Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La gale chez le chien

Illustration : "La gale chez le chien"

Parmi les maladies qui guettent nos amis à 4 pattes, la gale est l’une des plus inquiétantes, car elle se manifeste pas des grattements intensifs, incommodant grandement les chiens et certaines formes peuvent s’avérer extrêmement dangereuses. L’affection doit être diagnostiquée et traitée le plus vite possible, dès que les premiers signes sont constatés, afin d’augmenter les chances de guérison.

Maladie cutanée causée par des parasites externes, la gale affecte le bien-être du chien, mais elle peut aussi et surtout menacer sa santé, voire sa vie dans certains cas. On distingue 3 formes de gales : la gale otodectique (ou gale des oreilles), la gale sarcoptique et la gale démodécique (ou folliculeuse). Cette dernière est la plus préoccupante, car elle est difficile à diagnostiquer précocement et à traiter. Voyons ensemble les causes, les symptômes et les traitements de chacun de ces types de gales chez le chien.

La gale des oreilles (ou gale otodectique)

La gale otodectique sévit, comme son nom l’indique, dans les oreilles du chien. Cette dermatite est provoquée par un parasite appelé Otodex caïds. Celui-ci creuse des galeries dans la muqueuse de l’oreille et y pond des œufs. Le parasite peut facilement être transmis d’un chien vers un autre, contaminant ainsi un nouvel hôte à chaque contact.

Les manifestations les plus courantes de la gale otodectique sont des prurits (grattages) chez le chien au niveau des oreilles. L’animal a aussi tendance à secouer la tête et des croûtes foncées caractéristiques peuvent être observées localement.

La gale des oreilles peut donc être transmise aux autres chiens, mais pas à l’homme. Son traitement consiste à un nettoyage complet et méticuleux des oreilles (par le vétérinaire), suivi de l’application d’une médication antiparasitaire spécifique administrée via des gouttes ou sous forme de pommade.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

La gale sarcoptique

Comme pour la gale otodectique, l’agent responsable de la gale sarcoptique est un parasite qui creuse des galeries pour y déposer ses œufs. En revanche, le parasite dont il est ici question, Sarcoptes scabiei var. canis en l’occurrence, se développe dans l’épaisseur de la surface de la peau en diverses zones du corps, notamment autour des yeux, des oreilles, au niveau des coudes et des grassets.

Là aussi, le chien se gratte énergiquement. Les prurits sont parfois si intenses qu’ils empêchent l’animal de dormir. Des plaques rouges avec pertes de poils apparaissent sur les régions atteintes et les lésions peuvent gagner des zones de plus en plus importantes si un traitement n’est pas administré.

Celui-ci consiste généralement à réaliser plusieurs bains à base de Gammexane espacés de 7 jours. La gale sarcoptique étant contagieuse chez les chiens, l’animal atteint doit être isolé de ses congénères. L’affection n’est que rarement transmissible à l’homme.

La gale démodécique (ou gale folliculeuse)

La gale démodécique est la plus inquiétante des 3 formes de gale. Demodex canis, le parasite incriminé se loge plus profondément dans la peau du chien et favorise le développement d’un staphylocoque. C’est ce microbe qui s’avère extrêmement dévastateur.

A lire aussi : "Le diabète chez le chien"

La gale folliculeuse est d’autant plus compliquée à traiter que son diagnostic précoce est difficile à établir. Le chien ne se gratte que très peu, voire pas du tout. Les lésions se développent assez lentement. Il s’agit de zones d’alopécies (chutes de poils) survenant autour des yeux, du nez et des pattes, accompagnées d’une odeur caractéristique. Rougeurs, boursouflures et pustules peuvent également y être associées.

Pour tenter de le soigner, le chien est tondu, puis baigné dans un puissant antiparasitaire appuyé par l’action d’un shampoing anti-séborrhéique. Les résultats ne sont jamais garantis avec ce type de gale. Parfois hélas, les lésions sont si étendues qu’elles finissent par entraîner la mort de l’animal ou par contraindre à l’euthanasie.

A propos de l'auteur :

4 partages

3 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 06/07/19

    J'ai lu votre article avec attention, mais la différence avec ce que vous décrivez et mon
    chien, c'est qu'au fur et à mesure qu'il perd du poile, sa peau, de rose devient toute noire,
    réche. Il ne se gratte pas, se lèche un peu de temps en temps, mais pas plus.
    C'est quoi?

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 11/08/19

    La teigne certainement

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 22/09/19

    Bonjour mon chien passe son temps a ce gratté ainsi cas ce "rongé" il a des tout petit plaque avec un croite dessus vers l'arrière train et a la queue cest tout nul par ailleure il perd beaucoup cest poil, je ne sais okus quoi faite et je nai pas les moyens des l'emmène au vétérinaire aide moi... ????

     Répondre  Signaler


Articles en relation