La détresse d’une association ayant sauvé 1500 chiens qui risque la fermeture administrative

Illustration : "La détresse d’une association ayant sauvé 1500 chiens qui risque la fermeture administrative"

En Angleterre, une couple de bénévoles ayant fondé une association de protection animale lance un SOS. Affectée par la crise sanitaire, l’organisation est à bout financièrement et sur le point de fermer ses portes. Pendant ce temps, des dizaines de chiens qu’elle a arrachés aux abattoirs chinois attendent que sa situation s’améliore pour être amenés au Royaume-Uni.

One Paw At A Time devra probablement renoncer à sa noble mission de sauvetage de chiens. L’association n’arrive plus à couvrir ses frais et a lancé un appel aux dons, comme le rapportait le NottinghamshireLive ce mercredi 9 juin.

Créée en 2014 par Shaun et Shane Duffin, originaires de Netherfield dans le comté du Nottinghamshire, elle a sauvé et placé environ 1500 chiens issus de refuges, de chenils, des rues ou abandonnés.

One Paw At A Time Dog Rescue UK,Romania & China / Facebook

Le couple avait décidé de se lancer dans cette aventure après avoir eux-mêmes secouru et adopté un chien errant appelé Alfie. Ils en ont 5 aujourd’hui, mais s’occupent de beaucoup d’autres en parallèle, s’employant à leur trouver de nouvelles familles dans la région.

One Paw At A Time s’était même mise à œuvrer au-delà des frontières du Royaume-Uni. Shaun se rendait régulièrement en Chine pour y sauver des chiens et organiser leur transport par avion en Angleterre pour commencer leur nouvelle vie.

One Paw At A Time Dog Rescue UK,Romania & China / Facebook

40 chiens sauvés de l’abattoir attendent de quitter la Chine

La pandémie de Covid-19 est toutefois passée par là. Il y a quelques mois, l’association avait réussi à sauver 46 canidés qu’un camion emmenait à l’abattoir. Les animaux avaient été confiés à une structure d’accueil en attendant de les faire monter à bord d’avions, mais les restrictions de voyages liées à la crise sanitaire ont conduit au blocage de la situation.

Seuls 6 de ces chiens ont pu arriver en Angleterre. Leurs 40 congénères sont toujours en Chine, alors qu’ils devaient être rapatriés en février dernier.

Entretemps, One Paw At A Time doit payer 4000 livres par mois (4600 euros) de frais de garde des quadrupèdes. Le transport par avion pour un seul chien coûtait environ 750 euros avant la pandémie, mais ce coût a été multiplié par 5 depuis.

One Paw At A Time Dog Rescue UK,Romania & China / Facebook

« Nous sommes sur le point de devoir fermer si les choses ne s'améliorent pas »

Aujourd’hui, l’association est dans l’impasse financièrement parlant. Shaun et Shane travaillent tous les 2 à plein-temps, le premier étant gérant de restaurant et le second directeur adjoint des ventes dans un magasin. La majeure partie de leurs salaires est engloutie par One Paw At A Time.

A lire aussi : La réaction déchirante d'un chien qui retrouve son maître militaire de retour à la maison (vidéo)

« Nous n'avons pas assez de sponsors pour couvrir les frais d'embarquement. Nous sommes sur le point de devoir fermer si les choses ne s'améliorent pas dans les prochains mois », s’alarme Shaun.

L’association en appelle à la générosité et à la solidarité des donneurs ; elle a créé une cagnotte sur la plateforme GoFundMe dans l’espoir d’être sauvée, afin de continuer d’en faire de même pour les chiens en détresse.

0 partage
Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 11/06/21

    j'espère du fond du coeur que cette association ne va pas fermer, que la cagnotte lancée va permettre de rétablir la situation de l'association, que les 40 chiens qui attendent en Chine vont pouvoir être vite rapatriés, et que l'association pourra sauver d'autres animaux (et j'espère que nous serons informés (ées)

     Répondre  Signaler


Articles en relation