Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

L'Association des Chiens Guides d'Aveugles fête la remise du 5000e chien d’assistance

Publié le 07/03/2017 à 10h48

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "L'Association des Chiens Guides d'Aveugles fête la remise du 5000e chien d’assistance"

5000 ! C’est le nombre de chiens guides d’aveugles remis par cette association depuis sa création il y a 65 ans. Joos a eu l’honneur d’être ce toutou symbole lors d’une cérémonie qui a notamment été marquée par la présence de l’actrice et mannequin Noémie Lenoir.

La première remise d’un chien guide d’aveugle par l'Association des Chiens Guides d'Aveugles a eu lieu il y a tout juste 65 ans, en 1952. Elle avait été assurée par Paul Corteville, fondateur de cette organisation dont le centre, situé à Roncq dans le département du Nord, porte aujourd’hui son nom.

Le 3 mars dernier, la remise du 5000e chien guide d’aveugle a été célébrée comme il se doit dans le quartier général de l’association, en présence de Paul Charles, président de la Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles (FFAC), et de la comédienne et mannequin Noémie Lenoir, marraine du mouvement des chiens guides.

A lire aussi : "Comment gérer une bagarre entre chiens ?"

En cette occasion, le 5000e chien guide d’aveugle, un Labrador-Retriever à la robe noire et répondant au nom de Joos, s’est vu décerner une médaille rendant hommage aux précieux services rendus par ses 4999 prédécesseurs.

L'Association des Chiens Guides d'Aveugles est donc rattachée à la Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles, mise en place en 1972 dans le but d’assurer la coordination entre les différents organismes prenant part à l’élevage et à la formation des chiens guides d’aveugles.

Ces animaux suivent un entraînement spécifique et poussé pour permettre à leurs futurs maîtres, déficients visuels, de se déplacer et de s’adonner à une variété d’activités du quotidien, comme les courses. Grâce à eux, ces personnes retrouvent une part d’indépendance.

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !