Pour protéger une école victime d’incivilités, les chefs de l’établissement ont recruté un chien redoutable

Quand les enseignants, les clôtures, et les caméras ne sont plus assez suffisants pour éloigner les personnes malveillantes et protéger une école, il reste une solution particulièrement dissuasive : le chien de garde. Un établissement anglais étant constamment la cible d'attaques a choisi cette option pour retrouver la paix.

Illustration : "Pour protéger une école victime d’incivilités, les chefs de l’établissement ont recruté un chien redoutable"

Le personnel de l’école primaire Cottingley, basée dans la ville de Leeds (Royaume-Uni), a vécu des semaines sous tension. L’établissement a connu une série d’incidents laissant planer un sentiment d’insécurité entre ses murs. Pour y remédier et dissuader les malfaiteurs d’agir, un chien de garde a été embauché afin de protéger les lieux.

Minibus scolaires vandalisés ou encore menaces reçues de la part d’anciens élèves font partie des « incivilités » constatées depuis plusieurs mois par le personnel de l’école. Difficile de donner des cours ou d’étudier dans un tel contexte. La sérénité généralement présente dans ce genre de structure a laissé place à l’angoisse.

Illustration de l'article : Pour protéger une école victime d’incivilités, les chefs de l’établissement ont recruté un chien redoutable

© Lee McLean / SWNS

Une mesure radicale

Puisque les attaques étaient de plus en plus fréquentes et graves, la direction a dû chercher une solution pour se protéger ainsi que veiller sur les enseignants et les enfants. Elle a décrété que l’utilisation d’un chien de garde était la meilleure solution : « Depuis hier, nous avons désormais mis en place un niveau de sécurité supplémentaire avec un agent de sécurité et un chien » partageait-elle aux parents dans un message relayé par le Daily Mail.

Un agent de la brigade canine patrouille donc avec son Berger Allemand aux abords de l’école depuis le mercredi 17 avril dernier pour surveiller les lieux et dissuader les perturbateurs d’agir.

Des avis mitigés

Si cette initiative permet au personnel et aux élèves de se sentir plus en sécurité, elle n’est pas au goût de tous les parents. Lesquels craignaient que le chien, habituellement utilisé par les militaires, provoque un incident. Une femme a d’ailleurs affirmé l’avoir vu sauter sur des élèves. En réalité, la boule de poils n’était pas habituée à voir autant d’enfants autour d’elle et n’a pas pu contenir son excitation.

A lire aussi : Cette chienne de garde redoutable s'est donnée une mission en croisant un chevreau (vidéo)

Elle a par la suite été remplacée par un autre canidé beaucoup plus à l’aise avec ce public, de quoi rassurer les parents : « Un nouveau chien a commencé le travail aujourd'hui et celui-ci n'a pas l'air trop mal, il a une muselière qui s'adapte parfaitement à son museau et il porte un badge de sécurité. Il est simplement là pour faire son travail », déclarait une mère de famille.

Une autre a avoué qu’il était triste de devoir prendre de telles mesures dans une école primaire, mais qu’il était sécurisant de savoir que le personnel prenait cette affaire au sérieux.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 27/04/24

    Belle initiative !!! On devrait y penser à le faire en FRANCE ! Dans les écoles et dans les quartiers sensibles ! Cela résoudrait beaucoup de problèmes.

      Répondre   Signaler


  • Image de profil