépenses vétérinaires.

Illustration de l'article : Pour quelles raisons gagne-t-on à souscrire à une assurance pour son chien ?

Parce que l’assurance animaux couvre d’autres aspects de la vie du chien

L’assurance animaux constitue un soutien précieux dans d’autres circonstances de la vie du chien.

A lire aussi : « Elle la considère comme sa sœur » : une chienne place sa balle préférée à côté d'un bébé dans l'espoir de jouer (vidéo)

Certains assureurs proposent des services connexes comme la mise à disposition d’un conseiller en cas de perte de l’animal ; des conseils sont alors fournis quant aux organismes auxquels s’adresser et les bonnes pratiques à appliquer lors de la recherche.

On peut aussi opter pour un « capital-décès », dont on bénéficie de diverses manières si le chien venait à disparaître : financer les obsèques, adopter un autre animal…

Illustration de l'article : Pour quelles raisons gagne-t-on à souscrire à une assurance pour son chien ?

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 21/05/21

    oui, c'est bien une assurance mais il faut bien la choisir et surtout "lire entre les lignes"...car beaucoup de choses ne sont pas remboursées (peut-être à moins de prendre une "gold" assurance)

      Répondre   Signaler


  • Image de profil