L'histoire de ce chien miraculé et guéri d'une gale sévère a bousculé les lois contre la cruauté envers les animaux

Publié le 12/06/2020 à 16h10

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Emotion

Les lois qui sanctionnent les actes de cruauté envers les animaux viennent d’être renforcées en Pennsylvanie après qu’un chien a été sauvé de la mort et transformé en emblème.

L’histoire de ce Boston Terrier commence le 4 juillet dernier, lorsqu’un livreur s’est aperçu de sa situation tragique et a alerté les organisations de protection animalière. Le chien se trouvait dans une ferme d’élevage intensif et inhumain dans le comté de Lancaster, en Pennsylvanie. Il souffrait d’une gale si sévère que les vétérinaires pensaient qu’il ne restait plus qu’à le soulager de ses souffrances en l’euthanasiant.

Mais le sort en a voulu autrement. Le chien s’en est remis et se bat contre les cruautés faites aux animaux.

Le Speranza Animal Rescue et le Dillsburg Veterinay Center se sont chargés du pauvre animal.

Les vétérinaires ont dû procéder d’une manière très délicate afin de soigner le chien qui souffrait énormément. Ils ont notamment dû le nourrir eux-mêmes afin qu’il retrouve des forces. Il ne s’agissait encore que d’un chiot âgé d’à peine 7 semaines.

Tout le mérite revient à la bête qui se battait pour rester en vie et survivre à la maladie, rapporte une secouriste au Dodo. Il mérite qu’on lui donne une chance, écrit-elle sur les réseaux sociaux.

Il a été baptisé Libre.

Libre a été soigné et surveillé de près. Les internautes se sont intéressé à son histoire et se sont indignés que les responsables de ce genre de cruautés ne soient pas punis.

Janine Guido est la fondatrice du Speranza Animal Rescue et elle a décidé d’adopter le chien miraculé. Son ambition ne s’arrêtait pas là, puisqu’elle a engagé une campagne pour renforcer les lois qui pénalisent l’abus et la violence contre les animaux.

Le gouverneur de la Pennsylvanie, Tom Wolf, était du même avis que Guido. Il a fait signer ce texte avec sa patte, une loi appelée à juste titre la loi-Libre.

Aujourd’hui, le chien se porte bien, vit avec une famille aimante et a contribué à construire un monde meilleur pour les animaux.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

Articles en relation