L'histoire émouvante d'une chienne qui nettoyait la plage des déchets plastiques et a transmis sa vocation

Ikura était devenue une vedette dans sa commune, mais aussi bien au-delà, car cette chienne avait pris l’habitude de ramasser les déchets plastiques qui finissait sur la plage. Elle avait inspiré tant de personnes qui l’imitaient et contribuaient ainsi à la propreté des lieux. Avant de disparaître, elle a veillé à la transmission de son héritage.

Illustration : "L'histoire émouvante d'une chienne qui nettoyait la plage des déchets plastiques et a transmis sa vocation"

« Elle me manque tellement », confie Nobuyuki Niiya, 63 ans, à Asahi.com. « Elle », c’est Ikura, la Boston Terrier qui l’avait accompagné 13 années durant.

La chienne était devenue une célébrité de la ville côtière de Kuroshio, dans la préfecture de Kochi au Japon. Tous les jours, elle ramassait les bouteilles en plastique qu’elle trouvait sur la plage d’Irino, puis les déposait dans le bac à déchets recyclables installé dans le magasin de son maître.

Ce dernier tient, en effet, une boutique de planches et d’accessoires de surf. La plage d’Irino est un site très prisé des surfeurs de la région. Beaucoup d’entre eux se sont d’ailleurs mis à imiter Ikura en la voyant assurer la propreté des lieux. Elle a aussi inspiré énormément d’enfants et contribué à les sensibiliser à la nécessité de protéger le littoral contre la pollution.

Illustration de l'article : L'histoire émouvante d'une chienne qui nettoyait la plage des déchets plastiques et a transmis sa vocation
Masatoshi Kasahara / Facebook

Au total, la brave Ikura aura retiré environ 4000 bouteilles en plastique du bord de mer. Elle l’a fait jusqu’au bout, même quand l’âge et le handicap l’affaiblissaient.

La Boston Terrier s’est éteinte en juin 2023 à l’âge de 13 ans. Un an plus tôt, son propriétaire apprenait qu’elle était atteinte de la cataracte. La chienne avait progressivement perdu la vue jusqu’à devenir totalement aveugle. Malgré la cécité, elle continuait de ramasser les bouteilles lors de ses rituelles promenades du matin en compagnie de Nobuyuki Niiya, en se fiant à son odorat.

La relève est assurée

Avant de partir, Ikura s’était assurée de transmettre son savoir-faire à Uni, sa jeune congénère de la même race adoptée par le commerçant chez une connaissance à Geisei, village situé à une centaine de kilomètres au nord de Kuroshio.

A lire aussi : Une jeune femme trouve enfin l'explication derrière la disparition des jouets de son Dalmatien (vidéo)

En observant son aînée, Uni s’est mise à faire la même chose. A ce jour, l’apprentie a ainsi récupéré une cinquantaine de bouteilles en plastique. Elle marche résolument sur les pas d’Ikura, qui a ainsi su passer le relais avec succès.

Après son décès, son corps a été incinéré et ses cendres sont précieusement gardées dans une pièce de la boutique de son maître, à une fenêtre donnant sur ce qui était son paradis en ce bas monde : la plage d’Irino et l’océan Pacifique.

1 commentaire