« Les animaux ont des messages à nous livrer » : l’auteur Stéphane Haskell nous invite à écouter nos amis à 4 pattes

Le 14 avril 2022, Le Courrier du Livre a officiellement sorti le dernier ouvrage autobiographique de Stéphane Haskell, « Dans les yeux d’Electra ». L’auteur met au jour la relation unique qu’il a entretenue avec sa chienne, laquelle a connu les affres de l’abandon et la vie au refuge avant de tomber dans ses bras. Pendant plusieurs années, l’homme et la femelle Griffon Korthals, tous 2 marqués par un passé douloureux, apprennent à se reconstruire, main dans la patte. Leur lien devient si fort, que Stéphane décide d’enquêter sur la communication non verbale avec les animaux. Après avoir lu son livre, l’équipe rédactionnelle de Woopets est partie à sa rencontre.

Illustration : "« Les animaux ont des messages à nous livrer » : l’auteur Stéphane Haskell nous invite à écouter nos amis à 4 pattes"

Votre chienne, adoptée en refuge, vous a inspiré la création du livre « Dans les yeux d’Electra ». Quel passage vous a le plus ému lors de la rédaction ?

Quand nous écrivons, nous retournons dans le passé et remuons des souvenirs vécus. Le passage qui m’a particulièrement marqué concerne l’enlèvement de ma chienne. Un homme échappé du service psychiatrique d’un l’hôpital avait volé ma voiture, alors qu’Electra était assise à l’intérieur. Il s’est enfui et a disparu pendant plusieurs jours.

Alors que je rédigeais ce chapitre, je revivais les heures d’angoisse durant lesquelles je me demandais où elle était passée. C’était la première fois que je pensais la perdre… Je ne l’avais laissée qu’une minute ; je me sentais coupable. J’étais responsable d’un être qui avait été abandonné une fois et que j’avais sauvé de la SPA. Quand je l’ai récupéré 3 jours plus tard après que le véhicule est tombé en panne et que la police a arrêté le fugitif, je me suis juré de faire attention à cet être.

Comme l’a dit Antoine de Saint-Exupéry : « Nous devenons responsables de ce que nous apprivoisons. »

Illustration de l'article : « Les animaux ont des messages à nous livrer » : l’auteur Stéphane Haskell nous invite à écouter nos amis à 4 pattes

Quel est l’objectif de cet ouvrage ?

J’ai publié un livre, Respire, et réalisé un film, Debout, qui abordent la manière dont je me suis relevé grâce au yoga, après des opérations au dos qui m’ont laissé paralysé. Cette pratique, ainsi que la méditation et les marches silencieuses à l’extérieur, m’ont rapproché de la nature. Elles m’ont également dirigé vers ce que j’ai toujours désiré : une amitié avec un animal. J’en ai parlé partout, dans mon ouvrage et dans mon film.

Ainsi, j’ai eu envie d’écrire sur cette relation puissante et subtile qui me liait à Electra, mais aussi de pousser la réflexion plus loin en tentant de répondre à cette question : comment fonctionne la communication intuitive interespèces ? L’idée d’utiliser l’histoire vécue avec ma chienne m’est apparue. Il s’agit d’une histoire d’amour, d’un lien invisible, mais incroyable et d’une force inouïe.

Electra sentait quand j’étais ému, joyeux, malade ou triste. J’ai couché sur le papier nos aventures et mené l’enquête en même temps. Je suis non seulement parti à la rencontre de bénévoles, de vétérinaires et de communicateurs, mais aussi de l’animal. Aujourd’hui, je suis convaincu que les animaux ont des messages à nous livrer.

Illustration de l'article : « Les animaux ont des messages à nous livrer » : l’auteur Stéphane Haskell nous invite à écouter nos amis à 4 pattes

Electra, la chienne de Stéphane Haskell

Depuis sa publication, avez-vous eu des retours d’autres personnes vivant avec un chien ?

Le fondateur d’une association, avec lequel je suis devenu proche, a demandé à une communicatrice interespèces si son chat, Malo, avait un message à lui transmettre. Comme moi, il a eu une révélation.

À la fin d’une conférence organisée dans le Var, un homme d’affaires s’est présenté à moi pour m’expliquer qu’il avait perdu son Yorkshire Terrier 6 mois plus tôt. Il m’a demandé si nous pouvions communiquer avec les animaux qui nous ont quittés.

Je pense que cette question hante toutes les personnes ayant noué une relation incroyable avec un animal, et notre curiosité doit aller plus loin. Nous devons essayer de comprendre et d’écouter.

Quels conseils donneriez-vous aux adoptants, notamment en matière de communication avec leur animal ?

Depuis le décès d’Electra il y a 3 ans, j’ai adopté un autre chien, Coddy, particulièrement fougueux et « difficile » à sa sortie de la SPA. Certains chiens ont besoin d’une éducation plus stricte que d’autres, comme j’ai pu le constater avec lui : j’ai dû faire appel à un éducateur canin.

En outre, une communicatrice interespèces m’a exhorté à faire attention à son ventre, car il avait des faiblesses à cet endroit. Il avait besoin d’un traitement et d’attention. Elle m’a également révélé qu’il attaquait les mâles plus grands que lui, parce qu’il se sentait impressionné. C’est exactement ce qu’il se passait… Ces informations m’ont permis d’agir en conséquence.

La communication et l’écoute demeurent importantes.

Illustration de l'article : « Les animaux ont des messages à nous livrer » : l’auteur Stéphane Haskell nous invite à écouter nos amis à 4 pattes

Coddy au milieu des fleurs / © Lea Santamaria

Que vous a appris Electra ?

Il existe ce que nous appelons les « animaux indigo », c’est-à-dire qu’ils entrent dans notre vie avec une mission, puis la quittent une fois accomplie.

Electra est arrivée 3 mois avant que je me retrouve couché dans un lit d’hôpital. Je l’ai récupéré 6 mois plus tard. À son retour, elle est devenue ma coach. Electra m’a appris à avancer pas à pas dans la vie et m’a reconnecté à la nature à travers nos balades… alors que je détestais marcher ! Cette maladie m’a incarcéré dans la douleur, or ma chienne m’a permis de sortir de cette incarcération et de mon égocentrisme. C’est la plus grande leçon qu’elle ait pu me donner.

Illustration de l'article : « Les animaux ont des messages à nous livrer » : l’auteur Stéphane Haskell nous invite à écouter nos amis à 4 pattes

Electra dans la nature en plein vent / © Diana Haskell

Comment les animaux de compagnie peuvent-ils nous aider à nous reconnecter à ce qui nous entoure, dont la nature ?

Avec les animaux, la tricherie n’existe pas. Nous sommes à leurs côtés, nous leur parlons et un lien invisible, quasiment magique, se tisse entre nous.

Les animaux de compagnie nous demandent de sortir, de nous reconnecter avec le vivant, ainsi que notre vraie nature humaine et notre sensibilité. Ils nous permettent de nous ouvrir à la nature, à cet autre monde que nous avons tendance à oublier, notamment lorsque nous vivons en ville. L’animal explose les cloisons qui nous séparent, c’est tout simplement merveilleux.

A lire aussi : Une chienne sénior retourne au refuge et risque l'euthanasie, mais une vétérinaire en décide autrement

Illustration de l'article : « Les animaux ont des messages à nous livrer » : l’auteur Stéphane Haskell nous invite à écouter nos amis à 4 pattes

Electra et Stéphane ont noué une amitié unique

Vous disiez tout à l’heure que les animaux ont des messages à communiquer aux humains…

J’ai récolté pléthore de témoignages de personnes ayant travaillé aussi bien avec des animaux sauvages que domestiques. Je pense qu’ils nous demandent d’écouter la nature et de nous relier à elle.

Les animaux nous communiquent un message d’alerte. Aujourd’hui, nous devons apprendre à les écouter pour préserver notre Terre, ainsi que notre humanité.

Pour acquérir le livre de Stéphane Haskell, « Dans les yeux d'Electra », cliquez ici.

1 commentaire