La médaille d’un chien héros de la 2e Guerre mondiale vendue aux enchères pour la bonne cause

Un chien ayant grandi dans une ferme de l’Ouest de l’Angleterre avait ensuite pris part à la 2e Guerre mondiale, effectuant des dizaines de sauts en parachute en Afrique du Nord et en Italie. La médaille Dickin qu’on lui avait attribué pour ses exploits va être vendue aux enchères, et l’argent ainsi récolté sera reversé à une association caritative.

Illustration : "La médaille d’un chien héros de la 2e Guerre mondiale vendue aux enchères pour la bonne cause"

En 12 années d’existence, Rob aura connu la vie à la ferme, les affres de la guerre, les cérémonies et les distinctions, puis finalement le retour parmi sa famille et les animaux de basse-cour. Ce chien parachutiste avait accompagné les SAS (Special Air Services), les forces spéciales britanniques, pendant la 2e Guerre mondiale. Il avait participé et survécu à des missions périlleuses, notamment de sabotage derrière les lignes ennemies, en Afrique du Nord et en Italie.

Pour ses exploits, on lui avait décerné la médaille Dickin, l’équivalent de la Victoria Cross pour les animaux. Il s’agit de la plus haute distinction militaire pour un animal. Diesel, chien du RAID, l’avait reçue à titre posthume après avoir perdu la vie à Saint-Denis en novembre 2015.

Rob s’était également vu attribuer le Red Collar for Valour de la part de l’association de protection animale RSPCA.

Illustration de l'article : La médaille d’un chien héros de la 2e Guerre mondiale vendue aux enchères pour la bonne cause
Shropshire Star

Le canidé à la robe blanc et noir avait vu le jour dans une ferme à Ellesmere dans le Shropshire, près de la frontière galloise, avant d’être vendu à une autre famille de fermiers, les Bayne, dans le village voisin de Tetchill en 1939. 3 ans plus tard, son propriétaire Edward Bayne avait accepté de le confier aux forces armées.

Rob avait servi aux côtés des troupes aéroportées et du 2 SAS (2nd Special Air Service Regiment), ayant sauté en parachute à 20 reprises pendant le conflit.

Le quadrupède avait été démobilisé en novembre 1945, ce qui lui avait permis de retrouver la ferme familiale. Le 16 juillet 1947, il avait défilé à Wembley en tête d’un cortège de 32 chiens de guerre pour célébrer la victoire devant 10 000 spectateurs. Rob est décédé en 1952.

« Le plus célèbre de tous les récipiendaires de la médaille Dickin »

Sa médaille Dickin sera vendue aux enchères le 12 octobre 2022, rapportait Shropshire Star. La mise à prix sera de 20 000 à 30 000 livres sterling, soit 22 000 à 33 000 euros environ, et les recettes seront reversées à l’association caritative Taylor McNally Foundation.

« Rob le chien parachutiste est le plus célèbre de tous les récipiendaires de la médaille Dickin, et nous sommes ravis d'offrir ses médailles au nom de la famille qui le possédait », indique Christopher Mellor-Hill, responsable de la relation client de la société de vente aux enchères Noonans. C’est cette dernière qui organisera l’évènement.

Illustration de l'article : La médaille d’un chien héros de la 2e Guerre mondiale vendue aux enchères pour la bonne cause
Shropshire Star

La médaille sera accompagnée du collier de Rob, d’un portrait peint de lui, ainsi que d’un certain nombre de documents associés au canidé : photos, lettres, livres, certificat…

Il était également « le premier chien de guerre rattaché à SAS à avoir reçu la ‘Victoria Cross pour animaux’, et le seul à avoir été nommé pour la médaille Dickin par le Bureau de la Guerre », poursuit Christopher Mellor-Hill.

A lire aussi : Aveugle et marqué par la guerre, un ancien chien militaire a de nouveau droit au bonheur grâce à un vétéran

Le retour à la ferme après la guerre

Son propriétaire Edward Bayne, racontait à l’époque de la réception de la médaille Dickin, que Rob « avait l'habitude d'aider à installer les poussins dans leurs abris la nuit, les ramassant dans sa bouche quand ils s'étaient égarés - il avait une bouche merveilleuse - et les déposant sous leurs mères ».

C’est son fils Basil qui a eu l’idée de mettre la médaille en vente. Il dit avoir appris à marcher en s’agrippant à Rob. Quand il pleurait, le chien posait ses pattes avant sur son landau et cela le faisait rire et l’apaisait. « Après ses exploits de guerre, Rob nous a été ramené et il s'est réadapté à la vie de ferme, faisant parfois des apparitions publiques pour aider à collecter des fonds pour le retour des prisonniers de guerre et leurs familles », relate-t-il.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil