Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Park Geun-hye, chassée du pouvoir et accusée d’avoir abandonné ses 9 chiens

Park Geun-hye, chassée du pouvoir et accusée d’avoir abandonné ses 9 chiens

Publié le 16/03/2017 à 14h42

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Park Geun-hye, chassée du pouvoir et accusée d’avoir abandonné ses 9 chiens"

La Corée du Sud est sous le feu des projecteurs depuis l’éclatement du scandale de corruption qui incrimine son ex-présidente Park Geun-hye. Cette dernière a non seulement été accusée d’exactions, mais elle est également pointée du doigt par les défenseurs de la cause animale pour négligence et l'abandon de ses nombreux chiens.

Depuis vendredi, le tollé s’amplifie en Corée du Sud. Park Geun-hye a été obligée de se retirer de son poste de président suite aux grandes manifestations dénonçant son implication dans des affaires de corruption. Elle s’est présentée mardi devant les autorités concernées pour justifier ses actes. Peu après, ce sont les défenseurs de la cause animale qui l’incriminent à nouveau en l’accusant d’avoir abandonné ses 9 chiens dans son ancienne résidence présidentielle.

En 2013, alors que Park Geun-hye arrivait au pouvoir et emménageait à la résidence présidentielle, appelée également la Maison bleue de Séoul, l’ex-présidente amenait avec elle Saerom et Heemang, 2 chiots prénommés de manière à symboliser la nouveauté et l’espoir comme la traduction française de leurs noms l’indique.

A lire aussi : "Comment gérer une bagarre entre chiens ?"

Ces derniers lui avaient été présentés en cadeau par ses voisins dans son ancien quartier. Ils avaient emballé la toile et les réseaux sociaux en devenant emblématiques de la nouvelle présidente sud-coréenne. Les chiots ont grandi et donné naissance à 7 chiots dans le courant du mois de janvier. Malheureusement, l’ex-présidente n’a pas daigné les prendre avec elle en quittant la résidence présidentielle.

Abandonnés par leur maîtresse, ils n’auraient été pris en charge par le personnel de la résidence présidentielle que de manière provisoire, selon les déclarations du porte-parole de la présidence. Le tout dans l’attente de trouver un vrai foyer aimant à ces parents et à leurs petits.

Les défenseurs de la cause animale n’ont pas trouvé cette information satisfaisante et ont décidé de traîner Park Geun-hye en justice en l’accusant d’infraction à la loi sur la protection des animaux. Les chiens bénéficient aujourd’hui de la bienveillance des bénévoles de l’association Care.

Ironie du sort, au cours de son mandat, l’ex-présidente déclarait publiquement que « les chiens ne trahissent pas leur propriétaire ». Cette vérité n’est malheureusement pas réciproque et les chiens de Park en ont fait les frais. En réponse à cette tournure des évènements, des internautes ont répliqué : « Les Jindo ne trahissent jamais leur maître mais c’est Park Geun-hye qui les a trahis ». Le chef du Parti du peuple a ajouté : « Quand il s’agit de fidélité, certaines personnes n’arrivent pas à la cheville des chiens. »

0 partage

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !