Il sera désormais interdit de consommer du chien à Taïwan

La possession, l’achat, la torture et la mise à mort de chiens et de chats seront désormais durement sanctionnés par loi à Taïwan, dont le parlement a adopté un texte dans ce sens ce mercredi. Ce dernier prévoit notamment des peines financières particulièrement dissuasives pour les contrevenants, se chiffrant à plusieurs milliers d’euros.

Illustration : "Il sera désormais interdit de consommer du chien à Taïwan"

A Taïwan (officiellement la République de Chine), cela faisait déjà plusieurs décennies que la consommation de viande de chiens, mais aussi de chats, était en déclin.

Contrairement aux Corées du Sud et du Nord, par exemple, qui peinent encore à se débarrasser de cette tradition, l’Etat insulaire situé au large de la Chine continentale est très sensible aux campagnes et aux efforts des associations et organismes dédiés à la défense des animaux.

Si, au sein de la population taïwanaise, cette habitude alimentaire disparaît progressivement depuis une bonne quarantaine d’années, les autorités ont renforcé leur arsenal légal contre cette pratique. Ainsi, ce mercredi (12 avril 2017), le parlement de Taïwan a adopté un texte de loi prévoyant l’interdiction de la consommation de chiens et de chats, mettant en place un système d’amendes atteignant des sommes importantes.

Ainsi, toute personne reconnue coupable de possession ou d’achats de viande canine ou féline est passible d’une amende pouvant s’élever à près de 8000 euros. La mise à mort ou les actes de maltraitance envers un animal sont sanctionnés par une amende pouvant dépasser les 61 000 euros. En cas de récidive, ces peines sont doublées.

A lire aussi : Grâce à un petit geste simple, un facteur au grand cœur améliore le quotidien d'un chien âgé

Illustration de l'article : Il sera désormais interdit de consommer du chien à Taïwan

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil