Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les propriétaires de chiens sont 24% moins exposés au risque de mort prématurée que ceux qui n'ont pas de chiens

Publié le 10/10/2019 à 16h22

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Les propriétaires de chiens sont 24% moins exposés au risque de mort prématurée que ceux qui n'ont pas de chiens "
Photo d'illustration

2 études publiées récemment, l’une réalisée en Amérique du Nord et l’autre en Suède, montrent que le fait d’avoir un chien réduit sensiblement le risque de décès prématuré.

« Avoir un chien protège contre la mort ,quelle qu’en soit la cause ». Ces mots sont de Caroline Kramer, spécialiste en endocrinologie à l’Université de Toronto (Canada), en commentant les résultats de l’étude qu’elle a réalisée avec d’autres chercheurs. Ils ont été publiés ce mardi (8 octobre) dans Circulation, revue de l’American Heart Association.

Ces travaux ont porté sur l’influence qu’a le fait d’avoir un chien sur la santé de son propriétaire. Les auteurs ont analysé des données concernant 3,8 millions d’Américains, Canadiens, Scandinaves, Britanniques, Australiens et Néo-zélandais, sur une période de 70 ans. Ils ont ainsi découvert que la probabilité de mourir de manière prématurée diminue de 24% quand on a un chien. Ils ont également conclu que les personnes ayant déjà eu une attaque cardiaque ou un accident vasculaire cérébral voyaient leur risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire réduit de 31%.

Le même jour et dans la même revue paraissaient les conclusions d’une autre étude, réalisée en Suède cette fois-ci. Basée sur l’observation de plus de 336 000 habitants du pays, elle révèle que les propriétaires canins ayant survécu à une attaque cardiaque ont 33% de risque en moins de mourir que les gens qui n’ont pas de chien. Pour les anciennes victimes d’AVC, le pourcentage est de l’ordre de 27%.

A lire aussi : "Les balles de tennis sont-elles dangereuses pour mon chien ?"

Les auteurs de ces recherches-ci, effectuées à l’Université d’Uppsala, fournissent 2 pistes pour expliquer ces résultats. Selon la première, la compagnie d’un chien permet de contrer la solitude et l’isolement social, qui entrent en compte dans le risque de décès prématuré. La seconde a trait à l’exercice physique régulier associé au fait d’avoir un chien, notamment les promenades quotidiennes. Ce qui contribue, bien évidemment, à la bonne santé du maître.

A propos de l'auteur :

0 partage

Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire