Le Trophée des Montagnes : "la plus grande course de canicross en France" aura lieu du 4 au 12 août !

Le 4 août marque le retour du Trophée des Montagnes. Un canicross spécial par sa longueur, qui mènera les participants jusqu’au 12 août, après 10 étapes en 9 jours. Sébastien Simon, président des CaniPirates, une association affiliée à la Fédération des Sports et Loisirs Canins, nous présente une aventure découverte l’an passé.

Illustration : "Le Trophée des Montagnes :

Sébastien, pouvez-vous vous présenter ?

Je vais avoir 33 ans et je pratique le canicross depuis 5 ans désormais. Depuis 3 ans, je suis président d’une association, les CaniPirates, qui fait partie de la FSLC. La fédération compte une centaine de clubs dans toute la France et nous allons atteindre les 2 000 licenciés. Par ailleurs, je possède 3 chiens : Bali, un Jack Russell de 8 ans, avec qui j’ai débuté le canicross. Limon, un Berger Belge de 3 ans. Et Gaïa, un Berger créole qui arrive de Guadeloupe, et qui a 8 mois.

Illustration de l'article : Le Trophée des Montagnes : "la plus grande course de canicross en France" aura lieu du 4 au 12 août !

Le canicross, qu’est-ce que c’est précisément ?

C’est une discipline sportive qui explose depuis quelques années, que ce soit en termes de demandes et de découverte. Nous pratiquons ce sport avec son chien, peu importe sa taille. Seule sa santé doit être optimale. Nous créons forcément des liens avec son compagnon. Dans le canicross, la star, c’est le chien. Par exemple, quand on m’encourage, je le prends pour mon chien. Il faut du matériel adéquat pour le pratiquer : un harnais de traction, une ligne de trait, un baudrier ou une ceinture pour l’humain. C’est un sport de partage entre le maître et le chien.

Comment avez-vous débuté ?

Ce fut un hasard total. Je suis tombé sur le site de la fédération et sur une course. J’y suis allé, j’ai acheté le matériel sur place et j’étais lancé avec Bali. Dès la première course, j’ai compris que mon chien adorait cela. Déjà, il courait, ce qui est prépondérant, car le chien doit toujours être devant l’humain. Puis, une fois les 5 kms achevés, c’était limite si on ne devait pas y retourner (rire). Je n’en pouvais plus !

C’est un sport où l’intérêt du chien passe en premier…

Effectivement, il faut écouter son chien, ne jamais le forcer. Il y aura des jours où il n’aura pas envie de le pratiquer. Ce sport permet aussi de lui apprendre les directions : gauche, droite, devant. Il convient de lui apprendre à ne pas jouer avec ses congénères. En résumé, il connaît, à force, la signification du harnais de canicross. On doit toujours lui présenter cela comme un jeu, et non une épreuve.

Illustration de l'article : Le Trophée des Montagnes : "la plus grande course de canicross en France" aura lieu du 4 au 12 août !

Le Trophée des Montagnes revient début août. Pouvez-vous nous le présenter ?

C’est le plus gros événement de canicross en France. Il s’agit d’une course sur 9 jours, avec 10 épreuves. On peut le faire avec un ou 2 chiens. Le deuxième servira de chien de réserve. En effet, nous avons le droit à 2 jokers sur la course, à se servir si le chien est fatigué. Encore une fois, nous ne sommes pas là pour épuiser notre compagnon. On doit y faire attention, être à l’écoute, l’observer. De mon côté, j’ai beaucoup observé Bali l’an dernier, surtout après les étapes. Je m’assurais qu’il soit bien au repos, je regardais ses coussinets.

Il y a également de nombreux étrangers qui vous entouraient.

Oui, cette année, par exemple, il y aura 23 nations représentées pour le Trophée des Montagnes. Cela vient de partout. C’est un peu la Coupe du monde en fait. Nous ne serons pas loin des 300 participants.

Illustration de l'article : Le Trophée des Montagnes : "la plus grande course de canicross en France" aura lieu du 4 au 12 août !

Courir 60 kms en 9 jours, cela doit demander un entraînement particulier, autant pour le chien que pour vous ?

Pour l’humain, il s’agit d’entraînements classiques, un peu comme pour un trail. Pour le chien, il est nécessaire de faire beaucoup de libre. Mais c’est plus compliqué d’entraîner un chien. De mon côté, je me sers surtout des courses précédentes. L’an dernier, j’étais surtout plus inquiet sur la partie récupération, d’autant que Bali était l’un des plus petits (6 kg) sur le parcours.

Néanmoins, venir sans le moindre entraînement, c’est risqué ?

Tout le monde peut le faire. Mais, c’est vrai, c’est un risque. Il faut au moins connaître les limites de son chien. Personnellement, j’ai pris le temps avant de faire ce Trophée des Montagnes. J’y ai mis 4 ans. Je ne m’y serais pas risqué sans savoir que mon chien était prêt.

Qu’est-ce qui différencie ce canicross de ceux plus classiques ?

Habituellement, un parcours de canicross est en forêt. Il y a, certes, toujours un peu de dénivelé, mais pas grand-chose. Là, c’est physiquement dur pour l’humain, et ça reste compliqué pour le chien. Cela change tout. C’est une vraie gestion des efforts et pas seulement une petite course dominicale. Il faut savoir s’économiser.

Illustration de l'article : Le Trophée des Montagnes : "la plus grande course de canicross en France" aura lieu du 4 au 12 août !

Vous serez de retour cet été ?

Je ne le fais pas au complet, non. Je laisse cela à ma copine Amélie, qui sera sur le parcours avec Limon et Bali en deuxième chien. De mon côté, je serai surtout bénévole dans le cadre de l’organisation. Forcément, elle bénéficiera de quelques conseils.

A lire aussi : Ce chien ne peut pas chez sa voisine, mais il trouve toujours une ruse pour y parvenir (vidéo)

Illustration de l'article : Le Trophée des Montagnes : "la plus grande course de canicross en France" aura lieu du 4 au 12 août !

Avec une envie de performer ou mettre le plaisir avant tout ?

Toujours pour le plaisir. Certes, nous avons tous un côté compétiteur au sein de notre association, mais nous devons l’associer avec le plaisir d’être avec son chien. Peu importe le résultat, nous serons fiers de lui.

Illustration de l'article : Le Trophée des Montagnes : "la plus grande course de canicross en France" aura lieu du 4 au 12 août !

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 02/08/18

    J'hésite à me lancer avec hector, comment avoir des renseignements supplémentaires sur le canicross ?

      Répondre (1)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 03/08/18

    Sur le site internet de la FSLC il y a la liste des clubs en France, ne pas hésitez à se rapprocher d'un pour avoir des renseignements et faire un essai. Pas mal d'infos aussi sur leur page: www.facebook.com/FederationDesSportsEtLoisirsCaninsFslc/
    Par contre, une fois qu'on a essayé, on ne s'arrête plus, c'est vraiment un sport à part avec un partage avec l'animal qui est top ;)

      Répondre   Signaler


  • Image de profil