Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Gisors (Eure) : Un chien tué au fusil de chasse par un voisin

Publié le 30/08/2016 à 14h51

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Gisors (Eure) : Un chien tué au fusil de chasse par un voisin"

Dans une commune normande, un homme a tiré au fusil de chasse sur 2 chiens, un Bouledogue Français et un Cane Corso, parce qu’ils importunaient ses canards. Le premier a été tué sur le coup et le second blessé à la cuisse. Une plainte a été déposée par le propriétaire des chiens et la gendarmerie a lancé une enquête.

Christophe, 32 ans, est établi au Vaumain dans l’Oise avec son épouse et leur fille. Sa famille comptait aussi 2 chiens, un Bouledogue Français de 6 ans prénommé Gros et un Cane Corso répondant au nom de Ywok. Hélas, le premier n’est plus de ce monde et le 2e a été grièvement blessé par des tirs de fusil de chasse.

A lire aussi : "Choisir un chien de chasse"

Le drame est survenu le lundi 22 août en fin de matinée. Ce jour-là, les chiens de Christophe, qui était absent car en déplacement professionnel, avaient réussi à se frayer un passage à travers la clôture de la maison et sont partis pour une petite escapade. Ils se sont rendus dans la proche commune de Gisors, dans le département voisin de l’Eure, entrant chez un homme qui élevait des canards.

Estimant que les palmipèdes étaient en danger, celui-ci a immédiatement sorti son fusil de chasse et a tiré sur les chiens, touchant mortellement le Bouledogue Français et atteignant le Cane Corso à la cuisse. Le tireur n’en est d’ailleurs pas resté là ; il a pris sa voiture pour aller à la poursuite du chien survivant et l’achever, ce qu’il n’a vraisemblablement pas réussi à faire.

Prévenus, les gendarmes sont arrivés sur les lieux et une enquête a été ouverte. De son côté, Christophe a reconnu que ses chiens n’avaient pas à sortir et a confié qu’ils s’étaient déjà introduits chez l’homme par le passé. Ce dernier s’était alors saisi d’un bâton, mais s’est excusé par la suite.

Il a porté plainte auprès de la gendarmerie du Coudray-Saint-Germer (Oise) pour « sévices graves ou acte de cruauté envers un animal domestique, apprivoisé ou captif », tout en contactant la fondation 30 Millions d’amis et l’association Brigitte Bardot.

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !