Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Haute-Savoie : 2 hommes ivres tuent un chien à l'arme à feu en pleine rue !

Publié le 09/05/2016 à 15h23

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Haute-Savoie : 2 hommes ivres tuent un chien à l'arme à feu en pleine rue !"

2 jeunes hommes ivres ont tiré sur un chien dans la rue, le tuant et causant d’autres dégâts à Thorens-Glières, en Haute-Savoie.

Dimanche 1er mai 2016 vers les coups de 22h30, les gendarmes de la communauté de brigades d’Annecy-le-Vieux-Groisy ont été appelés par des habitants ayant entendu des coups de feu. Les suspects venaient, en effet, de tirer sur un chien, causant sa mort. En s’y rendant, ils ont aperçu un véhicule qui a accéléré d’un coup. Les gendarmes lui ont fait signe de s’arrêter, mais le conducteur a refusé, voulant échapper au contrôle.

Comme la route était trop étroite, le conducteur, saoul, a touché la voiture de la gendarmerie. Il y a ainsi laissé des rayures, d’après ce qui a été rapporté au Dauphiné Libéré. Le centre opérationnel de la gendarmerie de Haute-Savoie a alors immédiatement déclenché un plan de recherche de véhicule en fuite, ce qui a permis à la patrouille du peloton de surveillance et d’intervention de Bonneville de retrouver le conducteur et de l’arrêter alors qu’il se dirigeait vers La Roche-sur-Foron.

A lire aussi : "Apprendre son chien à se promener en laisse"

A la suite de l’arrestation, la police a découvert qu’il s’agissait d’un jeune homme ivre, âgé d’une vingtaine d’années. Le conducteur a été placé en garde à vue, accusé de conduite en état d’ivresse, de dégradation aggravée, de détention et transport d’armes et de sévices envers un animal domestique.

Les gendarmes ont mené leur enquête et ont vite découvert, par la suite, que le jeune conducteur avait un complice qui n’était pas là pendant l’arrestation. Ils ont réussi à l’identifier.

De plus, l’enquête a permis aux gendarmes de faire le lien entre ces deux hommes et la dégradation par arme à feu sur des boîtes aux lettres. Les deux personnes en sont également responsables. Ces derniers, ayant avoué les faits et étant donné les éléments découverts par les gendarmes, seront présentés devant le tribunal correctionnel d’Annecy le 14 juin 2016.

1344 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !