Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Plus d’un Américain sur 2 se dit prêt à rompre si son chien n’aime pas son partenaire

Publié le 24/10/2019 à 14h51

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Plus d’un Américain sur 2 se dit prêt à rompre si son chien n’aime pas son partenaire"
Photo d'illustration

Si les propriétaires canins devaient choisir entre leur chien et leur partenaire, la moitié donnerait clairement la priorité à leur ami à 4 pattes. C’est ce que les statistiques révélées par le site Rover.com laissent à penser.

« The Truth About Dog People » est l’intitulé d’un rapport publié en mai 2017 sur Rover.com, principal site de dog-sitting et de dog-walking aux Etats-Unis. L’étude détaille les caractéristiques des propriétaires de chiens et la nature de leur relation avec leurs animaux, mais aussi avec leurs partenaires et familles.

Les auteurs ont analysé des données et interrogé plus de 2000 personnes vivant avec des chiens, ainsi que des statistiques provenant d’autres sources, dont The Harris Poll.

Ils ont ainsi découvert que 54% des propriétaires canins se disaient disposés à mettre fin à leur relation amoureuse s’ils s’apercevaient que leurs chiens n’aimaient pas leurs conjoint(es), compagnes ou compagnons.

Le rapport nous apprend également que près de la moitié (47%) des personnes interrogées préféreraient se séparer de leurs partenaires pendant une semaine plutôt que de leurs chiens durant la même période.

Près des 2 tiers (65%) ont reconnu prendre plus de photos de leurs amis quadrupèdes que de leurs moitiés. Dans le même registre, 80% des propriétaires canins ont déclaré qu’ils incluraient leurs chiens dans leurs photos importantes, comme les demandes en mariage, les clichés de vacances en famille ou encore les cartes de vœux.

Les chiens semblent également avoir la priorité lors du retour à la maison ; 56% disent bonjour à leur animal en premier lorsqu’ils rentrent chez eux.

A lire aussi : "Choisir son vétérinaire"

Enfin, l’écrasante majorité (94%) considère le chien comme un membre à part entière de la famille, plutôt qu’un simple animal de compagnie.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire