Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Marne : Ce qui était pris pour un loup s’est finalement avéré être un chien

Marne : Ce qui était pris pour un loup s’est finalement avéré être un chien

Publié le 02/06/2017 à 15h22

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Marne : Ce qui était pris pour un loup s’est finalement avéré être un chien"

Cela faisait plusieurs jours que les habitants de 2 communes marnaises faisaient état de la présence d’un loup dans les environs. Les gendarmes se sont mis à rechercher l’animal en coopération avec l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Finalement, le quadrupède en question s’est avéré être un chien-loup.

Il n’est pas rare qu’un chien-loup soit pris pour un loup par les gens qui le croisent. Il est vrai que son aspect l’en rapproche davantage que d’un chien et seul un œil averti est capable de faire rapidement la distinction.

C’est ce qui s’est produit dans des communes proches de Reims (51), celles de Witry-lès-Reims et Pomacle, où des gendarmes ont été appelés à enquêter sur la possible présence d’un loup dans le secteur. D’après Le Pays Briard, les militaires n’ont d’abord pu que l’observer de loin, car l’animal prenait la fuite à chaque tentative d’approche.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien fait-il le loup ?"

Puis, en bénéficiant du concours de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), les gendarmes ont pu établir qu’il s’agissait en fait d’un chien-loup, plus précisément d’un Chien Loup de Saarloos. Il avait été saisi en Bretagne et avait réussi à s’enfuir au cours du trajet devant l’emmener dans les Ardennes.

La gendarmerie de la Marne a demandé aux habitants de ne pas tenter de le capturer, mais plutôt d’appeler le 17 ou le numéro du service départemental de l’ONCFS (03.26.70.20.77 pour la Marne, 03.24.42.82.23 pour les Ardennes et le 03.25.01.87.10 pour la Haute-Marne).

Le Chien Loup de Saarloos est l’une des 2 races de chiens-loups reconnues par la FCI (Fédération Cynologique Internationale), avec le Chien Loup Tchécoslovaque. Il porte le nom d’un éleveur néerlandais, Leendert Saarloos (1884-1969), à qui l’on en attribue la paternité. Celui-ci l’avait en effet développé en croisant une louve de souche sibérienne avec un Berger Allemand dans les années 1930.

Chien Loup de Saarloos (photo d’illustration - Elbieta Wojtko)

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !