La formidable chaîne de solidarité pour réunir un chat avec sa famille ukrainienne

Privée de sa meilleure amie, une chatte appelée Diana, depuis son départ d’Ukraine pour se réfugier en Suisse, une jeune fille a eu la merveilleuse surprise de la retrouver grâce à son père et à une association helvète.

Illustration : "La formidable chaîne de solidarité pour réunir un chat avec sa famille ukrainienne"

La guerre en Ukraine apporte son lot de souffrance parmi les animaux. Alicia, une chatte à la robe rousse, était restée dans le pays alors que sa famille avait pu se réfugier en Suisse. Cette dernière était partie dans l’urgence et n’avait pas pu l’emmener, mais elle est de nouveau au complet grâce aux efforts du père et d’une association. Un récit rapporté par le média suisse Le Matin.

Illustration de l'article : La formidable chaîne de solidarité pour réunir un chat avec sa famille ukrainienne
Tomi Tomek / Facebook

Diana, la fille, était extrêmement triste, car Alicia est sa meilleure amie. Etre privée d’elle lui était difficile à supporter, ajoutant au chagrin lié à l’exil. Son père Igor avait fermement l’intention de remuer ciel et terre pour ramener la chatte et rendre le sourire à son enfant. Chose promise, chose due.

Igor a fait le long voyage depuis Lviv, ville de l’Ouest de l’Ukraine située à plus de 400 kilomètres de Kiev et proche de la frontière polonaise. Il a effectué toutes les formalités lui permettant de traverser plusieurs pays avec le félin, dont l’obtention d’un certificat de vaccination. Un périple réalisé grâce à un photographe ayant mis sa voiture à sa disposition et à une véritable chaîne de solidarité.

La famille enfin réunie

Arrivés en Suisse, Igor et Alicia ont été accueillis par la fondation SOS Chats Noiraigue, basée à Neuchâtel. Ils ont ensuite pris la direction des Diablerets, dans le canton de Vaud, où Diana les attendait pour des retrouvailles pleines de joie et d’émotion.

A lire aussi : Introuvable depuis un mois, une chienne devient amie avec un renard pendant sa fugue

Tomi Tomek, fondatrice de la fondation SOS Chats Noiraigue, rappelle qu’un chat est « un membre à part entière d’une famille » et que dans les moments difficiles, sa présence et sa compagnie sont d’un soutien moral inestimable.

« De savoir que son compagnon n’est pas sous les bombes, c’est rassurant pour une fillette d’une dizaine d’années », ajoute-t-elle.

2 commentaires